La princesse qui ne riait jamais

.
la princesse qui ne riait jamaisLa princesse qui ne riait jamais
Adaptation d’un conte traditionnel
Illustré par Gennadij Spirin

.

La princesse d’un royaume a été surnommée La Princesse Triste. Pourtant belle, sage et riche, elle n’esquisse aucun sourire et fait le désespoir de son père, le roi.
Un jour, il propose d’offrir une récompense irrésistible à celui qui arrivera à la faire rire et… profite de l’annonce pour ajouter une autre condition. Dans son écurie, un cheval blanc magnifique, fougueux, ne supporte pas qu’on le ferre…

« – Tambour, voici mille pièces d’or. Va dans tout le pays et proclame que l’homme qui réussira à faire rire la Princesse Triste et qui réussira à ferrer le Cheval Briseur de fers, sera mon gendre et mon héritier… »

img316
Un forgeron, fier jeune homme plein d’entrain, décide de relever le défi. En route, il croise des petites créatures et sympathise avec elles… un grillon, un petit rat et une puce. Elles promettent de l’aider dans sa tâche et l’accompagnent au palais royal.

Monsieur de la Fontaine disait qu’on avait toujours besoin d’un plus petit que soi. Cela va se révéler être vrai.

Le conte finit comme tous les contes, dans la fête et les rires…

.
Cet album m’a été offert par Asphodèle pour Noël ; il enrichit ma collection…
L’histoire est issue des contes et légendes russes. Ce n’est pas une des plus captivantes (cette adaptation semble avoir été épurée), mais les illustrations de Ginnadij Spirin donnent l’émerveillement que l’on attend d’un récit tel que celui-ci. Les dessins peints à l’aquarelle sont lumineux, très travaillés et empreints de gaieté. Ils rappellent les enluminures du Moyen-Âge avec des encres sépia, bleu lapis-lazuli, rouge pourpre, jaune poudre d’or… et des bordures décoratives.
C’est un très beau livre illustré qui n’est hélas plus édité. Cependant, vous pouvez le trouver sur des sites d’occasion.
Du même illustrateur, j’ai lu « La princesse Grenouille » (un coup de cœur) et « Philipok ». Il me reste dans mon escarcelle encore deux autres… « L’arche de Noé » et « Kachtanka »… j’en suis ravie !

.
Vous trouverez d’autres albums chez Hérisson sur le thème de l’amour… « ici »

.

img318.
.
.

.

Publicités

18 réflexions au sujet de « La princesse qui ne riait jamais »

  1. C’est vrai que les illustrations sont dignes des enluminures du Moyen-Âge, l’histoire est belle aussi mais ce sont vraiment les images qui en font toute la beauté ! Contente que ça t’ait plu et dommage qu’on ne les trouve plus à l’état neuf…

  2. C’est délicieusement médiéval ;0) C’est drôle mais les albums prennent de plus en plus de place dans nos blogs… Pour mon grand bonheur… Cela ne fait pas très longtemps que je m’autorise ce bonheur… Ben non, je ne suis pas trop grande pour cela ;0) Bisous Syl, bon week end

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s