Un mage en été

Challenge de Bladelor, « En scène ! »

.
.

 

.
Equinoxe, la scène de Châteauroux, présentait hier soir un beau spectacle. Si vous avez l’occasion un jour de lire sur une affiche « Un mage en été », réservez votre place et vivez un bel instant de pure poésie et de magie…

.
Un mage en été
Texte d’Olivier Cadiot,
Mise en scène par Ludovic Lagarde
Avec Laurent Poitrenaux

.
Silhouette blanche sur fond noir, un spectre qui s’annonce mage nous incite à fermer les yeux et à imaginer son récit. « Respirez, expirez… » Nous rentrons dans une condition où les mots portent un tableau, une perception, une odeur, une métamorphose…

Car le mage voit une femme au milieu d’une rivière. Elle est si belle, si aquatique, si primitive dans sa nudité qu’elle pourrait se transformer en libellule. Dans l’onde verte, elle est immergée de moitié. Elle profite de la chaleur de l‘été qui souffle sur son buste offert au soleil et elle jouit de la fraîcheur de l’eau, les pieds enracinés dans les profondeurs.
Le mage l’admire et pour l’approcher il se fait poisson.

« Je me colore : je choisis le rose ancienne n°57, pas assez couleur chair, très bien, j’ai tout un catalogue, je me marbre légèrement, je choisis une carnation Titien mal photocopié. Je m’enroule dans une tapisserie, comme dans un drap plissé sur lequel on projette un film en plein air, je me drape de rivière, ou d’une toile de nymphéa à taille de ruisseau, une tapisserie couleur gué. Je suis ton sur ton. »

Soutenu par des sons d’eau et des petites spirales qui se forment en arrière plan, grandissant en constellation et en un miroitement, le mage évolue et nous raconte son état d’hybride recouvert d’écailles.

Cette composition l’amène vers une citation d’un grand réalisateur… le mage devient pellicule, plan, caméra, prend son envol comme un oiseau le ferait pour piquer dans une descente vertigineuse sur « les atomes » d’une bouche pour un baiser inoubliable.

 Après, il est Friedrich Nietzsche jouant au golf, après il est…

Tour à tour, nous sommes embarqués sur sa nébuleuse dans des fresques surréalistes. Le mage se questionne… De qui tiendrait-il ce don ? Un voyage dans le passé nous fait traverser des siècles, saluant au passage quelques personnages, cherchant un aïeul doué, magicien, devin, alchimiste…

Il devient aussi un paysan qui fauche le blé de l’été toute la journée, il déjeune à l’ombre, il fait une sieste, il rêve… sa bouche est secouée de sons, entre ronflements et songeries. Le soir est tombé, une paisible ambiance au clapotis de la nuit salue la salle, le paysan peut redevenir poisson.

Magique, enchanteur ! Laurent Poitrenaux donne vie dans un monologue au texte d’Olivier Cadiot, superbement. Poétique, sensible, littéraire, un véritable labyrinthe de phrases et d’images, une errance dans l’imaginaire. Nous sommes sur un manège, accélérations, virevoltes, lenteurs lorsque la nacelle s’élève doucement… La gestuelle de l’acteur appuie chaque particule, elle est une danse, elle est l’élégance, elle est une réalité. Il joue avec les sons, la musique, des projections d’arabesques, de portraits… Toujours lyrique, parfois espiègle, l’histoire est une aventure humaine. Lui, tout seul sur la scène, nous en face dans nos sièges, nous voyageons dans un espace aux dimensions toujours repoussées.
 Oui, fermons les yeux et vivons plusieurs vies…

Il me faut découvrir maintenant le livre.

A la fin de sa performance, Laurent Poitrenaux nous a confié que le théâtre Equinoxe avait été construit sur l’emplacement de la maison de son père. Cette soirée, il la lui dédiait, et ce bel hommage fut fait en la présence de sa maman.

Bravo
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.

 

5 réflexions au sujet de « Un mage en été »

  1. Commentaires

    Je n’en avais jamais entendu parler mais ça a l’air super bien !
    Commentaire n°1 posté par Luna le 11/05/2012 à 11h32

    Ca l’est Luna !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/05/2012 à 11h18

    Doublement « émotionnelle » pour l’acteur ! ce devait être enchanteur ! Si tu trouves le livre, tu me diras de qui il est ? A moins que je ne l’ai loupé dans ton billet encore frétillant d’étoiles !!!^^ ♥
    Commentaire n°2 posté par Asphodèle le 11/05/2012 à 12h03

    Je te dirai pour le livre. Il méritera une belle chronique…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/05/2012 à 11h17

    C’est bon : Olivier Cadiot, ho ma tête, où vais-je ?^^
    Commentaire n°3 posté par Asphodèle le 11/05/2012 à 12h04

    Tu vas dans le monde des oiseaux…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/05/2012 à 11h16

    J’ai beaucoup entendu parler de ce spectacle, mais je l’ai raté ici.

    A chaque fois que j’ai vu Laurent Poitrenaux sur scène je l’ai trouvé exceptionnel, et très intéressant quand il parle de son travail.
    Commentaire n°4 posté par somaja.over-blog.com le 11/05/2012 à 13h32

    Il va aller sur Paris fin mai.
    Un homme plus que charmant Miss !!!

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/05/2012 à 11h16

    Je ne suis pas certaine que j’aimerais mais ton enthousiasme fait plaisir à lire!
    Commentaire n°5 posté par bladelor le 11/05/2012 à 17h35

    C’est assez décousu comme histoire mais c’est si bien écrit !!! si bien interprété !!! si…
    Il est impossible que tu sois insensible !
    Quel est ton lien pour mettre mon billet ? J’ai cherché et pas trouvé !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/05/2012 à 11h14

    ah que ça me tente! dommage que Chateauroux soit si loin!
    Commentaire n°6 posté par Violette le 11/05/2012 à 18h49

    Chère Violette, je ne sais pas où tu es mais je viens de faire une recherche et j’ai trouvé…
    A Paris,
    Du jeudi 24 mai 2012 au dimanche 3 juin 2012 – Théâtre du Rond-Point
    Alors, si tu as la possibilité d’y aller…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/05/2012 à 11h12

    très interessant, vous êtes à fond dans le théatre avec Somaja… »vous êtes les soeurs jumelles… »

    quelle émotion pour POitrenaud de jouer à cet emplacment symbolique…

    bon, à guetter alors…
    Commentaire n°7 posté par jeneen le 11/05/2012 à 23h55

    Il était magnifique ! Quel acteur ! Je ne le connaissais pas avant. Il arrive à tout être !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/05/2012 à 11h06

    Il faut me les envoyer par mail les liens, et pour les consulter, tu cliques sur le logo du challenge dans la barre de droite.
    Commentaire n°8 posté par bladelor le 13/05/2012 à 15h19

    D’accord ! Je le saurai pour le prochain. Merci !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/05/2012 à 15h26

    merci à toi de t’être renseignée, mais je suis encore plus loin 🙂 tout à l’Est! bonne semaine!
    Commentaire n°9 posté par Violette le 13/05/2012 à 20h28

    A bientôt Violette !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/05/2012 à 23h04

    ça devait être magnifique… un truc à se mettre debout sur les fauteuils ! :-))
    Commentaire n°10 posté par Une Comète le 13/05/2012 à 21h28

    J’imagine si je m’étais mise debout sur le fauteuil !!! Peut-être que je n’aurais pas été la seule ! Il y en a un qui a sifflé d’enthousiasme.
    Poitrenaux a une belle voix qu’il module en fonction de ses rôles et ses gestes, ses mimiques, sont admirables.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/05/2012 à 23h00

  2. Je me disais, je ne reconnais pas le spectacle…
    Cette saison 22012 2013, j’ai pris 10 spectacles à Equinoxe (je ne peux être trop gourmande) j’ai déjà assisté à Hans Was Heiri et mardi prochain c’est Out of time. Tu es toujours dans le coin?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s