Si douce sera la mort


Halloween de Lou et Hilde

.

Si douce sera la mort
Charlaine Harris

.
« La chaleur du Mississipi est étouffante, les insectes grouillent. Catherine Linton, vingt-trois ans, s’entraîne à tirer sur des cannettes devant une cabane. Elle est interrompue par une odeur pestilentielle. Une main dépasse de la porte, celle du cadavre ensanglanté d’une femme… L’infirmière de son père. Cette fois, le shérif de Lowfield la croira quand elle lui dira que ses parents ne sont pas morts accidentellement six mois plus tôt. La petite ville paisible où Catherine a grandi risque de devenir l’endroit où elle mourra si elle n’éclaircit pas les secrets qui pèse sur sa famille… »


J’avais choisi ce livre dans le cadre du mois Halloween, pour l’étape américaine. Je me suis fourvoyée royalement car il n’a rien « de méchant », « de sanglant » ou « d’ensorcelant ». Je souhaitais également l’inclure dans le challenge Polars et Thrillers, et piouf ! c’est pire ! Il me faudrait un challenge Potager et là… je pourrais l’inscrire dans la catégorie navet.

Que vous dire d’autre… tout est fade, même le beau Randall (qui a « les fesses plates »). C’est à croire que le soleil du sud, sur les bords du Mississippi, rend les personnages mous, si mous qu’ils n’ont plus envie de jouer dans le livre. L’ambiance est engourdie, on entend seulement les bruits des insectes volants… enfin presque…
On se doute du meurtrier très vite car l’auteur offre des indices trop criants, le début est trop long, la fin est expédiée en trois pages et comme au théâtre, tous se retrouvent pour la scène finale.
Je vous dirais bien un truc… je spoile d’accord ? C’est la seule chose intéressante. Donc, ci-après vous découvrirez pourquoi le meurtrier… assassine ses victimes à coups de batte de baseball… c’est parce qu’il est lépreux. Bouh ! Il ne veut pas que ça s’ébruite, alors il tue le médecin, l’infirmière… C’est le seul truc palpitant. Puis il y a aussi la main de Randall dans les cheveux de Catherine…

A éviter !

.
Mississipi

Des billets chez Séléna,

.
.
.
.
.
.

30 réflexions au sujet de « Si douce sera la mort »

  1. Merci Syl, de m’éviter de lire ce navet de compétition.
    Kathy Reichs a écrit un roman qui parle du sujet que tu spoiles, si ce n’est que sa lecture m’avait beaucoup émue. Pas du tout la même chose, si tu veux, je t’en parlerai par messagerie interposée.

  2. Eh bien, ça ne donne pas envie !! De toute façon, après le premier tome de La Communauté du Sud, l’un de mes pires souvenirs de lecture cette année – d’ailleurs ça m’apprendra à vouloir « lire comme tout le monde, après tout ça cartonne » – je n’aurais pas donné de seconde chance à cet auteur XD

    • Oui hein ! Pourquoi elle lui a mis des fesses plates ? Elle aurait pu ne pas noter la géographie de cette anatomie. Là, elle se naufrage toute seule.
      Tu auras compris Nahe… je les aime joufflues.
      Bisou♥

  3. Lol ca ne m’etonne pas! Lis plutot Sookie Stackhouse, ca c’est bien et ca ira parfaitement dans l’ambiance Halloween et dans la categorie Thriller (desolee pas d’accents j’ecris sur le clavier anglais temporairement). Il y a des vampires, des loups-garous et plein de beaux mecs! C’est vraiment bien! Moi j’ai devore cette serie. Bises et bon challenge!

    • Je les ai lus les Sookie ! Si j’aimais bien au début, à la fin c’est du grand n’importe quoi ! Elle devrait écourter ses séries.
      Bise et merci Missy

  4. Rien ne vaut les fesses callypiges !!! Je suis morte de rire, je crois que je ne t’avais jamais entendu descendre un livre comme ça !!! Merci pour la rigolade de bon matin !!! 😀

    • Quand même pas Aspho ! Non, mais une belle cambrure comme un danseur de tango…
      Tu sais que quand je n’aime pas un livre, je reste neutre et je laisse les lecteurs se faire leur opinion. Lorsque j’aime, je le crie… mais là, si je ne vous l’avez pas dit cela aurait été moche de ma part.
      J’ai lu que c’était son premier livre. Ca se voit, l’écriture est vieillotte.
      Biz

    • Le sujet n’était pas nul pourtant. Il n’y avait point de vampire, cela aurait pu être un bon polar. Mais malgré les scènes de meurtre, c’était mou…
      Nous avons des polars plus palpitant dans nos PAL… alors passons !

  5. Eh bien je viens de trouver ton avis.
    Hum ce livre ferait passer la communauté du sud pour un chef d’oeuvre ? Incroyable… 😀

    • Mais, c’est vrai !!! La Communeauté, au début ça déménage, même dans les derniers tomes (piteux) il y a des passages où il y a de la castagne ! mais lui… c’est un électro plat. C’est son premier livre et ça se ressent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s