Deux jours de novembre à Paris – 1ère partie

Challenges « L’art dans tous ses états » de Shelbylee

.

.
Partir avec des amis et passer deux jours fabuleux dans la capitale. Ne pas oublier le scrabble pour une soirée ! Vivre chaque seconde intensément. S’émerveiller de tout, partager, prendre des photos, rêver, bavarder sans s’arrêter !, s’enivrer de bonheur. Se projeter ailleurs, un quartier, un siècle… Do au XVIIIème, moi au XIXème. Eviter les flaques d’eau, les bains de boue sous les feuilles d’automne traîtresses. Du ciel bleu, des nuages, la pluie, du vent et encore du soleil. Des émotions en continu. Du rêve à la Renaissance, des désirs et de la volupté à l’époque victorienne, Frida et Diego « L’art en fusion ». Des jardins, des fontaines, des sculptures, des chaises vertes… Clic-photo, penser à ce billet pour vous.
.

Sur le chemin de la première exposition…
l’église Saint-Sulpice, avec les fresques de Delacroix dans la Chapelle des Anges et les bénitiers de Pigalle.

IMGP1022Paris3IMGP1021Un mur récite… Sur les pas du jardin du Luxembourg, il y a les mots de Rimbaud, Le bateau ivre.

Paris4Poètes, peintres, reines côtoient des faunes et autres créatures.

Après une balade dans le jardin, nous pénétrons dans le monde du rêve.

IMGP1025La Renaissance et le rêve
Musée du Luxembourg, du 09 octobre 2013 au 26 janvier 2014

La peinture a donné aux rêves sa part de « divin » et de « démons ». Sommeils d’une nuit, assoupissements, ils sont des fantasmes, des visions, des peurs, des mythes. Entre le XIVème siècle et le début du XVIIème, on parle de « l’ancien régime du rêve ».
Cette exposition est superbe et regroupe des peintres prestigieux (Véronèse, le Greco, Bronzino, Bosch, le Corrège, Dürer…). Les émotions suscitées alternent entre béatitude admirative et angoisse. J’ai retrouvé mes obsessions cauchemardesques dans les tableaux de Bosch, mais aussi beaucoup d’amour dans une scène de Bronzino.

Nous avions la possibilité de prendre des photos sans le flash. J’ai sélectionné des tableaux, mais je dois avouer que les photos ne rendent pas les vraies couleurs, leurs belles luminosités.

Allégorie de la nuitAllégorie de la nuit de Michele di Ridolfo del Ghirlandaio
d’après Michel-Ange, vers 1553-1555, huile sur bois, 135 x 196 cm, Rome, Galerie Collona
.

IMGP1036 La Sainte Famille (Madone Panciatichi) d’Agnolo di Cosimo, dit Bronzino
Vers 1538-1540, huile sur bois, 117 x 93 cm, Florence, Galerie des Offices
.

IMGP1034D’après Michel-Ange… Je ne me rappelle plus l’artiste !!!
.

IMGP1038La vision de Sainte-Hélène de Paolo Caliari, dit Véronèse
Cadrage sur Sainte-Hélène (Tableau incomplet)
Vers 1570-1575, huile sur toile, 197,5 x 115,6 cm, Londres, The National Gallery
.

IMGP1047Dossier de lit avec scènes mythologiques et grotesques d’Alessandro Allori
Morceau recadré dans le centre
1572, Huile sur bois, 139 x 232 cm, Florence, Musée National du Bargello
.

P1050706Visions de l’Au-delà : Le Paradis terrestre, La Montée des bienheureux vers l’empyrée, La chute des damnés, L’Enfer
Polyptyque de Hieronymus Bosch
1505-1510, huile sur bois, 88,5 x 41,5 les 2 premiers, 88 x 44 cm les 2 derniers, Venise, Palazzo Grimani
.

P1050712Amour et Psyché de Jacopo Zucchi
1589, huile sur toile, 173 x 130 cm, Rome, Galleria Borghese
.

IMGP1049
Après ce régal des sens, nous sommes partis en quête d’un restaurant.
Aux souvenirs de Do, une petite brasserie parisienne pouvait nous délecter… L’atmosphère était particulière, style « cantine », bondée, bruyante, conviviale… la cuisine est traditionnelle, boeuf bourguignon avec purée, steak-frites, et j’ai goûté une crème chantilly délicieuse !

Restaurant Polidor, maison fondée en 1845, 41, rue Monsieur-Le-Prince 15006 Paris

P1050729IMGP1075Paris5

L’après-midi entame un nouveau programme. Nous allons au musée Jacquemart-André voir la collection de Pérez Simon. Les photos ont été prises par Do… j’avais oublié mon appareil dans la voiture.

P1050734Désirs et volupté à l’époque victorienne
Musée Jaquemart-André, du 13 septembre 2013 au 20 janvier 2014

.

A demain…

.
.
.
.

40 réflexions au sujet de « Deux jours de novembre à Paris – 1ère partie »

  1. Merci Syl, c’est si beau. Tu as de la chance deux journées bien remplies, tu as été voir l’expo sur Frida? (si oui je bave…)bravo pour les photos! les parisiens sont gâtés!

  2. J’ai eu une petite pensée pour vous ! Tu donnes vraiment envie avec ton reportage entre verdure d’automne et musées – sans oublier le petit resto où les pieds ont pu se reposer et les estomacs refaire le plein. Je note l’adresse. Bises

    • Alex !!! Tu me taquines ? En 2 jours, avec notre programme intensif, de se reposer autour d’un jeu, ça fait du bien. De plus Mister B. n’est pas au mieux de sa forme. Il a le bras cassé.

  3. Ahh il faut absolument que je fasse ces expo. On avait le droit de prendre des photos ? Sinon le jardin du Luxembourg est superbe. Je ne m’en lasse jamais ( dommage qu’il y ait cette satané pluie)

    • Oui et non pour les photos, ça dépendait des toiles. La pluie n’était pas froide et pas dérangeante, mais c’est sûr qu’au printemps ça doit être génial !

  4. Merci d’avoir partagé toutes ces belles choses avec nous !! J’ai mangé plusieurs fois japonais dans cette rue Leprince lorsque j’habitais en banlieue parisienne, mais je n’ai jamais remarqué ce resto pourtant si charmant !! 🙂

  5. Bel article Syl. Le jardin et le quartier du Luxembourg sont vraiment très beaux, ils me laissent un très bon souvenir. La brasserie ressemble à l’idée de ce qu’on se fait d’un tel endroit et tes photos de l’intérieur le prouvent. Miam ! Bises !

  6. As-tu trouvé le nombre de tableaux importants ? C’est toujours ce qui me frustre au Musée du Luxembourg. L’expo me tente, mais je me dis que si c’est pour au final ne voir qu’une vingtaine d’oeuvres dont la moitié d’inconnus, je passe mon tour.

    • Oui. Au Luxembourg, j’en suis ressortie émerveillée. Jamais rassasiée comme toujours, mais satisfaite. C’est une très belle expo avec de grands noms. La balade dans les jardins est complémentaire. Il faut s’accorder du temps, savourer. Les détails… certains tableaux méritent la loupe. C’est magnifique. Je pense à une oeuvre faite par deux artistes : Jan 1er Bruegel, dit Jan de Velours et Hans Rottenhammer pour « Le rêve de Raphaël ». Si tu y vas, pense à moi lorsque tu seras face à ce tableau ! Le Greco est superbe aussi ! et bien entendu le Bronzino !
      Il y a de quoi ronronner !

  7. Je pense que j’aurais davantage apprécié la balade au Luxembourg, avec tout ce que cela m’évoque de souvenirs heureux que cette expo, très belle mais un peu « difficile » pour moi ! Je suis une quiche en peinture et savoir apprécier aide à profiter d’une toile ! Mais avec un bon guide (comme toi par exemple) je me laisserais faire !!! 🙂 Quant au scrabble, indispensable pour terminer une journée de vacances digne de nom ! Le théâtre !!!! non mais Alex à quoi tu penses ??? 😆
    Je connais la brasserie !!!! On y mange classique, copieux, l’ambiance fait le reste !
    Bises♥

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s