Sur les grandes routes

logomoisanglaislogo album1Logo-Sharon

.

.

.
« Le mois anglais » avec Titine, Lou et Cryssilda
« Je lis aussi des albums » d’Hérisson et « Animaux du monde » de Sharon

.

Tome I – Au bord de la rivière

sur les grandes routesSur les grandes routes
Une histoire adaptée du livre « Le vent dans les saules »
Texte original de June Woodman d’après le livre de Kenneth Grahame
Illustrations d’Eric Kincaid
Adaptation française de Michèle Grinstin

.

.

Monsieur Taupe est toujours le convive de Monsieur Rat, dans sa maison sur les berges de la Tamise (voir premier chapitre)... Un an est passé.

img414C’est le printemps, alors que Rat et Taupe sont dans les préparatifs de leur voyage en bateau, ils ont la surprise de recevoir la visite de Blaireau. Âme solitaire, il est rare de le voir, donc, l’affaire doit être d’importance !

En effet… Crapaud a commandé une nouvelle voiture et il faut à tout prix l’empêcher de la conduire. Ses sept précédents véhicules ont tous fini accidentés et lui… à l’hôpital !
Pour le neutraliser et le cloîtrer chez lui, il faut bien être trois !

Qu’il est difficile de contraindre Crapaud ! Comédien, il passe par tous les états d’âme, jusqu’à la grosse déprime pour attendrir ses amis qui ne sont pas dupes. Enfermé dans sa chambre, il arrive quand même à s’échapper en passant par la fenêtre. Sa liberté est vite compromise lorsqu’il vole une belle voiture rouge et se fait arrêter par la police.
Emprisonné pour une vingtaine d’années, car récidiviste, il se lamente et regrette ses bêtises. Il était si bien avec ses compagnons…
Le confort dans la cellule est plus que sommaire. Seule la fille du gardien vient le distraire et l’écouter. Prise de pitié, elle lui propose alors les habits de sa tante qui est blanchisseuse. Ainsi costumé, il pourrait s’évader et retourner chez lui auprès de ses amis. Pauvre Crapaud ! Il ne le sait pas, mais il n’est pas au bout de ses peines !!! La route est longue jusqu’à la Crapaudière et surtout, il attirera les problèmes comme le miel attire les mouches…

.
Troisième volet de la saga « Le vent dans les saules », c’est Monsieur Crapaud qui est le héros de l’histoire. Personnage insupportable, il désespère ses amis qui sont bien patients avec lui ! Inconscient, il cumule les bêtises et se montre d’une incivilité monstrueuse. Mais quand va-t-il grandir ? Les aventures vont crescendo car Crapaud fait tout de travers sans aucune moralité. Un vrai délinquant !
Les illustrations d’Eric Kincaid sont toujours aussi belles… Le portrait de Crapaud fait sourire. Il est tour à tour grotesque, démoniaque et pitoyable.
C’est à recommander !

  img413

.

.

.

.

4 réflexions au sujet de « Sur les grandes routes »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s