La guilde des Aventuriers

Un livre offert par les éditions Bayard jeunesse et Babelio dans le cadre des Masses Critiques

 

La guilde des Aventuriers
Zack Loran et Nick Eliopulos

Dans ce monde, la Terre qui vivait en paix avec toutes les civilisations, a été ravagée par des monstres, dits des Dangers, et les peuples qui ont survécu, ont dû se cacher et vivre en autarcie derrière des remparts comme ceux de la cité de Pierrefranche. Hors des murs, c’est une forêt dense qui recouvre tout et qui abrite des créatures issues d’un bestiaire terrifiant.
La ville est divisée en deux parties, la Haute-ville qui regroupe le palais du roi et les maisons des hauts dignitaires, et la Basse-ville, très pauvre, où est logé le reste de la plèbe, des serviteurs aux pauvres erres.

La guilde des Aventuriers est le premier tome d’une série écrite par de jeunes auteurs adeptes du jeu de rôle Donjons et Dragons. C’est un univers qui nous transporte dans une époque médiévale et fantastique, pleine de mythes celtiques, de personnages aux pouvoirs magiques, d’animaux surnaturels, de quêtes et d’épopées héroïques.
L’histoire commence par nous présenter deux des personnages principaux, Zed et Brock, qui attendent d’être recrutés dans les guildes car à un certain âge, tous les adolescents comparaissent devant une cérémonie de recrutement pour intégrer un corps de métier en devenant apprentis. Amis depuis l’enfance et inséparables, ils ont pourtant chacun des personnalités et des rêves différents. D’origine elfique, Zed aimerait sortir de sa condition de serviteur pour suivre les enseignements des mages et devenir ensorceleur. Quant à Brock, il voit sa vie déjà tracée en poursuivant le rôle de son père dans la guilde des Marchands. Mais le jour tant attendu vient contrecarrer leurs projets car ils se retrouvent tous les deux embrigadés dans la guilde des Aventuriers, la communauté la plus impopulaire de Pierrefranche.

Lorsque Alabasel Frond, la dirigeante du clan, cite le nom de Zed, Brock, déjà enrôlé dans la guilde des Marchands, se propose aussitôt pour rejoindre son ami. Mais ce geste n’est pas qu’un acte solidaire. La veille, le jeune garçon a reçu pour mission d’espionner les Aventuriers pour le compte des Marchands et de découvrir leurs faiblesses et secrets.
Les corporations n’ont pas des rangs égaux. Les Chevaliers, les Marchands, les Mages et les Guérisseurs sont dans la sphère noble. Dans la moyenne, il y a les Forgerons, les Scribes et autres métiers manuels. Dans la plus basse viennent les Serviteurs. Les sans-guilde sont des proscrits. La guilde des Aventuriers reste à part. Crainte et mal considérée, appelée La Mer d’Etoiles, elle a pourtant des rôles majeurs ; protéger le peuple, maintenir les boucliers protecteurs et explorer le monde extérieur pour affronter les monstres.

Avec Zed et Brock, deux autres jeunes sont recrutés, Liza, la cadette d’une famille noble, et Jett, du peuple des nains. L’équipe peut sembler disparate, mais elle se révèlera très unie et efficace face aux Dangers.
Le vieux roi est fatigué, les guildes se chamaillent, Alabasel Frond est sur la sellette et un complot est à déjouer. Lors de sa première mission à l’extérieur, dans un sanctuaire sous protection elfique, Zed apprend qu’une personne bien placée cache une entité monstrueuse et œuvre pour prendre le pouvoir. Le penanggalan est une virus démon qui s’accapare de l’esprit de ses victimes et qui les pousse à détruire et à vampiriser d’autres personnes. Empreint d’une énergie qu’il découvre petit à petit, sa Mana, Zed va tout faire pour la détecter et l’arrêter…

 

« La guilde des Aventuriers » est un bon livre qui me rappelle d’autres histoires comme celles des séries « L’apprenti épouvanteur » et « Aberrations » de Joseph Delaney et « L’apprenti d’Araluen » de John Flanagan. Les débuts reprennent les ficelles du genre mais la lecture est tellement fluide et captivante qu’on ne peut que l’apprécier et lui trouver de l’originalité, avec ses personnages attachants et une intrigue qui ne cesse d’évoluer vers plus de mystères et d’actions héroïques.
Je vous invite donc à rejoindre la guilde des Aventuriers… Elle est une lecture coup de cœur.

D’autres billets chez Sharon, Soukee

 

Naga, illustration de William O’Connor

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s