Pavillon noir, Tome II et L’archipel du danger, Tome III – De cape et de crocs

B.D. du mercredi de Mango 

.
Le secret du janissaire, tome I

.
de cape et de crocs 2de cape et de crocs 3.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
De cape et de Crocs

Pavillon noir, tome II
L’archipel du danger, tome III
Texte d’Alain Ayroles et Dessins de Jean-Luc Masbou

 .
Malte,

« Messieurs ! de grâce ! cela n’est ni l’heure, ni le lieu ! »
Don Lope, Armand, le raïs Kader et Eusèbe accompagnent le capitaine Mendoza. Courtoisie, geste amical ? Oh ! que nenni ! Un pistolet est coincé entre les omoplates du chevalier, le faisant avancer jusqu’aux portes de la ville.

A la recherche d’Andreo qui détient la carte du trésor des Iles Tangerines, ils cheminent tous vers le port où le bateau est amarré.
Dans la cabine, ils ont la surprise d’y retrouver la belle Hermine qui avait été enlevée par un Andreo follement amoureux. Si la jeune fille se montre ravie de voir Don Lope, celui-ci garde ses distances et se montre désagréable… le coeur à l’agonie.
Laissant à la garde d’Eusèbe, Mendoza, l’équipe retourne dans la cité pister Andreo parti embaucher un équipage et acheter quelques vivres. Dans une taverne, ils le retrouvent entouré d’une bande de renégats avides de ses paroles. En effet, Andreo se montre prolixe en leur parlant du trésor.
« Bien sûr, l’île au trésor ne sera pas aisée à atteindre, mais avec un navigateur expérimenté tel que vous, Monsieur Boney Boone… »
Même sujet de conversation entre Eusèbe et Mendoza… Le capitaine sait manier les mots aussi bien que l’estoc et soutire à l’innocent petit lapin le but qui les motive.

Attablés et vigilants, Don Lope, Armand et Kader surveillent Andreo. Discrétion est le mot d’ordre suivi de pondération. Sauf, lorsque Hermine apparaît… Il y a des situations qui oublient toute retenue et discernement… comme voir la femme que l’on aime être enlacée par un autre. La rage de Don Lope est une éruption volcanique, elle le fait jaillir comme un diable sur Andreo avec une seule obsession : le passer à trépas.
Armand et Kader n’ont plus qu’à suivre…

Dans une mêlée de coups et de sabres, Hermine se fait à nouveau kidnapper par Andreo, Don Lope part à leur trousse, Armand et Kader à la poursuite de Plaisant le valet qui a la carte, Eusèbe vient dire que Mendoza s’est échappé, une cérémonie religieuse en l’honneur de Saint-Christophe dans la rue entonne « Deus qui est sanatorum, spendor mirabilis », la bande de Boney Boone poursuit tout le monde, Mendoza conduit son armée et… et…

Vous le saurez en lisant la suite où il sera question de l’Atlantide et d’un mirage, le Hollandais Volant, un vaisseau fantôme mené par des squelettes et un poulpe géant. Et peut-être qu’une autre carte au trésor fera son apparition !

capeetcrocs5
Quelque part en mer,

A bord du Hollandais Volant, les quatre compagnons, Don Lope, Armand, Eusèbe et Kader, essaient de déchiffrer la deuxième carte.
Cap sur les Iles Tangerines, ils arrivent à croiser la route du bateau de Boney Boone qui sous le coup de la peur reste paralysé. La prise de leur navire en est ainsi plus que facilitée ! Les pirates dans la cale, nos compères retrouvent Andreo et Hermine qui avaient été embarqués de force.
Après des retrouvailles chaleureuses, la jeune gitane et Don Lope reprennent leurs distances, entre fausse fierté et faux dédain.

A Venise, Cénile Spilorcio magouille avec le capitaine Mendoza. Tous deux décident de se lancer à la recherche du trésor… Leurs concupiscences pour l’or et les beaux yeux de la jeune Séléné sont égales.

capeetcrocs7
Alors que le temps commence à s’obscurcir, présageant d’une tempête, on distingue au loin la côte des Iles Tangerines. Mais aussitôt, un autre danger se profile, bien plus menaçant que des flots tourmentés. Un monstre marin, plein de dents, à l’œil gourmand, se dirige sur le bateau de nos amis pour le faire chavirer et dans un grand klap ! de mâchoires, avale Kader et Eusèbe. Il ne manquerait plus que Don Lope et Armand sombrent dans les abysses… ou que l’île qui se profile soit habitée par des cannibales…

L’aventure continue, aussi sombre que les entrailles d’un monstre, aussi mystérieuse qu’une île déserte.

capeetcrocs6
Il m’est très difficile de vous faire un résumé de ces deux lectures tant elles sont riches en actions. Les personnages, aimantés par le fabuleux trésor, se croisent, se perdent et se retrouvent avec toujours plus de « vitalité ». L’histoire se concrétise un peu plus dès leur arrivée dans l’archipel des Iles Tangerines, mais ne progresse pas. Dans le troisième tome, nous faisons la connaissance de Bombastus, un savant allemand naufragé depuis des années, ainsi que d’une peuplade primitive d’hommes blancs amateurs de ragoût…

« Le vœu d’un condamné, d’ordinaire on exauce :
Confiez-nous au chef, pas à un gâte-sauce !
Ajoutez au ragoût nos lauriers, notre honneur !
Si l’on doit en finir, c’est façon grand veneur,
Nos fumets s’étirant en un panache amène
Ainsi, sur un bon rôt… »

Toujours drôle, expressive, « lyrique », j’ai beaucoup aimé cette suite. La théâtralité du scénario est un plaisir. Emphases, bouffonneries, bravoure, sentiments passionnés, l’émotion passe à chaque page tournée.
Quant aux dessins, ils sont un régal ! Il faudrait que vous puissiez voir les têtes d’ahuris, elles sont si éloquentes dans leur niaiserie ! et j’accorde une mention pour Andreo…
Il faut s’attacher aussi à tous les détails des plans secondaires, un peu comme on le ferait pour trouver les sept erreurs…

Vous l’aurez saisi ! Je suis devenue une fan !

Des billets chez Yaneck : tome 2tome 3

.
capeetcrocs4capeetcrocs3

 
 

 
.
.
.
.

Une réflexion au sujet de « Pavillon noir, Tome II et L’archipel du danger, Tome III – De cape et de crocs »

  1. Commentaires

    Beau billet hé bien ! Le  » Hollandais volant », mais dis-moi tu es dans l’air du temps ! Les dessins sont très beaux, tu as le chic pour dénicher les belles BD !!!^^ Bises 🙂
    Commentaire n°1 posté par Asphodèle le 23/05/2012 à 11h42

    C’est vrai que nous avons un Edam volatile en ce moment !
    Aujourd’hui, j’ai trouvé sur un billet une de mes prochaines lectures. Si tu as le temps, voici le lien http://www.unamourdebd.fr/2012/05/azimut-t1/
    Les dessin sont magnifiques !

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/05/2012 à 12h11

    M’étonne pas que tu sois devenue fan, il est difficile de résister à cette série incontournable !
    Commentaire n°2 posté par jerome le 23/05/2012 à 13h03

    Résister à Eusèbe ? Impossible ! Je ne sais pas si tu t’en souviens, mais lorsqu’il dit « Adieu ! » avant d’être gobé tout cru par le monstre… ses petites larmes, son bras tendu vers ses compagnons, ses oreilles de lapin pendantes, la peur dans le regard…
    Aaah !!! Résister à Armand le poète ? Sa fougue, sa mélancolie… et Don Lope… « Une épée, un canon, un duel… »
    Résister ???
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/05/2012 à 14h23

    Ton enthousiasme pour cette série ne faiblit pas et j’en suis ravie.
    Commentaire n°3 posté par Mango le 23/05/2012 à 13h12

    Moi aussi j’en suis ravie ! Elle donne la pêche.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/05/2012 à 14h11

    Toujours aussi bien hein, et ce n’est pas fini ! 😉
    Commentaire n°4 posté par Noukette le 23/05/2012 à 14h53

    Oui, j’arrive bientôt à la fin ! Il va me falloir un doudou à l’éphigie d’Eusèbe !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/05/2012 à 15h22

    Ayé, j’ai avalé toute la série en une journée : quel plaisir ! Mon personnage préféré est Eusèbe, le mignon lapin blanc, un peu tête en l’air et légèrement bavard (même si pour une lunetteuse comme moi, il me faut rapprocher mon nez de la BD pour le lire…). Prépare-toi à bien des rebondissements et des voyages !
    Commentaire n°5 posté par Ys le 23/05/2012 à 17h18

    Ys !!!! C’est mon préféré aussi !!! C’est vrai que je suis obligée de coller mon nez sur ses bulles. Tu as lu dans la journée les 10 ?! Ton billet ? Bientôt j’espère !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/05/2012 à 17h27

    Vi, toute la série en une journée, sauf le 10 parce qu’il est sorti en avril dernier et qu’il n’est pas encore à la bib. Boulimique, moi ?
    Commentaire n°6 posté par Ys le 23/05/2012 à 17h46

    Nous l’avons chez nous !!!
    Pas boulimique, mais passionnée.

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/05/2012 à 19h53

    Une très belle série que j’aimerais acquérir pour l’avoir à moi. Je n’ai pour l’instant lu que les trois premiers tomes (dont les deux premiers il y a plus de 4 ans je pense) donc je veux les relire et découvrir les autres.

    Bisous
    Commentaire n°7 posté par Didi le 23/05/2012 à 19h20

    C’est dingue ! Je veux aussi me les acheter. Pour moi, rien qu’à moi. Parce que je compte les relire et que je vais les rendre à contre coeur. Et je veux aussi une figurine Eusèbe !
    Bise
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/05/2012 à 19h58

    Ton avis me fait penser que je dois absolument me procurer le dernier tome qui vient de sortir…

    Ah… et prépare ta lampe de poche pour le tome suivant car il débute comme le troisième c’est terminé : dans le noir !

    Commentaire n°8 posté par Yvan le 23/05/2012 à 20h10

    Je l’ai sous les yeux car je commence ma critique… Dans le noir, les confidences sont dites plus facilement.
    « – Dès le premier regard, j’entrevis le danger qu’elle représentait ! Un merveilleux danger !
    – Ah ça, Don Lope ! Ignorez-vous que l’amour triomphe de tout ?… »
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/05/2012 à 21h31

    j’ai honte : j’ai lu le tome1 (et j’ai aimé sans que ce soit l’extase!) et j’ai lâchement délaissé le 2 qui pourtant dort dans ma bibliothèque… ch’sais pas, pas envie ! :-/
    Commentaire n°9 posté par Violette le 24/05/2012 à 22h25

    Tu sais qu’avant de tomber amoureuse de cette série, il a fallu que je relise 2 fois le premier tome ? Et que je m’aide d’un article sur Wikipedia ? Et puis j’ai succombé au charme d’Eusèbe le petit lapin. Le deuxième est plus dans l’action que le premier. Allez… sors-le !!!
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2012 à 12h14

    Je suis résolument fan, moi aussi, de puis le début de cette série au long cours ! Et amoureuse d’Eusébio le petit lapin, que le vilain pirate ne veut pas fouetter parce qu’il est « trop mignoooon » (dixit le pirate).Je le srelis régulièrement et je trouve toujours de nouveaux détails dsopilants. Ma seule épreuve est le délai qui sépare la publication de deux albums…

    Commentaire n°10 posté par Anne le 30/05/2012 à 13h11

    Anne ! J’aime ausi Eusèbe ! Mais parfois, il peut avoir un regard étiré qui lui donne un air de vrai pirate…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 30/05/2012 à 14h22

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s