Je suis une immortelle, Blood of Eden – Tome I

Rentrée littéraire chez Hérisson et Mimipinson

Livre reçu dans le cadre d’une « Masse critique,
Edition Spéciale Fantasy et YA. » organisée par Babelio avec le partenariat des Editions Harlequin

..

.
Blood of Eden
Je suis une immortelle
Julie Kagawa


.
Soixante ans après l’épidémie,

Les larbins traquent les renégats. Les pendaisons se font dans les entrepôts désaffectés de la cité. Exécutions publiques, elles sont la réponse à la moindre incartade rebelle manifestée par les non-enregistrés. Monde survivant après une épidémie, les humains sont des sources de sang pour les vampires qui règnent sur les ruines de notre civilisation. Les cités sont des prisons, les banlieues des enfers. La société se divise ainsi…
– les vampires, éternels, ils n’ont pas succombé au fléau et ont le pouvoir
,
– les marqués, humains qui servent de « bétail », tatoués, enregistrés, larbins, ils donnent leur dîme en sang pour pouvoir survivre et obtenir des tickets-repas,
– les non-enregistrés, ceux qui refusent d’être marqués et qui subsistent difficilement,
– les enragés, des morts-vivants qui sortent la nuit en quête de chair, toujours affamés et très violents.

Allie ne veut pas être marquée et se tient sous la protection de Lucas le chef de leur bande. Dans une vieille école délabrée, elle loge dans une classe et garde précieusement cachés quelques livres qu’elle a réussi à sauver. Elle connait le danger qui la menace en bravant l’interdit. Si les livres sont prohibés, ils la projettent dans un passé heureux du temps où sa mère lui lisait des histoires. Du peuple Bordurien, en bordure de la cité intérieure, elle s’aventure parfois derrière le haut mur qui les protège des enragés, 10 mètres de haut, 2 mètres d’épaisseur, à la recherche de nourriture ou de petits conforts qu’elle pourrait troquer. Les secteurs qui morcellent New Covington sont des guets-apens pour toute personne, qu’elle soit vaillante ou lâche. La moindre miette est un festin… et la faim fait commettre les pires bassesses ; trahisons, vols, meurtres.
Alors que le désespoir atteint les dernières limites, Allie décide courageusement de passer le mur… et les conséquences seront malheureuses.

« Mourir… ou accepter d’être mordue… Face au marché qu’on lui met en main, Allie prend une décision secrète : devenir un monstre, oui… mais pour mettre ses nouveaux pouvoirs de guerrière au service de son camp, l’Humanité. »

Kanin, un maître vampire mystérieux, lui ouvre les portes de l’immortalité et les clefs pour combattre la fatalité.
.
.
Si le décor dantesque ressemble à d’autres lectures (La forêt des damnés), on se laisse vite fasciner par l’ambiance, l’action, les sentiments et les personnages.
Allie est une jeune fille forte, solidaire et protectrice. L’auteur l’anoblit d’une belle conscience. Ce premier tome la voit évoluer, de sa stature d’humaine à celle d’un vampire. La métamorphose ne se fait pas sans douleur et sans compromis.
L’histoire qui se tisse est complexe et prenante. Après avoir créé une atmosphère digne de la série Mad Max, inquiétante et terrifiante, l’auteur oriente l’action vers l’origine du « mal », la recherche d’un antidote et la quête d’un Eden, image biblique de la caravane qui chemine vers la terre promise.

J’ai été surprise agréablement par cette lecture. Très prometteuse, elle attend avec impatience sa suite ! Je vous la recommande ++, vous ne serez pas déçu.
J’ai bien été inspirée de la cocher lors des choix de Masse Critique, car j’ai découvert ce livre par l’intermédiaire de Babelio.
Je remercie les Editions Harlequin, Darkiss, et Babelio.

D’autres billets chez Fangtasia, Babelio, Melliane, Lilou,

Musashi Miyamoto avec deux bokken (Estampe de Utagawa Kuniyoshi)

.
.
.
.
.


24 réflexions au sujet de « Je suis une immortelle, Blood of Eden – Tome I »

    • Je trouve que c’est bien.
      Kanin, à mon goût, est un fort potentiel. Il me fait penser (un chouïa de virilité en moins) à Barrons… côté mystère.
      Par contre je ne sais pas où va nous mener l’auteur et certainement pas là où je veux aller !!! Il y a un autre personnage, Zeke, de l’âge d’Allie, qu’elle semble préférer à Kanin. Parce que Kanin est en quelque sorte le père d’Allie.
      Tu vois ce que je veux dire ???

        • C’est Kanin qui la rend immortelle. L’auteur nous laisse supposer par la suite que cette descendance est une filiation. De plus, il y a un vampire tordu (celui-là fait peur !) qui… Oh ! mais si je ne fais pas attention, je risque de tout te raconter !
          Bref, il y a Zeke, un petit jeune qui n’est pas mal non plus. Moi je préfère Kanin… il faut à mes fantasmes de midinette au moins du 100 ans d’âge.

  1. Bah moi tu sais ce que j’en pense !!! 😆 Je ne reviendrai pas dessus ! Il y a vraiment de tout chez Harlequin !!! C’est amusant que tu aies mis cette estampe du samouraï Myamoto Musashi, j’ai des livres sur lui, je l’ai étudié en option japonais. Un sacré bonhomme !!! ^^ Biiises

    • Bonsoir Melliane, moi aussi… je suis impatiente ! J’aimerais bien que tu me recontactes lorsque tu liras la suite. Par contre, je ne lis pas en anglais !
      Bonnes fêtes…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s