La forêt des damnés

la-foret-des-damnesLa forêt des damnés
Tome I
Carrie Ryan

 .
.
Ce n’est pas simple d’imaginer le bruit de l’océan lorsqu’on ne l’a jamais entendu. Il existait avant une étendue d’eau, puissante, odorante et bruyante. D’après la mère de la mère de Mary, il ressemblerait au souffle du vent dans les feuillages.
Mais n’est-ce pas simplement une légende, un conte que l’on chuchote aux enfants pour qu’ils fassent de beaux rêves, un espoir que l’on entretient quand l’existence paraît vaine et étroite ?
Mary veut le percevoir. Elle y croit. C’est son secret. Alors, elle se rapproche doucement de la forêt pour chercher la sensation des vagues, vers la forêt qui se prolonge derrière le grillage, la Forêt de Mains et de Dents, la Forêt des Damnés.

Hors du village ceint par des barbelés, la vie n’est plus. A celui qui ose s’aventurer à l’extérieur de l’enceinte, on prédit la souffrance, la mutation, la mort. Une frontière érigée par les hommes, les Gardiens, protège les humains des morts-vivants, mais les risques d’intrusion sont fréquents et l’alarme, lorsqu’elle se déclenche, renvoie les survivants sur des plate-formes dans les arbres.

Mary lave le linge à la rivière et ses pensées sont celles d’une jeune fille en âge d’être promise. Bientôt la fête des Récoltes sera célébrée. Lors des festivités, les jeunes qui désirent s’unir feront leur déclaration. Face à Harry qui l’invite aux festivités, elle ne sait plus quoi dire. Sensible à sa gentillesse, son amitié, elle s’avoue préférer son frère Travis, Travis qui va se fiancer à Cassandra, son amie d’enfance.

Alors que la sirène retentit, Mary comprend immédiatement que cela pourrait concerner sa mère qui ne supporte plus d’être séparée de son mari parti de l’autre côté de la clôture. Lorsqu’elle arrive au village, elle la voit ensanglantée et mordue. Contaminée par une morsure, elle est immédiatement attachée et prise en charge par les religieuses qui aident les Gardiens à maintenir l’ordre et la sécurité.

La mutation se fait assez rapidement et sous les yeux de Mary, on livre sa mère au monde des zombies. Une trace encore d’humanité dans les yeux, elle se tient près de sa fille et a juste la force de lui murmurer… «- L’océan, Mary l’océan ! (…) C’est tellement beau (…) L’eau, les vagues, le sel ! Ma petite fille. N’oublie pas…»

Recueillie par sœur Tabitha, la mère supérieure, Mary reste dans la Congrégation une semaine, le temps d’une possible évolution. Mais à sa sortie, repoussée par son frère Jed qui lui reproche de ne pas avoir décapité leur mère, Mary se retrouve à la rue, contrainte de réintégrer les murs de la cathédrale.
« Dans mon village, une femme non mariée a trois possibilité. Ou bien elle vit avec ses parents, ou bien un homme demande sa main, lui fait la cour pendant l’hiver et l’épouse au cours des cérémonies du printemps, ou bien elle entre dans la Congrégation. » 

Les règles dans cette communauté sont strictes. Dans une petite cellule, Mary doit garder le silence et se purger de toutes velléités et idées impures, en lisant le Livre Sacré cinq fois.

Ce lieu sera désormais son foyer et les religieuses sa famille. De mémoire, la Cathédrale a toujours existé, grande, bastion imprenable, soutien des rescapés, elle date d’avant le Retour, celui des Damnés, mangeurs de chairs humaines.

La réclusion est difficile mais Mary la préfère aux rapports avec les autres religieuses et aux regards inquisiteurs de soeur Tabitha, une femme secrète, fanatique et cruelle. Ainsi parfois, libérée de leur surveillance, elle peut mieux rêver à l’océan, imaginer un autre monde, ou découvrir les moindres recoins de la Cathédrale en arpentant les nombreux couloirs et des passages interdits.
Quant un matin, on lui demande de s’occuper d’un accidenté, elle ne s’attend pas à retrouver un être cher. Alors, nuit et jour, elle va le soigner et lui raconter, sur le ton de la prière, les histoires d’océan…
Mais un jour l’alarme résonne annonçant le chaos.
.

« La forêt des damnés » est le premier livre de Carrie Ryan, dans lequel elle raconte l’histoire de Mary, une jeune fille née dans un monde détruit et recomposé. Il y a fort longtemps, un virus, l’apocalypse, une guerre, a transformé les morts en zombies, des cadavres aux chairs décousues, aux membres dégondés, affamés de sang et de viande, et a épargné quelques uns qui se sont regroupés dans un village cerné par des clôtures de barbelés et des chemins. Dès qu’une personne s’approche trop près du grillage, ils arrivent, alléchés par la chair fraîche et se déchaînent.
Mary, la narratrice, aimerait connaître l’au-delà et surtout voir l’océan, un mythe. Elle raconte alors son espérance et ses désillusions, ses convictions et ses doutes, son assurance et ses faiblesses. Au début du récit, on les imagine bien protégés par des Gardiens qui circulent en patrouilles et qui fortifient les sécurités, mais au fil des pages, on découvre un univers fragile et crédule, vivant dans une autarcie moribonde gouvernée par les religieuses ; il semblerait qu’elles seules aient les clefs du mystère. Tout cela donne une lecture fantastique à l’ambiance lourde, asphyxiée, angoissante et captivante qui m’a ravie.
En ce qui concerne les personnages et leurs relations entre eux, je suis moins enchantée. Mary, avec une personnalité marquée, rend les autres plus insignifiants, comme si l’auteur avait distribué des rôles de faire-valoir. Ils sont indécis dans leurs sentiments, impuissants, asservis et timorés. C’est dommage, car cela génère des regrets dans la deuxième partie du livre.

Conclusion : Frissons garantis ! Lecture sympathique, style simple, cascade d’actions dans le final… mais… une histoire qui aurait pu être géniale si l’auteur ne s’était pas fourvoyée dans les caractères des personnages, de leurs amours, et si elle avait un peu raccourci certains passages que j’ai trouvés longs.

Une suite est donnée avec « Rivage mortel ». Si ma bibliothèque l’a, je ne manquerai pas de le lire, il paraîtrait qu’il soit meilleur.
.
.

 .
Des billets chez Sandy, L’Or des Chambres,
.
.
.
.

3 réflexions au sujet de « La forêt des damnés »

  1. Commentaires

    J’avais adoré ce livre mais je n’ai toujours pas réussit à mettre la main sur le second tome…
    Commentaire n°1 posté par Luna le 12/03/2012 à 17h33

    Luna, tu n’as pas de répertoire avec les noms des auteurs sur ton blog, c’est dommage ! J’ai chercher ton lien et je ne l’ai pas trouvé.
    A++
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 12/03/2012 à 17h44

    Ce livre est dans ma PAL depuis longtemps, je me suis pas encore lancée dans cette lecture mais j’espère le faire rapidement car il me tente bien
    Commentaire n°2 posté par Lilou le 12/03/2012 à 18h12

    Lilou ! Lis-le vite, je voudrais connaître ton avis… Bisous
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/03/2012 à 09h01

    brrrr je ne suis pas très tentée par ce genre d’univers.
    Commentaire n°3 posté par Manu le 12/03/2012 à 21h01

    Ce sont plus les images que tu en tires avec ton imagination que les descritions de l’auteur, pas si sanglantes que ça ! Tu peux passer toi aussi ton chemin… Mais fais gaffe ! ils sont comme des arapèdes ces damnés !!! Biz
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/03/2012 à 09h00

    Je ne suis pas tentée moi non plus.
    Commentaire n°4 posté par Sharon le 12/03/2012 à 21h48

    Alors ne tatarde pas dans la forêt… vite cours !!!
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/03/2012 à 08h49

    Je n’ai lu que des avis super positifs sur ce livre et pourtant il ne m’a jamais tenté.
    Oui, vraiment, rien ne me tente, ni l’univers, ni l’histoire d’amour (Qui n’en est pas vraiment une il me semble), ni l’héroine, et ton bémol me conforte dans mon choix. Je passe avec grand plaisir !
    Commentaire n°5 posté par Cess le 13/03/2012 à 08h35

    Bonjour Cécile,
    Je suis partagée pour ce livre. Difficile de donner un avis totalement positif alors que j’ai trouvé les personnages qui entourent Mary un peu fades. Mais la tension est bien présente, ce qui m’a fait lire le livre en un claquement de doigt !
    Tu peux passer…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/03/2012 à 08h45

    Je trouve pour une fois que la couv et pas mal mais tu es mitigée alors…hum !
    Commentaire n°6 posté par san-tooshy le 13/03/2012 à 09h39

    Mitigée… oui. Mais comme c’est le premier d’un trilogie, il faut peut-être le lire comme une introduction. Je suis mitigée pour les personnages secondaires mais pas pour l’histoire !
    Bise et passe une bonne journée
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/03/2012 à 10h12

    le trailer du livre est bien fait, l’histoire a l’air pas mal je me laisserais peut-être tenter…
    Commentaire n°7 posté par Aymeline le 13/03/2012 à 09h47

    Si ta bibliothèque l’a, oui, n’hésite pas ! J’aimerais savoir si tu auras le même avis que le mien au final. Ce que je peux te garatir, c’est l’absence d’ennui !!!
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/03/2012 à 10h07

    Du zombie, en ce moment j’en vois tous les matins en me regardant dans le miroir, alors, je ne suis pas vraiment tentée.
    Commentaire n°8 posté par somaja le 13/03/2012 à 10h29

    Nan ! tu plaisantes ! T’es belle comme une pâquette.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/03/2012 à 10h37

    Une lecture que j’avais bien aimé en son temps !
    Commentaire n°9 posté par sandy le 13/03/2012 à 14h46

    Hop ! je viens te lire…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/03/2012 à 17h56

    Si tu veux lire la suite, c’est que finalement, tu ne lui en veux pas tant que cela.
    Commentaire n°10 posté par Alex-Mot-à-Mots le 13/03/2012 à 16h43

    Hi ! non t’as raison !!! J’ai aimé les scènes avec les zombies. Quand ils se jettent sur les humains, arrachant et se disputant les corps… Super berk ! mais super halletant !!! Pas habituée à cette lecture, il m’en faut peu !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/03/2012 à 18h20

    Je l’ai trouvé très glauque, très sombre, très angoissant (mais il faut dire que je lis peu de livres avec des zombies ) (Si ça t’intéresse mon billet est dans mon index…) Mais finalement j’en ai gardé un souvenir assez fort, la preuve : j’ai bien envie de lire la suite… J’espère que tu vas bien Syl, moi j’ai une petite forme… Je crois que j’ai besoin de vacances !! Bisous, bisous
    Commentaire n°11 posté par l’or des chambres le 13/03/2012 à 22h11

    C’est mon premier ! Bon, il y a eu les zombies d’Anita Blake, mais ils ne donnent pas la même impression !!! Je viens te lire…
    Petite forme ? Regarde dehors et hume l’air… le printemps est là… et si il fait encore un peu frais, c’est pour nous permettre de boire nos derniers chocolats-cannelle-chantilly…
    Bisous
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 14/03/2012 à 08h58

    Tu me donnes envie de le découvrir
    Commentaire n°12 posté par Ida le 15/04/2012 à 08h22

    Bonjour Ida, il te plairait peut-être. Biz
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 15/04/2012 à 11h22

    • Ta première ! Tu n’as pas lu « Hunger Games » ? C’est une trilogie géniale. Et « Meto » ? J’ai beaucoup aimé, mais tu ne trouveras pas les billets sur le blog, je n’en ai pas encore parlé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s