Le libraire

« Le nez dans les livres » de George
Un roman offert par Philisine Cave à l’occasion de notre SWAP

.
.
le libraireLe libraire
Régis de Sa Moreira

.
« C’est fou ! nooon ? »
Je n’ai pas les moustaches qui vont avec, mais c’est ce que je me dis en fermant ce petit livre. Comment vous raconter ? Ça sera le plus simplement possible avec quelques extraits…

.
« Le libraire était assez grand, assez épais, et mis à part les cheveux, les descriptions physiques l’ennuyaient.
Il portait cela dit des chaussures, un pantalon, une chemise et une veste, ainsi que pas mal de gens.
Le libraire possédait aussi un chapeau qui était accroché à un portemanteau près de son bureau et dont il se couvrait de temps en temps.
Mais le plus intéressant chez le libraire était qu’il ressemblait lui-même à un livre. Comme s’il avait eu une couverture cartonnée et, à l’intérieur, une multitude de pages sur lesquelles s’écrivait sans doute et sans cesse la vie du libraire… »

L’auteur nous conte l’histoire d’un libraire qui vit dans une bulle, entre fantasmes et réalité. Homme timide, caché derrière des remparts de livres, solitaire, il se voudrait inexistant. Il fait corps avec eux, il ne vit que pour eux. Il les lit tous. Sa boutique est ouverte jour et nuit, elle glane des « Poudoupoudoux » au gré de la venue des clients qui sont tous aussi bizarres que lui. Avec eux, il aborde les thèmes de l’existence ; de façons confuses, théoriques, ou concises. L’auteur joue avec le lecteur. Il lance l’image, appâte notre attention et laisse doucement les idées venir. Le style ? Il étonne par l’absurde, c’est une narration surréaliste à la Kafka, Dali… Le psychique nous emporte. Il n’y a plus de raison, plus de logique. C’est du rêve ! Je compare ce livre à un tableau de l’époque des dadaïstes.

Poudoupoudou ! c’est un homme qui rapporte un livre car il n’aime pas les dauphins.
Bonjour Monsieur, au revoir Monsieur…
Poudoupoudou ! c’est celui qui demande un manuel sur le couple, écrit par un castor. Mais le libraire n’aime pas les livres écrits par les animaux !
« – Et pourquoi ?… – Parce que !… – Ah… – Oui. – C’est intolérable !… Vous aurez de mes nouvelles… – D’accord. – Intolérable ! – Au revoir. »
Poudoupoudou ! Une femme superbe entre. Elle serait « la plus belle femme du monde ».
Elle cherche un fiancé…
« – Je m’appelle Hélène… – Moi aussi… Excusez-moi… je ne sais plus ce que je dis. – Je vous en prie… – Vous cherchez un livre ? – Oui… Non. Je cherche un fiancé… »
Et les entrées, les sorties, s’enchaînent. Il les voit arriver de son bureau, il les attend, les entend et les reconnaît à leurs pas, leur façon d’hésiter, de prendre un livre…
Il y a ces jeunes filles qui sont habillées de petites jupes légères. Il les surveille, il les éduque. Elles ont la manie de lire la fin des livres ! Comment peut-on laisser faire ?
Et la grand-mère qui vient chercher un cadeau pour ses petits-enfants, le voyageur, la baronne, le couple qui parle le « Coupli coupla », son copain Jacques le Fataliste, la fleuriste qui ne le laisse pas indifférent…
Entre ses visites, le libraire réfléchit en buvant sa tisane (1visite = 1 tisane)… il essaie de comprendre sa clientèle et se perd dans ses réflexions. Il aime méditer et ce qu’il goûterait avec plus de gourmandise, c’est l’ennui. Sa solitude, sa tristesse chronique, ses échecs amoureux, sa famille éparpillée aux quatre coins du monde à qui il adresse des pages de livres arrachées, le temps qui le vieillit, le peinent et le réconfortent.
Il voyage beaucoup dans sa tête, pense aux absents, crée un univers fantastique, inconscient, poétique, et s’oublie dans sa passion.

Poudoupoudou ! je rentre dans le livre… poudoupoudou ! j’en ressors, un peu déséquilibrée, surprise et charmée d’avoir fait sa connaissance.
Il était une fois un libraire…

Merci Phili, bien vu ♥

Des billets chez Théoma, Sharon, Patacaisse, Vilvirt,

.
catax
Francis Picabia
.
.
.
.

Publicités

38 réflexions au sujet de « Le libraire »

  1. Ce roman a l’air terrible, ça me fait penser à l’esprit de Queneau, farfelu et plein de sens en même temps. Je l’aime déjà bien ce libraire 🙂

  2. Alors je pense qu’avec un roman de la sorte, on rentre dedans ou pas. Et si on rentre dedans ce doit être fabuleux 🙂 Il faut le lire pour le savoir 🙂
    Bonne journée bises 😀

  3. Tu ne savais pas comment en parler et finalement, ta critique est très réussie ! Elle replace parfaitement le contexte du livre. J’ai lu ce livre il y a quelques années, je le repicore de temps en temps. J’aime beaucoup cet écrivain, Zéro tués m’avait pas mal marquée aussi…

  4. J’avais lu pas mal de billets négatifs sur ce roman, du coup je n’avais pas osé le noter jusqu’à présent, mais comme je sors du Pingouin de Kourkov, totalement décalé et étrange, que je me dis que celui-ci pourrait bien m’aller comme un gant !

    • Les billets alternent entre ceux qui ont beaucoup aimé, ceux qui ont souri et apprécié (moi) et ceux qui n’ont vu aucun intérêt.
      Où te situeras-tu ? Je n’ai pas lu ton billet sur le Pingouin ! Je viendrai…

  5. C’est un des rares livres que j’ai lus et que je n’ai pas chroniqués (depuis l’ouverture de mon blog) car j’ai éprouvé une vraie difficulté à le résumer : tu t’en sors royalement ! Bises

    • Merci Philisine, mais alors, comment vas-tu faire avec « L’âne et le Bon Dieu » ? Je veux mon billet !!!
      Parfois les billets demandent à être courts, surtout pour ce genre de petit livre. Si tu veux que je t’aide pour ta chronique et reprendre « Le libraire », je pourrais te poser des questions sur le livre et tu répondrais… Ca serait une nouvelle formule…
      Bise

  6. En fait, j’ai des livres en retard de billet (il en fait partie) mais je te promets (par respect pour ce livre et pour toi) que j’en parlerai prochainement. Bisous et merci de ta proposition (j’y réfléchis d’ailleurs)

    • Son dernier avec « La vie » ? Ah… j’ai bien aimé ! J’ai deux bons avis sur lui et j’aimerais poursuivre sa découverte. Je ne sais pas si c’est son style ou des exercices d’écriture. Merci pour le compliment… Kiss

  7. Vu ton commentaire je dirais que soit tu restes au bord du chemin, soit tu rentres dans le trip et tu es un peu extasiée…faut aimer ce qui est un peu absurde. Tu donnes envie d’essayer…

    • Ca sera ma conclusion… soit vous rentrez dans la librairie, soit vous passer votre chemin. Mais on passe le pas de porte, prévenu… Le libraire n’est pas un ogre qui attend son lecteur, même si j’imagine sa boutique obscure, étroite, pleine comme un capharnaüm.

  8. Quand j’ai vu la couverture, je me suis dit que c’était tout moi ! Mais en lisant ton billet, j’ai un peu peur que le côté dadaïste me déplaise.

    • J’ai aimé mais il est difficile dans ce genre de livre de le conseiller aux autres. Il faut se laisser mener, sourire, rendre la lecture légère…

  9. Une associations de malfaitrices toi et Phili hein !!! 😆 Il ne me tente pas plus que ça mais à essayer un jour où l’on veut de l’absurde, encore de l’absurde !!! J’aime les livres « barrés » de temps en temps, ça fait le plus grand bien ! Il faut que Phili lise l’Ane et le Bon Dieu, nom de nom !!! Bises !!! 😀
    PS : et j’aime beaucoup la couleur de ton nouveau fond d’écran, c’est quand même mieux que le noir !!! 🙂

  10. Hello Syl,
    J’ai feuilleté avec plaisir tes derniers billets 😆
    Beaucoup de lectures, comme toujours, une belle balade avec Touloulou, le swap de printemps, bref, c’est énergique ici 😆
    C’est drôle, pas très loin de Lyon, on a « Ars » le village du Curé d’Ars ! rien à voir avec le château d’Ars !
    Et la cuisine ? tu ne fais plus de bons petits plats ?
    Bon dimanche en gris du ciel et du moral à cause du ciel 🙄
    Bisous d’O.

    • C’est vrai qu’on ne s’ennuie pas.
      Pour la cuisine, il faudrait que je m’y remette. j’ai des idées pour le mois de juin. Juin est anglais sur la blogo. De plus, j’ai un plat coréen à expérimenter pour le challenge de Catherine la coccinelle. Tu vois… j’ai toujours une belle inspiration culinaire !
      Bon dimanche à toi aussi ! Pluie chez nous.
      Bise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s