Sorcelleries, Le ballet des mémés – Tome I

logo hallbdB.D. du mercredi de Mango
Dans la maison hantée de Lou et Hilde
Halloween, 1er billet.
.
.


Sorcelleries1
  Sorcelleries

Le ballet des mémés, Tome I
Scénario de Teresa Valero – Dessin et Couleur : Juanjo Guarnido

.
Malkin le chat et Paddock le crapaud s’ennuient fermement ! Il n’y a pas de télé dans ce trou à rat. Le quotidien s’égaie des querelles des trois sorcières qui habitent ensemble mais sinon, depuis le départ de leur nièce Panacéa, l’ambiance n’est pas très glorieuse.
Brygia n’a pas le tempérament d’un gai-luron, Sotiléga se rabat sur la nourriture et n’arrête pas de grossir, et Fébris est hypocondriaque.
Que c’est sinistre !
Bientôt, la grande fête de Walpurgis va être célébrée. Elle rassemble une fois le siècle tous les personnages que l’on peut rencontrer dans le monde des monstres, des sorciers, des vampires et autres créatures surnaturelles.
La fiesta, la fiesta…
C’est alors, qu’à la grande surprise de nos trois harpies, la porte de leur demeure s’ouvre sur une Panacéa toute rayonnante, accompagnée de sa petite famille… Hécate, la fille, une ado gothique et Rex Spot, le mari, humain tout en dents et muscles, genre Musculator et spot ambulant pour une marque de dentifrice (Ultra-Brite, Email Diamant).

img194
« PANACEEEA !!!! » Quel plaisir de la revoir, surtout qu’elle dit avoir pris la maison voisine pour l’habiter. C’est trop géniaaal… mais pas pour tout le monde… le coin est perdu, à l’ouest de toute civilisation, sans magasin, sans fast food, sans… TELEVISION !!! (et l’ordi, n’en parlons pas !)… Misère !

Panacéa a une famille… et un époux pas des plus perspicaces. Fébris, Sortiléga et Brygia ont la nuit pour s’en remettre ! L’évènement est déstabilisant… Bercées aux doux ronflements et aux grincements de dents de l’une des trois, un petit bruit vient les réveiller. Quelqu’un tape à une fenêtre et veut rentrer.
Qui va là ???
Ca ressemble à un chou, mais ça n’en est pas un. C’est un adorable bébé, coiffé d’une charlotte. Plus précisément, c’est un bébé fée !
C’est une horreur !!! Il ne peut pas rester dans une maison de sorcières ! Tout mignon soit-il ! enfin… soit-elle… car c’est une fille qu’elles nomment immédiatement, Hazel.

Dans le royaume des fées, un des bébés s’est échappé de la nurserie. Le drame provoque la colère de la mère qui se trouve être la reine Titania. Quant au roi Obéron, il a des choses bien plus importantes à faire… comme créer des grenouilles en origami.

Dans la maison des sorcières, Hazel, se plaît avec ses nouvelles amies… Bientôt, Walpurgis ! et il faut s’attendre à tous les délires… car une fée est capable des pires bêtises.

.
Premier tome d’une série qui compte à ce jour trois albums. Il m’a été conseillé par ma charmante bibliothécaire pour ce mois Halloween. « Prenez, vous allez vous régaler ! Ca parle de trois sorcières qui accueillent un bébé fée… »
Sur la couverture, un nom clignote… Guarnido, Guarnido, Guar… Mais c’est l’un des pères de Blacksad, une de mes séries préférées ! Je me saisis donc du premier, je zieute les deux autres, et je les embarque dans un seul élan… faudrait pas qu’on me les prenne !

Verdict ? C’est super ! j’aime beaucoup. C’est drôlissime, exubérant, attendrissant, gentil… en effet, on ne peut que les conseiller. Dans cet épisode, il y a deux mondes distincts, celui des fées et celui des sorcières. Ils ne se mêlent jamais. Les fées parlent en vers et semblent superficielles, sophistiquées. Mais avec la disparition d’une des leurs, le royaume va connaître un chamboulement ! Les sorcières sont entourées de loups-garous, vampires, momies, fantômes… et avec l’arrivée de Hazel, la petite fée, on se doute bien qu’ils auront à subir eux aussi des perturbations.
Les dessins sont beaux, colorés, expressifs, généreux, on a plaisir à les décortiquer. C’est dense, peut-être un peu touffu, c’est un festival, une abondance de vignettes.

J’ai aimé et je lirai la semaine prochaine le deuxième épisode « Que la lumière soit fête ! ». Les auteurs jouent avec les titres !

Des billets chez Sharon,

.img195.
.
.

.
.

38 réflexions au sujet de « Sorcelleries, Le ballet des mémés – Tome I »

  1. Moi aussi j’adore les dessins et je ne connaissais pas cette BD, ou alors si je l’avais croisée quelque part je l’avais oubliée depuis ! J’adore le sujet, les sorcières qui s’embêtent (on dirait du Terry Pratchett), l’arrivée de la famille et Walpurgis (je suis allée dans le village le plus proche du coin où devaient se rencontrer les sorcières, il y avait des poupées en forme de sorcières partout)… je vais voir si ma médiathèque l’a !

    • Lou, ce matin, j’ai pris des trucs pour la déco dans un magasin, j’ai bien pensé à Hilde et toi. Il n’y avait pas de poupées sorcières, mais des champignons et des citrouilles… des bougies, des photophores, des guirlandes, des boules de neige avec un petit lutin à l’intérieur…
      J’espère que ta médiathèque les aura !

  2. J’ai lu les deux albums e j’en suis ressorti assez réservé. C’est déjanté à souhait mais j’ai trouvé l’ensemble touffu, brouillon, partant dans tous les sens et avec des références (société de consommation, téléréalité…) pas forcément parlantes pour les petits lecteurs. Bref je suis passé à coté, quoi 😉

    • Mêmes réflexions que toi sur le désordre (passage d’un monde à l’autre, profusion de dessins) et sur le fait que les enfants ne comprendraient pas tout. N’empêche que je me suis régalée ! J’ai souri du début à la fin. Je n’ai pas encore ouvert le second tome et j’espère ne pas être déçue.
      A suivre !

    • Chez les fées, les bébés naissent dans les choux. Il y a une pouponnière de bébés joufflus, chapeautés de feuilles de choux.
      Bonne journée L’Or !

  3. Je rebondis sur le commentaire de Jérôme. Mes collégiens adorent eux, ils se bidonnent ! Pas sûre effectivement qu’ils saisissent toutes les références mais le plaisir et là et c’est finalement l’essentiel ! 😉

    • En fait, il faut être attentif et ne pas se précipiter dans la lecture. C’est tant mieux car ainsi on passe plus de temps en compagnie des trois streghe !
      Je tournicote le bout de mon nez pour te saluer…

  4. Huhu la couverture dépote ! Elles ont une belle gueule ces sorcières 🙂 Je t’imagine bien glousser à chaque page. Typiquement le genre de BD qui pourrait me plaire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s