La Provence, de village en village

« L’art dans tous ses états » de Shelbylee, « Région de France » de Lystig, « Beaux livres » d’Eiluned, et Rencontre « Non Fiction » de Flo

.
.

La Provence, de village en village
Aquarelle de Pierre Pellet
Texte d’Yvan Audouard

.
.

La couverture que je vous propose n’est pas celle de mon livre. Le mien a une couverture mobile qui se glisse dans un cadre. Livre-objet, il est un présentoir des aquarelles de Pierre Pellet que l’on retrouve dans une enveloppe ; dix vues de la Provence.
J’ai reçu ce livre pour mon Noël dernier. Nous avancions, ma mère et moi,  sous des bourrasques de vent, dans les rues de Salon-de-Provence, nous étions frigorifiées. C’est une ville venteuse, à croire que le Mistral s’est réfugié dans cette petite ville pour aider les avions de la base aérienne à décoller (c’est ce que l’on aime se rabâcher !). Dans une petite rue, une galerie de peintures nous offrait un beau répit contre la froidure. Aux murs, de très belles aquarelles racontaient la région. L’artiste présent se faisait discret et c’est plus qu’évident que notre admiration devait le réjouir… Il proposait son livre de façon modeste. Elémentaire mon Cher Watson… nous sommes reparties avec notre livre dédicacé et enrubanné. Ma mère pour moi, moi pour elle…

« O fan, on se croirait aux Goudes. »
Ainsi commence Yvan Audouard qui rapporte un souvenir de voyage, dans la rade de Stockholm. Les Goudes… il faut le dire avec l’accent. Les Goudes de Marseille, tout un poème ! On y va se jeter, malheureusement bien souvent de force que de gré.
Donc, Yvan Audouard, dans ce rappel anecdotique, veut conter sa Provence. Il dit qu’il la vit depuis près d’un siècle.
On lui a demandé cette préface, alors qu’il ne connaissait pas l’artiste. Tous deux habitaient le coin, Pellet à Salon, lui à Fontvieille. La rencontre se fait d’abord par les aquarelles. Des sites que notre auteur connait bien. On ne peut pas lui mentir ! Le dessin pour l’un et les mots pour l’autre… le pays d’Arles est à l’honneur, puis Marseille, son nord, son est… jusqu’aux Alpes.
L’homme des mots parle de pierres, de terres et d’Histoire. Il sait que ce terroir a été façonné « plus à la volonté des hommes qu’à la bienveillance de Dieu ».

Isle-sur-Sorgue

Je retiens quelques mots, quelques idées qui font écho aux dessins.
Ombre et lumière, au pluriel si vous le désirez car je pense que c’est plus complexe. Pays sans frontière aux multiples facettes ; forteresses, oliveraies, cyprès, platanes, vignes, petits chemins de pierres, collines, gorges, marais, cultures, petits villages, petites crèches, ports… Poésie, parfums et gourmandises…
Lorsqu’il écrit Marseille, il dit que c’est la salle d’attente de la Provence. C’est si vrai !
Fables, galéjades, on sent l’anis et l’huile d’olive, on entend les cigales, on est bousculé par le Mistral, on trébuche sur la caillasse, la sueur colle, la poussière du soleil s’incruste. L’Antiquité nous salue, la Méditerranée nous éclabousse d’embruns, les poissons arrivent seuls dans la marmite de la bouillabaisse… Ne vous gaussez pas ! Je lis le texte, je vois tout cela et même plus. La truculence du verbe est un charme à la lecture et leste les images qui s’organisent dans notre esprit… Ça mérite un peu plus de discipline !
Audouard a assez causé, il laisse la plume et contemple avec nous, notre Provence.

Salon, la fontaine moussue et la porte de l’Horloge

La douceur des couleurs et le serti teinté sépia rendent aux paysages beaucoup de quiétude, comme s’ils avaient été faits à l’heure de la sieste, ou, pour les ciels du soir, juste avant l’apéro (ressentis très personnels !). Le touriste voyage, le Provençal revoit avec joie son pays ; les monuments, les cours intérieures, les places des villages, les rues pavées, la garrigue et des vignobles, des toitures orangées et des pierres blanches, ocrées, la côte et l’intérieur des terres. Soixante-quatorze vues qui nous baladent…

Alpilles, château d’Estoublon-Mogador

Un beau livre, source d’inspiration, que j’aime feuilleter.
.

Yvan Audouard est décédé à l’âge de 90 ans en 2004. Vous trouverez des informations sur Wikipédia.
Pierre Pellet était à Salon l’année dernière. J’ai lu qu’il avait vécu à La Réunion et qu’il est en Provence depuis une vingtaine d’années.
.
.
.
.
.
.

Publicités

20 réflexions au sujet de « La Provence, de village en village »

  1. Les aquarelles sont impressionnantes notamment la dernière. Quant à moi, je serai en Auvergne car belle maman moustache m’a prêté  » les lentilles vertes » de Henri-Antoine Verdier. Livre et auteur qui m’est totalement inconnu mais la campagne moi j’adore ! Bises et bon week-end.

    • Nous avons du soleil aujourd’hui et j’espère qu’en Auvergne aussi !
      Merci pour ta belle carte… j’aime les estampes.
      Passe un superbe week-end !
      Bisou San-Tooshy

  2. J’avoue ne pas être une grande fan de la Provence que j’ai sillonnée en long, en large et en travers étant enfant mais j’aime bien l’aquarelle de L’Isle-sur-Sorgue (bled que je ne connais pas pour le coup ou j’ai oublié).
    Sur le principe, j’aime bien ce genre de livres qui nous font voir des lieux connus (et chéris) avec la plume et le pinceau. A voir, si je ne me trouve pas un équivalent sur ma région.

    • Ce village est beau, typique et encore préservé (enfin je crois ! cela fait peut-être 15 ans que je n’y suis pas allée !).
      Ce qui est bien, c’est que l’auteur en personne présentait son livre. C’est lui aussi qui a fait le paquet cadeau ! C’était sympathique et sans prétention. J’apprécie.
      A bientôt Flo !

      • Il est vrai que le contact avec l’auteur, surtout s’il est sans prétention, ajoute une certaine valeur à une lecture, un livre. J’ai eu la chance de vivre de nombreuses expériences de la sorte grâce à mon ancien libraire et cela me manque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s