Dentelles et ribambelles

logo keep-calm-and-read
« Mois anglais »
de Titine et Lou 7ème billet.

Challenges « Victorien » d’Aymeline,  et « Je lis aussi des albums » d’Hérisson

.

.
.
img149 Ernest Nister
Imprimeur du XIXème siècle
Adaptation de Monique Chassagnol

.
Ce livre fait partie de ma petite collection ; j’aime les illustrations victoriennes. Dans le cadre de ce mois anglais, j’ai invité la semaine dernière Kate Greenaway, pour son recueil de comptines et ses dessins à l’aquarelle, représentant des scènes d’enfance dans une Angleterre bucolique et romantique. Ce jour, je convie Ernest Nister, contemporain de Kate, pour une autre tournure, d’autres images et d’autres histoires, qu’il a faites imprimer.

Ernest Nister est né en Allemagne en 1842. En 1877 à Nuremberg, il crée une imprimerie et utilise la couleur dans un procédé de chromolithographie. La qualité est indéniable. En 1888, il s’installe à Londres où il établit ses studios de design. Il y fait travailler des auteurs, comme Edith Nesbit, pour des livres jeunesse ornés d’illustrations. Il se distingue en faisant des albums d’images découpées, dans un format tridimensionnel, et en mettant des petites tirettes pour actionner les images. Des auteurs des dessins, je n’ai trouvé aucune information, ce qui est bien dommage ! seul le nom de E. Stuart Hardy apparaît.

De style victorien, les peintures sont pleines de finesse, belles, romantiques, empreintes de douceur et traduisent une ambiance de jeux à la campagne, à la mer, avec des poupées, des animaux de compagnie, des jeux de dinette, et des instants savoureux de l’enfance. Dans d’autres albums, il raconte les fées, le théâtre, les animaux… une part de rêve.

Dans mon livre à tirettes, il y a six comptines et chacune a trois dessins qui s’animent ; Les chatons, Nos amis les chiens, Nos poupées, Petite sœur, A la plage, Nos poneys.
Voici ma sélection…
.

img150

Les chatons

Voyez ces chatons nouveau-nés
Bien blottis dans mon tablier.
L’un est noir et l’autre blanc.
Ils ronronnent en s’endormant.
Ces deux gourmands ont l’oeil malin
A la crème ils goûteraient bien.
Mais la chatte est très attentive :
Gare à vous ! Point de sottises !
Penchés sur un livre d’images
Rêvent deux petits chats bien sages.

img151
Nos poupées

Allons, gentilles demoiselles,
Notre leçon est commencée.
Rondes, refrains et ritournelles
Toutes ensemble il faut chanter.
Prenez encore un peu de thé,
Ma chère amie, je vous en prie,
Vous êtes invitée à goûter
Gâteaux, biscuits et sucreries.
Caramel et chocolat
Ont taché les beaux jupons blancs,
Lison les lave et Barbara
Les fera sécher dans le vent.


img152Nos poneys

J’ai un poney, un poney blanc
Qui galope à travers les champs.
Croque, croque dans ma main
La pomme rouge du jardin.
Mes cousines ont un poney brun
Qui parcourt prairies et chemins.
Goûte, goûte dans le tablier
Les pousses tendres du pommier.
Allons, en selle, à l’aventure !
Cueillons des noisettes et des mûres !
Au pas, au pas, au petit trot !
Et puis, plus vite, au grand galop !

.
.
.
.
.

Publicités

32 réflexions au sujet de « Dentelles et ribambelles »

  1. Mais tu as des trésors dans tes étagères !!! Ces chromos sont ravissants !!! Et tu es à fond dans le mois anglais, c’est bien, j’ai pris du retard, je peste !!! Bises♥

  2. Toutes ces illustrations sont ravissantes et les petites comptines aussi.Pourquoi ne suis je pas surprise que tu aies choisi » Nos poupées »?
    Quand j’étais jeune , j’avais des livres de la collection « rouge et or » mais plus moyen de me souvenirs lesquels.
    Bises

    • Ca fait longtemps que je ne me suis pas acheté ce genre de livres. Il faudrait que je me remette à fouiller les étals des bouquinistes !
      Bise

  3. Les illustrations me rappellent ces petits personnages que je découpais et auxquels je nouais un fil doré pour les accrocher dans le sapin à Noël.

    • Ce sont les mêmes, je pense. On les retrouvait sur des cartes, des calendriers, des livres… et on faisait aussi des poupées en papier à habiller. Biz

  4. Je suis impressionnée par le nombre de beaux livres que tu as sur tes étagères, moi je n’en ai aucun malheureusement, mais cet album, comme le précédent, sont vraiment charmants ! Tu dois prendre beaucoup de plaisir à les feuilleter.

    • Ceux-là remontent à mes 18 ans. J’aimais m’acheter des livres illustrés… et tu vois, j’ai toujours plaisir à les sortir et à regarder les dessins. Il faut dire que j’aimais beaucoup reproduire certaines vignettes.

  5. C’est vrai que ces illustrations sont charmantes. On a l’impression que c’était le temps heureux, qu’il faisait bon de vivre à cette époque. Les enfants sont beaux, propres, adorables. Le rêve! Mais c’est quand même bien loin de la réalité.Des années après on continue à rêver.

  6. Les images que tu montres me rappellent les chromos que l’on trouvait dans les paquets de chicorée dans le nord de la France. Mon grand-père en avait des dizaines.

    • Bise et bonne soirée Laure…
      D’après mes recherches, l’imprimeur avait de grands studios de travail et beaucoup d’artistes participaient.

  7. Je ne connaissais pas du tout cet illustrateur. Merci beaucoup pour la belle découverte!
    Tu as vraiment des albums précieux chez toi! Quelle chance!
    Biz

  8. Tu ne serais pas dans une période nostalgie, toi ? Les illustrations sont charmantes mais l’idéologie qu’eles véhiculent me font un peu frémir…heureusement ces temps ont bien changés ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s