J’ai embrassé un zombie (et j’ai adoré)

logohalloween14
Octobre sur le vaisseau fantôme avec Hilde et Lou

.

.

j'ai embrassé un zombieJ’ai embrassé un zombie (et j’ai adoré)
Adam Selzer

.
.
Depuis que Megamart, une enseigne de grande distribution, a eu la scandaleuse idée de ressusciter les morts pour les faire travailler dans leurs entrepôts, le monde connaît deux sociétés ; les humains et les post-humains. C’est ainsi que les êtres surnaturels, loups-garous et vampires, ont été obligés de dévoiler leur existence tenue secrète jusque là. Une intégration réussie, des lois adaptées et régies par les deux sociétés, l’unification est totale. La mode gothique revient en force ! On peut désormais se marier et changer de condition… être humain et devenir post-humain après accord des Conseils. Ce n’est pas la recherche de l’immortalité qui conditionne ce choix, mais l’amour…

Algonquin, diminutif Alley, ou Gonck ou Quin, est une jeune lycéenne qui a la réplique mordante. La demoiselle est aussi connue sous le nom de Reine des Glaces du Cercle Vicieux ; le Cercle en question étant le groupe rédacteur du journal du lycée qui a la réputation de lapider ces cibles avec ironie… surtout les vampires et les personnes qui les chérissent.
Lorsqu’un soir elle se rend à la Cage pour faire un article sur le groupe qui se produit, les Sorry Mario, Alley rencontre Doug venu interpréter des chansons de Leonard Cohen et Cole Porter, deux chanteurs qu’elle affectionne particulièrement. Le coup de foudre est immédiat car Doug est l’incarnation de ses rêves, une beauté ténébreuse, une personnalité secrète, beaucoup de douceur et d’élégance, une voix chaude, cassée, empreinte de rythme et de mélancolie.
Leur premier rendez-vous confirme son attirance. Certes, il est un peu bizarre, sa voix s’enraille rapidement et, atteint d’une pathologie incurable mais non transmissible, il doit prendre un médicament régulièrement, mais Alley est pour la première fois follement amoureuse ; la morosité qui la tourmentait semble s’être volatilisée.
Dans sa bulle de bonheur, elle en oublierait tout… même les signes les plus flagrants qui révèlent que Doug est un zombie…

.
C’est ma bibliothécaire qui m’a confié ce roman en me disant que l’histoire était bien et, pour la première fois, je ne suis pas d’accord avec elle. Je me suis ennuyée. J’ai lu que cette romance jeunesse était marrante, émouvante, pleine de fraîcheur, et je n’ai même pas esquissé un sourire, ni été émue. Je ne m’étendrai pas plus longtemps sur ce billet, je passe à autre chose, je suis désolée…
Ce livre n’était pas pour moi.

.

.

.

26 réflexions au sujet de « J’ai embrassé un zombie (et j’ai adoré) »

  1. Dommage car comme tu dis, ça aurait pu être drôle 🙂
    Il m’intrigue tout de même, je l’avais d’ailleurs noté dans ma liste d’Halloween. J’attendrai de le trouver à la bibliothèque 🙂

  2. Je ne crois pas embrasser un zombie un jour car vraiment, j’arrive quasi à saturation. Ceci dit, l’histoire que tu résumes à l’air originale. Après, il faut que ça tienne la route sur la longueur…

    • Je crois qu’une fois le challenge passé, nous remiserons nos lectures zombies and co jusqu’à l’année prochaine !
      Puis mois aussi… berk les zombies !

  3. Ouh la ça sent la déception à plein nez ;0) Mais bon, tant mieux pour moi, j’ai noté assez de titres ces derniers temps pour pouvoir lire pendant des semaines ;0) J’espère que ta prochaine lecture sera plus enthousiasmante :0)

  4. C’est peut-être une histoire d’âge. Merveille aime bien cet univers. En ce moment elle lit Miss Perregrine et les enfants particuliers, je lui ai offert les deux tomes, elle adore. Mais elle m’a dit je crois que ça ne te plaira pas. Je pense que je vais les lire, non mais!!!

    • Miss Perregrine ! je n’ai pas osé le prendre à la bibli ! Tu as vu les photos ? On dirait que les enfants te regardent et qu’ils vont sortir du livre ! J’arrête là… tu risques d’enfermer ces livres dans le frigidaire et d’en bloquer la porte… la nuit. Oui, parce qu’il est bien reconnu que les créatures sortent quand il fait noir et que tout est silencieux.
      Kiss Louise !

  5. Je l’ai dans ma bibliothèque, mais je n’en garde pas un super souvenir. J’avais trouvé des longueurs, un univers pas très accrocheur, bref une couverture qui avait attirée mon regard mais une fois lu, il n’en reste pas grand chose.

  6. Je ne connaissais pas mais comme je ne suis pas fan de zombie je ne suis pas tentée à la base et comme tu t’es ennuyée, je n’ai aucun regret de passer à côté !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s