A mother goose treasury

logo keep-calm-and-readlogo Classique-final-3logo Victorialogo album1logo victorien-2013.
.
.
.
.
« Mois anglais » de Titine et Lou – 4ème billet.
« God save the livre » d’Antoni, Challenges « Victorien » d’Aymeline, « Classique » de Stéphie et « Je lis aussi des albums » d’Hérisson

.
.
.
img144A mother goose treasury

Kate Greenaway

.
J’ai ce petit livre depuis quelques années déjà… trente ans ! Il sent le vieux papier et je le manie délicatement. Je l’avais acheté chez mon bouquiniste « Aix Libris » à Aix-en-Provence, où je trouvais des petits trésors. A l’époque, je n’étais pas plus forte qu’aujourd’hui pour lire ou parler anglais. J’avais été surtout attirée par les illustrations de Kate Greenaway. Elles sont d’une époque que j’aime, l’époque victorienne, et elles me rappelaient les histoires de Jane Austen et de Beatrice Potter.

Ce recueil de comptines met en scène des personnages que l’on retrouve au fil des chroniques. Il y a Jack Horner, Jack Sprat, Lucy Lockett, Jack et Jill, Polly, Miss Muffet, Humpty Dumpty et bien d’autres.
C’est un classique que des générations d’enfants ont lu et feuilleté pour les illustrations. Les scènes évoquent l’enfance, les jeux, les promenades, les loisirs heureux, la sérénité du temps, la morale et l’idéalisme victorien. S’ils personnifient une certaine candeur, ils ne sont pas tous angéliques ! La bouille des enfants racontent parfois des jérémiades et des espiègleries.

Les dessins sont sertis de traits noirs et peints à l’aquarelle. Ils ont les teintes d’une douceur surannée. Je suis certaine que vous en connaissez. Ils sont reproduits sur des abécédaires, des cartes de voeux, de la papeterie, des textiles…

Voici trois vignettes, traduites misérablement ! Elles vous donneront l’esprit de ce livre d’images.

img145
Hark ! hark ! the dogs bark,
The beggars are coming to town ;
Some in rags and some in tags,
and some in a silken gown.
Some gave them white bread,
And some gave them brown,
And some gave them a good horse-whip,
And sent them out of town.

Histoire de mendiants qui sont rejetés hors du village… les chiens aboient…

img146As I was going up Pippin Hill,
Pippin Hill was dirty ;
There I met a sweet pretty lass,
And she dropped me a curtsey.

Une jeune fille bien polie et bien habillée qui fait une révérence…

img147

Little maid, little maid,
Whiter goest thou ?
Down in the meadow
To milk my cow.

Allons chercher le lait en bas du pré…

.

Kate_GreenawayCatherine Greenaway
(17.03.1846 – 06.11.1901)
écrivain et illustratrice anglaise, de livres pour enfants.

.
.
.
.
.

Publicités

41 réflexions au sujet de « A mother goose treasury »

  1. bonjour Syl, je viens de regarder mon agenda et j’ai vu que j’étais inscrite pour une lecture commune BANDINI de John Fante… Peux tu me le confirmer… Je l’ai lu et mon billet est prêt… Je pars mardi prochain et ne reviens que le 21 juin. un billet prévu pour Anne Perry : mariage impossible et Parot l’affaire NIcolas le Floch.

    Bises

    avec le sourire

    Lilou https://lilouettesoleil.wordpress.com écriture https://lilousoleil.wordpress.com lectures

    • Donc, Bandini tu peux le programmer pour le 13 juin. Je ne l’ai pas encore lu, il faudrait que je m’y attèle !
      Mariage impossible est pour le 23 et le Parot… je ne sais plus !!! A-t-on donné une date ?
      Biz

  2. Les illustrations sont très jolies, elles ramènent effectivement à la campagne anglaise comme on peut l’imaginer à cette époque. La troisième illustration fait un peu penser à Perette et le pot au lait mais avant qu’il ne lui arrive sa mésaventure…le monde est dur pour les rêveuses…

    • C’est justement le petit côté vintage qui me plaît. Puis les couleurs sont un peu passées, c’est un vieux livre à qui l’on doit le respect !
      C’est son charme…

    • Je ne m’étais jamais renseignée sur cette illustratrice. Je connais ses dessins, mais je n’avais pas retenu son nom. Mes recherches ont été passionnantes. C’est bien grâce à ce mois de juin si je ressors mes vieux livres.

    • En faisant mes recherches, j’ai vu un site qui le proposait à 54 euros ! Bon, c’est un peu ridicule… surtout qu’en Angleterre, il est sous plusieurs formats.

  3. oui c’est super mignon, à l’image qu’on peut se faire des Anglais. Un faible pour Béatrix Potter (au temps de ma splendeur j’avais fait un tableau en points comptés avec ses petits personnages.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s