La reine des délices

Sur les conseils de Sandy et L’Or des Chambres, dans le cadre des livres gourmands
Challenge amoureux de l’Irrégulière

.
La reine des délices
Sarah Allen

.
.
L’hiver est la saison du camouflage. On se vêt comme un oignon, par couches successives d’habits, ou comme un chevalier, avec des côtes de mailles laineuses et un heaume feutré. Cachée, protégée, c’est pour cela que Josey est une fille de l’hiver.
Dans sa petite ville de Bald Slope, une station de ski érigée par son père, on attend le premier flocon avec impatience. Pour Josey Cirrini, il est une gourmandise.

Un jour, alors qu’elle ouvre les portes du placard de sa chambre, son refuge où elle abrite ses secrets, elle découvre une femme recroquevillée. La stupeur combat l’effroi ! De sa forme fœtale, un visage chagrin barbouillé de noir lui renvoie un regard éteint et apeuré. Della Lee Baker, une quarantaine d’années, serveuse dans un bar, est une femme que l’on pourrait considérer de « légère ». D’un ton rustre et mordant, elle lui raconte qu’elle vient de quitter son compagnon qui la battait. Si elle s’est faufilée dans cette maison, cette chambre, ce placard, c’est que ce lieu est une cachette insoupçonnée pour quelques jours… Et si Josey veut la déloger, elle se sent capable de raconter à tout le monde que l’héritière de Marco Cirrini triche avec la vie…

Josey est une jeune femme de vingt-sept ans que sa mère trouve laide, sans grâce et ordinaire. A la mort de son père, pour se faire pardonner d’une enfance terrible et capricieuse, tournée vers un père aimant, trop permissif, « elle se dévoue corps et âme à sa mère », Margaret, qui à soixante-quatorze ans et malgré une prothèse de hanche, reste toujours belle et altière, une fille du sud. Tour à tour chauffeur, dame de compagnie, infirmière, Josey s’offre en martyre et ne vit qu’une existence étriquée, confite dans la solitude et l’ennui.
Pour oublier, elle cherche un apaisement, un substitut à sa médiocrité, dans la nourriture qu’elle dissimule clandestinement dans une cache au fond de son placard. Elle colmate les brèches, remplit le vide, avec des douceurs, des romances et des brochures sur des voyages qu’elle ne fera jamais.
Contrainte par le chantage, Josey laisse cette parcelle à Della et fait tout pour que ni sa mère, ni la bonne, ne trouve leur nouvelle résidente ; une locataire étrange qui apprécie ce terrier et la cohabitation avec Josey.

Ainsi, une amitié improbable naît, faite de confidences, de générosité et de conseils donnés par l’aînée. Lorsque Josey se précipite tous les matins au devant du facteur, engoncée dans son tricot rouge porte-bonheur, ce n’est pas seulement pour le délester du courrier… et Della le remarque très vite. Josey est belle et elle ne le sait pas. Il suffirait de quelques petites touches de féminité et d’un ange gardien bien intentionné, pour la rendre lumineuse.
Avec subtilité, elle lui fait faire la connaissance de Chloe, une jeune fille de vingt-cinq ans qui tient une sandwicherie. Chloe serait une bonne amie pour Josey… et un maillon pour son émancipation.

 
« La reine des délices » est un roman qui parle de quatre femmes, Margaret, Della, Josey et Chloe. Chacune a une histoire qui se raconte et qui s’imbrique dans les autres. Dans cette petite ville traversée par l’hiver, elles vont vivre des changements qui renverseront leur existence.
Douceur, amour, amitié, confiance, un zeste de fantastique, l’auteur malmène les histoires par quelques trahisons, jalousie, violence, et vindicte. Comme le titre le laisse supposer, elle compartimente ses chapitres par des confiseries qui sont des survies pour Josey, et donne des images de gourmandises tout au long du roman. Nous lisons alors, chocolat, crème glacée, cookies au gingembre, pomme d’amour, pains farcis d’emmental fondu… et d’autres délices. A cela, elle ajoute comme une cerise sur le gâteau, une diablerie avec des livres que je ne vous dévoilerai pas… si ce n’est qu’un extrait ci-après…

Un livre si doux et si agréable à lire… A conseiller !

« – Est-ce que vous avez une pièce préférée ?
– Oui.
– Quelle rapidité ! Laquelle ?
– La bibliothèque, dit-elle doucement.
George sourit.
– Comme ma femme. Je vous suis.
Il y avait un feu dans la cheminée, qui se reflétait sur le bois sombre des étagères encastrées sur toute la hauteur de la pièce. Le moindre centimètre de mur disparaissait sous des livres. Cette pièce était si harmonieuse, si chaleureuse. Elle en avait rêvé pendant des semaines, après l’avoir vu lors de sa première visite (…)
– Que feriez-vous de cette pièce si elle était à vous ?
– Rien, dit Chloe en avançant de quelques pas. Elle est parfaite telle quelle. J’ai des livres. Dans des centaines de cartons. Ils iraient tous ici.
– Vous êtes une lectrice, alors ?
Elle s’arrêta en lui tournant le dos, caressa le dos d’une rangées de livres.
– J’ai… une relation particulière avec les livres.
– Ils peuvent être possessifs, hein ? Vous marchez dans une librairie, et soudain l’un deux vous saute au visage, comme s’il avait bougé de lui-même, rien que pour attirer votre attention. Parfois, ce qui se trouve à l’intérieur change votre vie, mais parfois il n’y a même pas besoin de le lire. Sa simple présence peut être réconfortante… »

.
.

Une photo prise « ici »

Des billets chez Sandy et L’Or des Chambres
.
.
.
.

3 réflexions au sujet de « La reine des délices »

  1. Commentaires

    Je l’avais, zut, on aurait pu faire une LC ! Très envie de le lire celui là 🙂
    Commentaire n°1 posté par Cess le 26/03/2012 à 10h08

    Dommage ! N’attends pas de le lire ! C’est une belle romance qui te plaira.
    J’attaque « 24 heures dans la vie… ». Je te dirai rapidement ce que j’en pense…
    Bisou
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 12h17

    Haaaa !!! Tu me fais plaisir là !! Ravie que tu l’ai apprécié !
    Commentaire n°2 posté par sandy le 26/03/2012 à 10h58

    Il a coulé comme le miel ! sucré, onctueux, savoureux…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 12h14

    Celui-là tu me donnes troooooop envie de le lire ! bises et bonne journée !
    Commentaire n°3 posté par Une Comète le 26/03/2012 à 11h16

    Coucou ! C’est un petit livre sympa et surprenant ! Il est plaisant de le lire, on se sent bien…
    Biz
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 12h14

    Ce livre a l’air succulent, en tout cas ton billet est tentateur ! 🙂 Bises♥
    Commentaire n°4 posté par Asphodèle le 26/03/2012 à 11h27

    Je te l’envoie, il va se lire tout seul.

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 12h13

    Merci pour cette jolie découverte ! bises !!
    Commentaire n°5 posté par Mia le 26/03/2012 à 13h09

    Bises à toi aussi !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 16h00

    Je l’avais déjà repéré chez Sandy et chez L’or. Maintenant chez toi, une raison de plus pour le noter. bises
    Commentaire n°6 posté par somaja.over-blog.com le 26/03/2012 à 14h09

    Dis-moi… j’ai lu qu’en ce moment tu étais gourmande… c’est un livre de circonstance !
    Bisous
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 16h18

    Bon, je n’étais pas vraiment convaincue mais puisque vous êtes toutes d’accord, je le note quand même, on ne sait jamais !
    Commentaire n°7 posté par Adalana le 26/03/2012 à 14h14

    C’est une romance Adalana ! il faudra la lire comme telle… Mais j’ai bien aimé. C’était parfait pour mon moment.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 15h59

    Toujours dans ma PAL mais ton billet me réjouit !
    Commentaire n°8 posté par bladelor le 26/03/2012 à 15h23

    Avec Cécile, vous avez des petits livres charmants qui n’attendent qu’une chose ! Lisez-nous… lisez-nous…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 15h57

    C’est très tentant ! Je note, je vois même à qui je pourrais l’offrir puis le piquer ^^
    Commentaire n°9 posté par Eiluned le 26/03/2012 à 15h35

    Cela sera un cadeau sympa, porteur de douceurs.
    Pour Blod ? Non ! je rigole !!! j’imagine sa tête…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 15h56

    Tu m’as bien fait rire ! Rien que pour voir sa tête je serais capable ^^ Non je pensais à ma mère, qui a plus mon genre de lecture ^^
    Commentaire n°10 posté par Eiluned le 26/03/2012 à 16h03

    Peut-être qu’il n’y a pas assez d’action…
    Ta maman sera ravie.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 16h19

    Un roman qui a l’air parfait pour le challenge.
    Commentaire n°11 posté par Alex-Mot-à-Mots le 26/03/2012 à 16h23

    Les idées gourmandes défilent ! surtout les bonbons…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 17h31

    Je ne sais pas si ça me plairait, peut-être quand on a envie d’une lecture doudou, détente ?
    Commentaire n°12 posté par Manu le 26/03/2012 à 19h41

    Oui, exactement. Bien sûr que tu aimerais. C’est un petit livre sans prétention et sans miévrerie. Tu peux le noter, l’acheter et le mettre de côté pour un jour de fatigue, un jour de vacances. L’attention est maintenue sans forcer.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/03/2012 à 20h05

    Je n’avais encore jamais entendu parler de ce livre mais le résumé me tente bien…

    Bonne semaine !
    Commentaire n°13 posté par Luna le 27/03/2012 à 14h35

    Il te plaira Luna ! C’est le genre de livre bien sympa.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/03/2012 à 11h28

    Un vrai livre douceur et miel… J’étais sûre que tu l’aimerais… J’aime beaucoup l’extrait que tu as choisis !
    Commentaire n°14 posté par l’or des chambres le 27/03/2012 à 17h59

    Il est si vrai ! On peut toutes dire que les livres nous poursuivent…
    Bise
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/03/2012 à 11h26

    J’ai fait un billet mais beaucoup plus court !!! Je l’ai lu lundi dernier et j’avais déjà à moitié oublié … J’ai passé un bon moment mais il ne me marquera pas longtemps !!! (j’ai pris le lien vers ton billet) Biises ♥
    Commentaire n°15 posté par Asphodèle le 16/04/2012 à 19h32

    Rassure-toi ! moi aussi, j’ai déjà presque oublié. Je garde un sentiment sympathique d’un moment doux et agréable pour un dimanche après-midi. ♥
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/04/2012 à 19h50

    Un peu noeud-noeud quand même !! 🙂 C’est vraiment pour les jeunes filles ! A chaque fois j’oublie que tu en es une !!!
    Commentaire n°16 posté par Asphodèle le 16/04/2012 à 20h00

    Tu connais la pub du parfum Loulou…
    « – Super Midinette… Super Midinette ?
    – Oui ? C’est moi. »

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/04/2012 à 20h27

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s