Le veilleur des songes


Un livre offert par les Editions Fauves

Challenge polars avec Sharon

 

 


Le veilleur des songes
Elisabeth Larbre

Le narrateur âgé de soixante ans connaît la plupart des gens de son village, sur deux ou trois générations. Témoin discret et silencieux, il sait également leurs secrets qu’il va nous dévoiler petit à petit. La solitude lui pèse, alors il observe ; il y a tant de choses à dire sur eux ! Il y a…
… son ami Clément qui vient pleurer à ses pieds pour déverser tout son désespoir après la mort tragique de sa femme et de son bébé. Clément file du mauvais coton car il noie sa peine dans l’alcool. Sa femme Marie s’est tuée en se jetant du pont.
… un couple, Linda et Martial, qui commence à se défaire. Lui court, certainement pour fuir sa maison, sa femme, ses enfants ; la monotonie comme une gangrène. Elle, elle pianote sur le net et envisage de rencontrer un autre homme. Elle est toujours belle et elle ne veut pas s’éteindre.
… leur fils Cyril, qui à seize ans est insupportable, « ingérable » ; de la graine de délinquant, à commettre des actes indignes, cruels et vicieux.
… le père François, un vieil agriculteur, un vieux salopard, que les enfants ne doivent pas approcher.
D’autres personnes viendront étoffer sa narration, des personnes qui prendront part au fil dramatique de l’histoire. Jocelyn, l’homme qui rentre en contact avec Linda, et
Brieuc, le capitaine de gendarmerie qui va mener l’enquête.
Les âmes sont noires, perturbées et certaines sont profondément malsaines. Les regrets, les remords et la folie les minent.

Une nuit, tout bascule lorsque Cyril commet un acte horrible avec l’aide du père François. Dans un délire dément, l’adolescent condamne avec des planches toutes les ouvertures de la maison de Clément et met le feu. L’ivrogne du village, une déchéance qui selon lui ne mérite pas de vivre. Quand le brasier s’enflamme, le père François réalise l’aberration et s’en retourne chez lui, mais fasciné et tétanisé, Cyril reste pour voir son œuvre. Comprend-il l’importance de ce qu’il a fait quand il voit Clément sortir de sa maison et venir vers lui ? Le récit prend une tournure encore plus sombre avec la mort de Cyril qui en voulant fuir Clément, a un accident de voiture. Deux hommes sont à ses côtés pour l’en sortir et l’un des deux le tue dans un geste calculé, satisfait et excitant comme il le dira dans une confession finale.

Le capitaine Brieux arrive dans cette campagne pour mener son enquête. Présent et toujours observateur comme au théâtre, le narrateur conte cette navrante et émouvante histoire aux multiples ramifications.

« Le veilleur des songes » est un livre captivant. L’intérêt est constamment titillé par le jeu de piste que suit l’enquêteur et les différents personnages racontés, tous égratignés par la vie. Il est difficile de confondre le meurtrier et pour pouvoir le faire, il faut déterrer de vieux souvenirs qui menacent de nombreuses consciences. Plusieurs histoires se rattachent à l’intrigue et nous livrent une triste vision de la ruralité ; mélancolie, désespoir, abandon, violence, colère, solitude… L’auteur écrit des brutalités viles, répugnantes, monstrueuses, en abordant le thème de la pédophilie et des sévices subits au sein du noyau familial. Elle décrit aussi la déliquescence d’un couple, les traumatismes d’une enfance abusée, des jalousies, des duplicités, des faux-semblants… Son écriture est simple, parfois crue, elle surprend le lecteur dans son scénario, et à travers le narrateur, elle charme, car ce mystérieux inconnu a de la grâce, de la finesse, et une sensibilité qui adoucit une part du récit.
Ce fut une très belle découverte et je vous recommande ce livre vivement…

Un avis chez Natiora,

 

 

 

8 réflexions au sujet de « Le veilleur des songes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s