Le trois-quarts manquant

Lectures celtiques avec Cryssilda

Challenge polars avec Sharon

Le retour de Sherlock Holmes
Le trois-quarts manquant

Arthur Conan Doyle

John Watson est assez fier de Sherlock Holmes qui n’a pas replongé dans son addiction, la drogue. Mais l’équilibre est précaire, et il est bien difficile de toujours lui trouver des occupations pour stimuler son esprit, fonctionnel vingt-quatre heures sur vingt-quatre.
En ce mois de février, les enquêtes tournent au ralenti et il écrit que le temps est « triste ». Alors lorsqu’un télégramme fantaisiste arrive, c’est fête ! Le visage de Holmes reprend des couleurs.

« Prière de m’attendre. Malheur épouvantable. Perdu trois-quarts aile droite. Indispensable demain. Overton. »
Envoyé par Hopkins, l’inspecteur de Scotland Yard qui remplace Lestrade, Mr Overton est dans une fâcheuse posture car son trois-quarts a disparu. Seuls les amateurs de rugby peuvent comprendre les termes « trois-quarts, aile droite » et n’y verront pas un sens codé…
Mr Overton est le capitaine de l’équipe de Trinity College à Cambridge et dans deux jours, ses joueurs devront affronter l’équipe d’Oxford dans un match de grande importance. Cependant, l’homme sur qui tout repose, Godfrey Staunton, a disparu de l’hôtel où il logeait.
Holmes, toujours assisté de Watson, relève l’affaire en commençant son enquête dans la chambre d’hôtel où il découvre le calque sur un buvard d’un mot écrit, dans lequel le jeune homme demande l’aide urgente d’un professeur de Cambridge.
Neveu de lord Mount-James, un vieil aristocrate très fortuné, Godfrey pourrait avoir été enlevé par des bandits pour une rançon, ou enlevé pour avoir contracté une dette…
Le temps presse ! Entre la demeure de lord Mount-James et celle du Dr Armstrong, Holmes et Watson vont retracer le parcours de Godfrey…

Cette nouvelle raconte une histoire de très petite envergure, sans un maître chanteur, un kidnappeur ou un usurier à emprisonner. Son dénouement est comme les journées de février… triste. Il n’y a donc pas de trame policière, mais il est toujours très intéressant de lire les stratégies investigatrices du célèbre détective qui finira par découvrir où se cache Godfrey.

Des aventures à lire !++

Un billet chez Belette…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s