Les Fleury-Nadal, Benjamin – 1ère partie

logo XIXème 2Logo BD Mango NoirLe mercredi chez Mango, c’est BD !

« XIXème siècle » de Fanny

.

benjamin fleury nadalLes Fleury-Nadal
Benjamin, tome 1/2
Scénario de Franck Giroud
Dessins de Daniel Hulet

.
Derrière les barricades avec les insurgés, Benjamin Fleury-Nadal, élève de polytechnique, participe à la révolution de juillet 1830 pour la destitution du roi Charles X. Jeune homme courageux, il n’hésite pas à porter secours à un inconscient qui s’était porté au devant des soldats pour les dessiner. C’est ainsi qu’il fait la connaissance d’Hippolyte Lecomte, artiste peintre…

img366 Dans l’atelier d’Hippolyte, Benjamin découvre ses œuvres et reste admiratif devant le portrait d’une jeune femme peint treize ans plus tôt. Fasciné par sa beauté, il voudrait tout connaître d’elle. Sous le feu de ses questions, il ne collecte que peu de renseignements. Ce tableau qui ne fut jamais réclamé, était une commande de Mr Beauchamp, le mari du modèle, Anna-Luna.
Anna-Luna, fière espagnole… Benjamin, hanté par son visage, la retrouve dans ses rêves, « sous les traits d’une princesse Égyptienne »…. Mais les recherches qu’il effectue sont hélas de mauvais augures.

L’Égypte n’était pas qu’un rêve. Quatre ans plus tard, Benjamin accompagne Barthélémy Prosper Enfantin et les Saint-Simoniens qui ont le projet de réaliser un canal, et c’est sur la demande du vice-roi qu’ils laisseront cette idée pour effectuer plutôt un barrage…
Sur les bords du Nil, les travaux commencent. Benjamin tient une correspondance avec son père, lui racontant ses « mille découvertes » et ses « mille sensations ». Le travail ne manque pas ! « L’Égypte est bien à la hauteur du rêve grandiose qui m’habitait ! », il se sent du pays, dévoué
Puis un jour, il aperçoit, le temps d’une fraction de seconde, une femme qui ressemble à Anna-Luna. Serait-ce une illusion ou son fantôme réincarné ? La question ne se posera plus… le soir même, dans la demeure de Hassan-Kachef, son mirage se matérialise une seconde fois… pour disparaître aussitôt.
Benjamin reverra-t-il son fantôme ? et sera-t-il toujours aussi charmé par l’Égypte ?

.
Ma bibliothèque municipale est en travaux. Depuis deux semaines, je ne peux plus aller piocher dans les bacs à BD. Je me suis donc orientée vers les rayonnages de mes garçons où j’ai trouvé cette histoire.

Ce tome scindé en deux volumes fait parti d’une annexe au « Décalogue » de Franck Giroud. L’originalité de ce scénariste, c’est qu’il a invité pour chacun de ses tomes des dessinateurs différents.
L’annexe conte les histoires de certains personnages de la famille Fleury-Nadal, dont la première filiation sur l’arbre de la généalogie mène à Benjamin, fils de Ninon Nadal et Alexandre Fleury.
Même si l’histoire est distincte des autres, il est bon de connaître img367un peu ce lignage avant d’entamer la lecture. Sur deux pages, la descendance s’illustre de noms que nous retrouvons dans d’autres épisodes.

Cet opus commence un jour des « Trois Glorieuses » sur les barricades et par la suite, nous fait voyager en Égypte au temps des grands projets polytechniciens… canal, barrage…
L’immersion orientale se lit et se voit dans de beaux dessins.
Sur cette toile de fond, l’histoire raconte surtout l’obsession de Benjamin pour une femme qu’il voit à plusieurs reprises mais qu’il n’arrive pas à approcher. L’évolution du scénario, en deux tomes, montrera que la chimère n’est pas insaisissable…

Concernant les dessins, j’ai surtout apprécié les planches qui montraient l’Égypte. Par contre, je n’ai pas aimé les personnages dessinés pour Anna-Luna et Aurore. Leurs traits sont grossiers et grimaçants, presque effrayants !

Pour conclure, j’ai bien aimé cette découverte et je pense lire la suite bientôt… Il me semble que l’auteur va mêler ses personnages à quelques intrigues historiques. Mais, je peux me tromper !

.
img365
.
.
.
.
.

16 réflexions au sujet de « Les Fleury-Nadal, Benjamin – 1ère partie »

    • Il n’y a pas longtemps que je lis des BD et ça me plaît beaucoup ! J’ai fait de belles découvertes avec les « Blacksad » et les « Magasin Général ».

    • C’est assez décevant ces visages féminins. Alors que le reste est bien fait. J’ai essayé de ne pas m’attarder sur ce fait et j’ai privilégié l’histoire avec le Père Enfantin et les travaux qu’ils ont effectué en Égypte.

  1. Houlala oui il y a vraiment un contraste fort entre les dessins de la ville et les portraits…moches ! Bah tu vois, la BM fermée te permet de finir ce qu’il y a encore sur tes étagères, sur celles des garçons ! 🙂

  2. J’avais adoré Le Décalogue et j’aime vraiment beaucoup les scénérios de Giroux, mais je n’avais pas voulu me lancer encore dans une série. Alors à l’occasion, pourquoi pas mais pas maintenant.
    Le dessin de la ville est magnifique mais tu as raison pour la femme. C’est étrange cette différence de style !

    • Donc, tu me conseillerais le Décalogue. Il est noté et je l’ai croisé à la bibli.
      Pour le dessin, ce sont les visages féminins qui sont grimaçants, un peu hystériques parfois. (Traumatisme, règlement de compte ? ouille…)

    • C’est exactement mon problème Ys ! Alors j’ai fait abstraction… mais ça gâche un peu la lecture. Je n’ai à reprocher que les visages car comme tu peux le constater sur le paysage, il n’y a rien à dire, c’est beau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s