Le marquis d’Anaon, La Providence – Tome III

Logo BD Mango NoirMercredis BD avec Mango and Co

.

.

La ProvidenceLe marquis d’Anaon
La Providence – Tome 3
Scénario de Fabien Wehlmann
Dessin de Matthieu Bonhomme

.

Au siècle des Lumières,

Jean-Baptiste Poulain, appelé aussi le marquis d’Anaon, commence à avoir une belle notoriété. Son esprit savant et ses investigations amusent les milieux intellectuels et les salons littéraires du siècle des Lumières. Lors d’une soirée, il rencontre la comtesse d’Almédia d’Andalousie qui l’invite à passer un séjour à San Fernando pour raconter ses mystérieuses histoires et les superstitions qui hantent notre monde. Jean-Baptiste qui sera rémunéré pour ses services ne peut refuser ce voyage qui, outre le soleil, annonce de doux plaisirs…

Sur le bateau, la traversée n’est pas sereine et une tempête s’annonce. Les vagues arrivent jusque sur le pont et inondent tout. Si ça amuse dans un premier temps les marins de voir leurs voyageurs blêmir et prier Dieu et ses Saints, dans un second temps, tous s’inquiètent et se signent lorsqu’ils voient un bateau à la dérive se diriger vers eux. Vaisseau fantôme, la Providence a les voiles déchirées et les mats brisés.
Il faudra attendre une accalmie pour mettre une chaloupe à la mer et aller voir ce qui se passe sur le bateau. Un navire plein de mouettes, de rats et de cadavres. Que s’est-il passé ?

Face à ce mystère, le capitaine est obligé de changer de cap et de remorquer l’épave jusqu’à Bordeaux. Mais bientôt, l’équipage commence à s’agiter, à raconter l’histoire du Voltigeur Hollandais et à penser que le diable rode autour d’eux. Fièvre, délires et morts, le marquis d’Anaon va vite comprendre le terrible drame qui se joue et devra prendre alors une décision lourde de conséquence…

.
Troisième tome de la série, Jean-Baptiste est confronté aux croyances superstitieuses des marins avec l’histoire du Hollandais Volant. Il existe plusieurs légendes sur le bateau fantôme dont une qui se rapproche de cet épisode funeste, certainement le plus terrible de la saga. Angoissant, captivant, affreux… je vous recommande ce cru qui ne vous laissera pas indifférent.
Quant aux dessins et à la colorisation, ils rendent bien l’atmosphère pesante et dantesque.
Le prochain livre a pour titre « La bête »…

.
img557

.

.

.

8 réflexions au sujet de « Le marquis d’Anaon, La Providence – Tome III »

    • J’aime bien cette série… C’est dommage que tu n’aies pas une bibliothèque près de chez toi. Tu pourrais te mettre à la BD, au moins un jour par semaine.

      • Je sais bien mais ce serait compliqué d’aller à La Roche toutes les semaines pour ça !!! J’ai déjà du mal à m’y faire emmener pour des RV plus importants… et ça reste cher à l’achat ! 😉

        • Oui, c’est cher ! c’est pour ça que je me suis inscrite à la biblio. Je n’y vais que pour les beaux albums illustrés et les BD… Les bibliothécaires doivent ce dire… « C’est fou, elle ne lit que ça… Mais l’important c’est qu’elle lise, n’est-ce pas ?! »

  1. Un très bon troisième tome, très différent des deux premiers. Et à la fin, en voyant le dernier dessin, on se dit que tout est fini, non ?

    • On se dit… Mais quelle galère ! Les dernières planches sont belles, vides, sobres, mais terriblement horribles ! Je ne sais pas si tu te rappelles, quand il prend la décision de « tu sais quoi… », je me suis dit « il est fou ! ». Il a fallu que je revienne 2 fois sur la scène pour comprendre le geste irrémédiable. Moment fort de la bd !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s