Charles-Auguste Milverton

Petit BAC avec Enna
Polars avec Sharon
British Mysteries avec Hilde  et Lou

 

Charles-Auguste Milverton
Le retour de Sherlock Holmes
Arthur Conan Doyle

 

John Watson commence la nouvelle en disant que cette affaire est unique dans les annales des aventures de Sherlock Holmes (il le dit souvent, il me semble) et que par discrétion pour les victimes, il ne la situera pas dans la chronologie.

C’est l’hiver, il fait très froid, et de retour d’une promenade, Sherlock Holmes découvre une carte de visite portant le nom d’un agent d’affaires, Charles-Auguste Milverton. L’homme n’est pas un inconnu et Holmes le compare à un serpent. Maître chanteur sévissant dans la haute société et génie dans son domaine, ses victimes n’ont jamais pu, jusqu’à présent, porter plainte contre lui et le faire condamner.
Lady Eva Blackwell, l’une de ses dernières proies, est une jeune débutante qui va se marier au comte de Dovercourt, mais avant ses fiançailles, elle s’était amourachée d’un jeune homme et lui avait adressé des mots enflammés. Pour sept mille livres, elle peut acheter le silence de Milverton qui détient la correspondance embarrassante.

Mandaté pour régler la transaction, Holmes reçoit le maître chanteur et échoue dans les négociations. Cynique, il se doutait bien qu’il allait à l’échec avec ce genre de personnage et c’est avec une joie toute fiévreuse qu’il se travestit en plombier pour charmer la femme de chambre de Milverton afin de lui soutirer des informations sur son employeur.
Pourquoi Watson n’est guère surpris lorsque peu de temps après, son ami lui demande de l’accompagner une nuit, outillé d’une pince-monseigneur, d’un diamant pour vitre, d’un trousseaux de clés, d’un masque, d’une paire de chaussures silencieuses et d’une lanterne sourde ?

Sur les lieux du cambriolage, le bureau de Milverton, Watson et Holmes sont sur le point de réussir leur coup, quand Milverton rentre pour recevoir une dame voilée. Juste le temps de se cacher derrière des rideaux, les deux comparses ne tardent pas à être témoins d’un crime ; l’exécution de Milverton par la mystérieuse inconnue.
Vengeance ? Certainement… et cette résolution peu orthodoxe semble satisfaire pleinement le célèbre détective qui devra expliquer à l’inspecteur Lestrade, venu le lendemain pour l’entretenir de cette nouvelle enquête, seulement quelques fils de la trame de ce dénouement. On ne peut quand même pas tout dire !

Cette aventure écrite dans Le retour de Sherlock Holmes, est à lire rien que pour l’aura mystérieuse de la meurtrière et pour la scène du cambriolage qui suscite bien des sourires.
Holmes travesti en plombier pour pouvoir pénétrer la maison du criminel me rappelle une scène écrite par Agatha Christie avec Hercule Poirot (je ne sais plus quel livre !).
Comme pour d’autres histoires relatées précédemment, il est intéressant de voir que l’auteur attribue à son enquête une justice plus que partielle.
Un plaisir de lecture à recommander !

 

 

5 réflexions au sujet de « Charles-Auguste Milverton »

  1. Je préfère la nouvelle à la version Granada car la scène de Jeremy Brett et de la fille est à mourir de honte… Il avait dit après qu’il n’aurait jamais dû tourner cette scène.

    La nouvelle m’avait coupé les jambes lorsque Holmes dit à Watson « Apprenez que je suis fiancé »…. OUIIIIII !! Puis ensuite, bardaf, la douche froide :p

    • J’ai regardé et j’ai failli recracher mon thé. Mais comment a-t’il pu valider cette scène ?! Et en plus, il est moche ! c’est presque obscène.
      Dans le livre, j’ai beaucoup ri, mais la série… bouh !

      • La maladie, sa bipolarité, lui a fait valider et tourner des scènes qu’il a regretté ensuite. Celle-ci en fait partie, la scène en robe de chambre vautré dans la boue aussi et le coup de la cigarette écrasée dans un oeuf à la coque… La bipolarité n’était pas traitée, mais on soignait son coeur et les médocs du coeur ont agavé la bipolarité, si je me souviens bien. Il est allé à l’hosto, a fait des conneries, comme se raser les cheveux (tu vois sa coupe horrible dans « le pied du diable »).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s