La nuit du prince Grenouille

logo ContesChallengelogo album1logo challenge-il-etait-une-fois-les-contes-de-feeslogo bac14Logo-Sharon.
.
.
.
« Je lis des albums » de Hérisson
, « Contes à rendre » de Coccinelle
,
« Il était une fois… » de Bianca, « Petit BAC » d’Enna et « Animaux du monde » de Sharon

.
.

.

la nuit du prince grenouilleLa nuit du prince Grenouille
Texte d’Annick Combier
Illustrations d’Anne Romby

.

Sur une île balinaise, armé de son arc, le jeune prince aimait parcourir les rizières et les forêts. Tous l’estimaient et avaient plaisir à le voir. Son agilité et sa grâce les émouvaient.

Un jour, alors que la nuit commençait à reculer et le soleil à pointer, le jeune prince suivit une belle libellule jusque dans la jungle, au delà des limites qu’il ne fallait pas franchir. L’ombre du volcan était sinistre et apeurait toute créature.
Alors qu’il était à deux doigts de la saisir, le volcan se mit à gronder et un drame se produisit… le prince se transforma en une grenouille.
« Une grenouille aux yeux d’or, d’un vert émeraude et d’une grâce toute princière, mais une grenouille quand même. »

img299
Le prince disparu, les recherches qui furent engagées ne permirent pas de le retrouver, laissant place à une légende que le temps façonna…

Un matin de fête, bien des années après, une jeune danseuse vint offrir à la rivière des fleurs… Il était dit qu’on pouvait voir le visage de son amoureux après une offrande… et dans l’onde claire, le prodige se produisit. Une grenouille refléta la silhouette d’un prince.

img296
Le sortilège était beaucoup trop puissant pour se dissoudre aux soupirs des deux amoureux et c’est sur les conseils d’un sage que la belle retrouva son prince grenouille, après un gros chagrin, des incantations, des danses et un baiser magique.

img294
Ce conte est l’adaptation d’une légende de l’île de Bali. Il parle des apparences un peu comme « La Belle et la Bête ». Dans cette histoire, c’est sous l’enveloppe d’un batracien que le prince est enfermé et le maléfice se délie après une quête initiatrice et méditative sur les sentiers de ses peurs. Il affronte alors des démons…
Le récit est beau et il est magnifié par les dessins d’Anne Romby. On peut dire que je traque à la bibliothèque toutes ses illustrations car il est impossible de ne pas être sous le charme de son talent. Comme pour les quatre autres contes que j’ai déjà chroniqués, on retrouve une qualité de papier granuleuse, des couleurs puissantes, des parures et des costumes richement ouvrés, du végétal, de la magie, de l’exotisme, une véritable féérie.
Je ferme cet album et mon regard se porte sur « Fleur de cendre »… une autre histoire.

Retenez le nom d’Anne Romby !

.

img293

.
.
.
.
.
.

Publicités

26 réflexions au sujet de « La nuit du prince Grenouille »

  1. Je retiens son nom bien sûr….et cette histoire en particulier, pour ouvrir les horizons à une petite puce qui ne jure que par la princesse et la grenouille de Disney, avec des dessins nettement moins élaborés et poétiques que ceux que tu nous montres….

    • Je me demandais justement si c’était celui-là ou un autre… Je croyais que c’était « Fleur de Cendre » !
      Donc pour notre LC c’est plutôt raté !

    • J’espère que tu en trouveras au moins un pour voir les dessins.
      J’ai commencé par « La princesse sans nom » et le travail est admirable. Bonnes lectures…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s