Nord et sud

.
Nord et sud
Elizabeth Gaskell

.
.
Depuis neuf ans, Margaret Hale vit chez sa tante Madame Shaw, à Londres. Compagne de jeux et d’études de sa cousine Edith, elle prend conscience à l’annonce des fiançailles de celle-ci que bien des choses vont changer.
Alors que les préparatifs pour le mariage d’Edith avec le capitaine Lennox créent une ambiance bouillonnante et mousseuse comme des ruchés de dentelles, Margaret confie discrètement à Henry Lennox,
jeune avocat et frère du futur marié, son désir de simplicité et de calme. Bientôt, elle va retourner dans sa famille à Helstone, un petit village du sud, dans le Hampshire, où son père est pasteur. Elle songe à cet hameau paradisiaque et l’idéalise avec romantisme et nostalgie. Là-bas, la campagne se pare d’un voile d’innocence et de sérénité, là-bas, il n’est point besoin de falbalas, de courtoisie guindée ou de réjouissances imposées, là-bas, la différence entre deux gris, distinguant une robe de jour d’une robe de cérémonie, n’aura plus d’importance…
Henry ironise sur ce tableau trop parfait qui dégage ennui et mélancolie, mais si la demoiselle le permet, il viendra lui présenter ses hommages et respirer l’air pur de ce havre enchanteur.

Margaret a rejoint ses parents à Helstone et sa vie, comme elle le souhaitait, diffère de celle vécue à Londres. Mais bien vite son père annonce avec embarras son désir de quitter sa paroisse et l’Eglise. Homme honnête et vertueux, peut-être aussi égoïste, il a conscience que ses doutes en l’Eglise ne peuvent plus faire de lui son émissaire.
Par l’intermédiaire de son vieil ami Mr. Bell, un condisciple d’Oxford, il a trouvé du travail à Milton Northem, une cité industrielle. Il donnera des cours privés à des enfants mais aussi à Mr. John Thornton, patron d’une filature.

Lorsqu’ils arrivent dans la ville grise, le brouillard qui les accueille devient l’image d’un portail. Cette barrière s’errige entre un passé lumineux et un présent noir, miséreux, froid.
Margaret est surprise de cet univers ouvrier. Par amour pour son père, elle enfouit son déplaisir et prend des initiatives pour leur installation. Si lui, semble fasciné par cette nouvelle existence, sa mère paraît lasse et déçue, presque absente, vivant cet exil comme une réclusion.
Leur maison est un meublé pris entre des façades salies, et leurs finances étant réduites, ils se contenteront d’un espace restreint ; en ville, tout étant plus cher qu’à la campagne.
La première personne qu’ils rencontrent est Mr. Thornton venu faire la connaissance de son professeur. Si la sympathie passe immédiatement entre les deux hommes, Margaret reste sur ses gardes et présente une attitude hautaine, trop altière, rabaissant l’industriel. Jeune fille de dix-huit ans, elle a l’impertinence de la jeunesse. Sa bouche pulpeuse et gourmande s’étire en une ligne méprisante devant ce marchand et son regard intelligent, habituellement doux, le toise avec froideur. Le message étant passé, John Thornton, vexé et rabaissé au rang d’un jeunot inculte et mal dégrossi, lui retourne la politesse en imposant sa grande stature ; posture fière, sérieuse, rigide et intransigeante. Au mépris, on répond par le dédain.
D’un côté, cette rencontre conforte Magaret dans sa représentation du vulgaire boutiquier, de l’autre… il ne voit que les perles du bracelet qui caresse le poignet de Margaret, l’inclination de la tête qui souligne la grâce de son cou, la dignité qui maintient sa frêle silhouette, le dévouement admirable et total d’une fille pour ses parents, l’intelligence et la spiritualité qui illumine sa discussion et ses réparties… il observe tout cela et le cache précieusement.

Vite repérée par la masse grouillante et affairée de la ville ouvrière, Margaret est un rayon de soleil que l’on salue d’une boutade, d’un sifflement, d’un petit compliment. Surprise, mais pas offensée, elle trouve ainsi quelques amitiés. Un homme, Nicholas Higgins, la reçoit dans son miteux logement et lui présente ses deux filles Bessy et Mary. L’aînée, très malade, devient une amie et une confidente. Elle fait aussi la connaissance du milieu des travailleurs, de leurs dures conditions de vie, des premières paroles syndicales et des prémices de la grève.
Au temps des progrès technologiques, l’homme est un complément de la machine et oeuvre dans un univers dantesque. L’ouvrier prend le risque de braver l’autorité et clame ses revendications dans la rue jusque sous les fenêtres des patrons.
Témoin des conflits, Magaret ressent beaucoup de compassion pour ces gens qu’elle aime sincèrement ; commisération et soutien.

Milton Northem n’a pas les couleurs d’un tableau bucolique. Il est gris, tragique, poussiéreux de suif, revêtu des fibres textiles qui s’accrochent aux habits, aux poumons. Il a des bâtisses qui touchent les cieux bas et chargés, des manufactures qui s’alignent et qui mangent ses hommes, ses femmes et ses enfants. Il est impitoyable.
Et ses hommes ? Margaret trouvera et admirera en certains le courage, l’honneur, l’opiniâtreté et découvrira en plus de ces valeurs, toute la force, l’altruisme et la générosité d’un grand homme au service des siens.

J’ai adoré ce roman qui marie deux histoires.
L’histoire d’amour qui chemine tout doucement de la tiédeur, à l’intérêt, à l’amitié, vers des malentendus jusqu’à…
et l’histoire de la ville avec ses industries et ses ouvriers. Il y a fort longtemps, j’ai visité Manchester et Liverpool. Les images renvoyées par le livre trouvaient dans mes souvenirs la couleur des briques des bâtiments, des cheminées très hautes, des fenêtres alignées et grillagées, parfois barrées comme les prisons. Ces manufactures posées dans un labyrinthe de passages et de voies, vides et désaffectées dans ma visite touristique, je les ai vues grouillantes et pleine de vie, comme des monstres carnassiers, dans ma lecture.
L’auteur, dans un style simple et émouvant, raconte les misérables conditions des travailleurs, les grèves, la formation des syndicats, et offre à Mr. Thornton un rôle noble, progressiste et bienveillant.
Si j’ai apprécié Margaret, même dans ses débuts de pimbêche aristocratique, trop orgueilleuse et condescendante avec la « caste » des marchands, j’ai eu un coup de foudre pour John. Adalana dit dans son billet qu’elle aurait dit « oui » immédiatement… Ce « oui » qui fait référence à un passage du livre… et j’ai répondu « Moi aussi… ». Mais si Margaret avait répondu comme nous par l’affirmative, nous n’aurions pas eu tous les papillons dans le ventre et la gorge nouée, que cette très belle histoire a su susciter.

Un livre que je vous recommande + que + !

Merci Liliba pour ce cadeau.

.
Billet de la lecture commune : Adalana
D’autres billets : Edith, Pimpi, Karine, Titine, Evalire, Shelbylee, Cécile, Bladelor, Sandy,
.
..
.Leonard

 

12 réflexions au sujet de « Nord et sud »

  1. Commentaires

    Je le commande tout de suite ! Ta critique me fait trop envie. Merci !:-)
    Commentaire n°1 posté par Une Comete le 24/02/2012 à 13h45

    Je te souhaite une bonne lecture. Ce livre se lit très vite. A++
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/02/2012 à 18h11

    Il est dans ma PAL et je vais boosté une amie pour en commencer la lecture. Tu m’as donné envie !
    Commentaire n°2 posté par patacaisse le 24/02/2012 à 15h11

    Comme tu vas aimer !!!! De retour des vacances ? J’espère qu’elles furent bonnes.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/02/2012 à 18h10

    Ce livre est en compétion pour le titre le plus vieux restant sur ma PAL… je l’ai en anglais et crains l’argot…
    Commentaire n°3 posté par Ys le 24/02/2012 à 15h13

    En anglais ? Je suis si nulle dans cette langue que c’est comme si tu me disais… « J’ai cette version en chinois ! ». C’est une belle histoire d’amour. Bon week-end Ys.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/02/2012 à 18h09

    J’ajoute ton billet au challenge Elizabeth Gaskell. Quelle belle lecture en effet. Le challenge c’est la 1er fois que j’etends parler du challenge je suis volage : je tombe amoureuse à chaque nouvelle lecture, c’est tellement vrai en ce qui me concerne 😉
    Commentaire n°4 posté par Christelle le 24/02/2012 à 16h41

    Christelle, le challenge de Cécile et Mlle Pointillés est un clin d’oeil aux midinettes. Je ne sais même pas si on peut parler de challenge !
    Je vais proposer une LC à Adalana pour Cranford. Si tu veux, je viendrai te donner une date pour la parution du billet… A bientôt
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/02/2012 à 18h05

    Un livre formidable, et quel héros, mais quel héros ! Je crois qu’il surpasserait presque Mr Darcy dans mon coeur. (surtout avec l’image de Richard Armitage, ombrageux à souhait…)

    Du coup, j’ai montré l’adaptation de la BBC à ma maman, venue pour la semaine. Nous nous sommes pâmées ensemble ^^

    Je crois que je vais le relire, la lecture est fraiche pourtant, à peine un an, mais j’ai une bonne excuse, j’avais oublié de le chroniquer !
    Commentaire n°5 posté par Eiluned le 24/02/2012 à 19h52

    Je vois le film la semaine prochaine. L’attente est dure car j’ai le dvd sur le bureau, mais je voudrais le voir avec des amis. Tu as raison, il cohabite avec Darcy dans mon coeur.
    Je pense le relire aussi dans un an. Il va être un livre doudou… ♥
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/02/2012 à 20h59

    Coucou Syl

    je connais ce roman,il y a trois tomes en tout ?

    Bon week-end gros bisoux.
    Commentaire n°6 posté par strawberry le 24/02/2012 à 20h27

    Bonsoir Straw !
    J’ai ce roman en un seul volume, mais un beau pavé !
    Biz et bon week-end à toi aussi.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/02/2012 à 20h56

    Je ne lis pas ton billet, je n’ai pas encore lu le livre. Par contre, j’ai corrigé trois paquets de copies en deux jours (avec onze heures de cours).
    Commentaire n°7 posté par Sharon le 24/02/2012 à 20h33

    C’est pour ça que tu es naze ! Décompresse maintenant ! Nous commençons les vacances ici.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/02/2012 à 20h55

    Waou, six challenges d’un coup…. Tu fais fort là !!!!!

    Sinon, je dois dire que ce livre ne m’a jamais tentée mais alors jamais… Et même toi tu n’as pas réussi à me donner envie de le lire…. Autant dire que c’est mission impossible alors !! Tu as d’autres idées pour le challenge de Claudia Lucia ?? Tu vas lire quoi ?

    Je t’embrasse et passe un bon week end (pour nous les vacances scolaires commençent ce soir, ouf, on va pouvoir un peu souffler… Et j’ai l’intention de lire, lire, lire !!!!)
    Commentaire n°8 posté par l’or des chambres le 24/02/2012 à 21h00

    Nous aussi, vacances !!! et j’ai l’intention de dormir, dormir, dormir !!!
    T’as vu ma brochette de challenges ? Une belle cuisine !
    Pour ClaudiaLucia, j’ai du Sand, un zola, Cranford de Gaskell… puis après je viendrai piocher dans les idées de sa liste. Je ne pense pas mettre Jane Austen car je ne pense pas qu’elle appartienne au mouvement Romantique.
    Pourquoi tu ne veux pas le lire ce bouquin ??? C’est beau, l’écriture est fluide, presque contemporaine. Tu n’aimes pas les histoires d’amour ? Tu sais, ce n’est pas « Germinal » ! Cela ressemble plutôt à « Orgueil et préjugés ». Et Thornton est WAOUH !!! Tu passes à côté d’un homme magnifique !
    Bisousss L’Or
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/02/2012 à 21h25

    à sortir de ma PAl alors 🙂
    Commentaire n°9 posté par Anne Sophie le 24/02/2012 à 22h24

    A ne pas hésiter ! A bientôt Anne-Sophie
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/02/2012 à 09h43

    Oh oui, dormir, dormir, dormir ça aussi c’est dans mon programme !!! Et tu sais, forcément, un moment il faut faire des choix… Impossible de tout lire… C’est dommage mais c’est comme ça
    Commentaire n°10 posté par l’or des chambres le 24/02/2012 à 22h25

    Je sais. Je ne note presque plus les livres tentateurs que je vois passer. Ma PAL devient impressionnante et je n’ai pas l’habitude de laisser traîner les livres.
    Ce matin… lever à 9 heures ! Top !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/02/2012 à 09h43

    Super billet, j’ai rajouté ton lien 🙂

    La photo en bas c’est le Mr Thornton de la série de la BBC ?!
    Commentaire n°11 posté par Adalana le 25/02/2012 à 02h48

    Merci Adalana.
    Oui, le regard sombre c’est LUI… Richard Armitage… Ravage !!!
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/02/2012 à 09h41

    J’ai aussi adoré ce roman. A la fois pour le contexte et l’évolution des personnages.
    Commentaire n°12 posté par Karine:) le 25/02/2012 à 04h41

    J’ai vu aussi que tu avais lu d’autres livres de l’auteur. Je viendrai voir tes billets car je compte lire Cranford…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/02/2012 à 09h39

    Il est pas mal du tout ! Je vais me commander le DVD au plus vite moi !
    Commentaire n°13 posté par Adalana le 25/02/2012 à 09h52

    Hi-hi-hi… façon Pimpi…
    Je l’ai ! Mais je dois attendre le 03 mars pour le regarder avec des amis.
    Dans mes pages, j’imaginais ce regard.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/02/2012 à 10h05

    Dans quelle catégorie, miss ?

    Sinon j’en profite pour te dire que j’ai bien reçu le livre et le petit carnet, merciiiiiiiiii ♥ bises
    Commentaire n°14 posté par L’irrégulière le 25/02/2012 à 11h41

    Ah ! oui… catégorie Classique. J’en ai déjà un, mais il sera pour ma prochaine grille.
    Bonne lecture !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/02/2012 à 11h53

    Si tu le recommandes tant… 🙂 En tout cas tu as un de ces nombres de challenges en cours, c’est impressionnant!
    Commentaire n°15 posté par herisson08 le 25/02/2012 à 14h41

    J’en ai moins que certaines ! J’aime avoir une petite frise au début de mes billets. Ca me motive pour l’écriture, comme un rituel.
    Le livre ? Il représente ce qui me plaît dans la lecture… sentiments, humanité, le passé, l’évasion…
    Bon week-end !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/02/2012 à 14h53

    J’aime beaucoup le titre du challenge ! Un roman repéré chez George, à l’époque. Mais toujours pas lu….
    Commentaire n°16 posté par Alex-Mot-à-Mots le 25/02/2012 à 20h15

    Le challenge à la fin du billet ? Oui !!! il est officieux !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/02/2012 à 23h08

    ah je ris, je savoure ce joli billet ! alors ?!! qui se maoquait de ma « folie Thornton » ? et tu vas voir, Armitage, c’est la folie vraiment, il EST Thornton ! Ce livre est vraiment superbe (mais bon, je l’ai déjà dit !!!!) biz (fini les vacanes pour nous…)
    Commentaire n°17 posté par jeneen le 26/02/2012 à 19h12

    C’est Somaja qui se moquait de toi, pas moi, même si elle l’appelle dans l’intimité « Armichou, Armichéri… » !!! Moi, j’étais compatissante car je savais que j’allais succomber, hélas pour Colin ! Et là… je fais un énorme effort pour ne pas regarder le film car je le préserve pour une soirée avec elle. Tu vois où conduit l’amitié ? Au masochisme.
    Bon retour chez toi ! Bisous à vous trois
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/02/2012 à 20h06

    Je vais bientôt pouvoir le lire, il me tarde 🙂 Merci pour ce billet !
    Commentaire n°18 posté par Aymeline le 27/02/2012 à 21h32

    Je vous en prie !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 27/02/2012 à 21h35

    Ca va me plaire dis ?

    Sinon quel est le logo utilisé pour le challenge « je suis volage » 🙂 J’aime que quelqu’un ait repris ce challenge 🙂
    Commentaire n°19 posté par Cess le 28/02/2012 à 22h28

    Oh !!! que oui ça va te plaire ! enfin… j’espère !
    Le logo, je vais le changer en fontion des potentiels virils que je vais croiser lors des lectures. Celui-là c’est le regard de Richard Armitage qui reprend le rôle de Thornton dans la version filmée de la BBC.
    Si avec Mlle P… vous ouvrez le challenge de façon officielle, tu peux m’inscrire.
    Hier, j’ai acheté le dernier de Fièvre !!! et snif ! je ne vais pas pouvoir le lire aujourd’hui.
    Bises
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 29/02/2012 à 09h41

    Il faut le savourer donc prends ton temps 😀
    Commentaire n°20 posté par Cess le 29/02/2012 à 09h58

    Comme un sucre d’orge…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 29/02/2012 à 13h12

    Quel enthousiasme! Et qu’il est sédusant le beau Thornton! Moi aussi j’ai beaucoup aimé ce livre et apprécié l’esprit d’Elizabeth Gaskell qui a des idées politiques arrêtées en faveur des ouvriers. Elle est une femme en avance sur son temps; il faut dire qu’elle vivait dans un milieu très ouvert, avec des idées sociales et qui ne tenait pas les femmes à l’écart comme c’était l’habitude dans cette société victorienne.

    J’espère que tu ne m’en voudras pas, mais Gaskell n’est pas un écrivain romantique même s’il y a une histoire d’amour qui peut paraître romantique au sens large du terme. Elle fait partie des écrivains victoriens qui succèdent aux romantiques (Brontë, Shelley, Byron…) et sont déjà dans une vision réaliste de la société. D’ailleurs Dickens appréciait beaucoup Gaskell. Quant à Zola c’est un écrivain naturaliste très éloigné du romantisme. J’ai donné quelques suggestions de lectures mais ce n’est pas une liste exhaustive, si tu veux aller voir, c’est ici :

    http://claudialucia-malibrairie.blogspot.com/2011/12/les-romantiques-anglais-et-russes-des.html

    http://claudialucia-malibrairie.blogspot.com/2011/11/les-romantiques-francais-des-pistes-de_4633.html

    http://claudialucia-malibrairie.blogspot.com/2011/11/les-romantiques-francais-des-pistes-de_5591.html

    Par contre, je suis d’accord avec toi dans ta réponse à L’or des chambres : Jane Austen n’est pas romantique! Si ça t’intéresse voir ici.

    http://claudialucia-malibrairie.blogspot.com/2011/11/mercredi-romantique-jane-austen-est.html

    Merci pour ta participation à ce challenge et à bientôt!
    Commentaire n°21 posté par claudialucia ma librairie le 29/02/2012 à 15h02

    J’ai lu avec intérêt sa vie sur une page de wikipédia.
    Non, je ne t’en veux pas pour le challenge ! Je note pour Zola.
    Je vais aller voir tes listes et prendrai des idées.
    Merci !!! et bonne fin de semaine, A++
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 29/02/2012 à 17h54

    Joli bandeau, raffiné!
    Commentaire n°22 posté par claudialucia ma librairie le 29/02/2012 à 15h04

    Oui ! mais je n’enlèverai pas ton logo, ça le rendrait boiteux !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 29/02/2012 à 17h48

    Tres beau billet, c’est vraiment un plaisir de te lire. Tu as du talent pour l’ecriture. Maintenant je n’ai qu’une envie… acheter le livre. J’ai vu le telefilm, que je recommande de voir en anglais. Richard Armitage m’a donne comme tu le dis si bien des papillons dans le ventre. Il a un charme redoutable, un sourire carnassier qui me fait chavirer (meme si il ne sourit qu’a la fin du film) et une voix grave… Hum quel homme. Bon, je ne peux pas ne pas acheter le livre maintenant lol ce serait tout de meme dommage de passer a cote d’un si beau roman…
    Commentaire n°23 posté par Missycornish le 01/03/2012 à 10h56

    Oooh !!! vraiment très gentil, mais tu sais, j’aime aussi ton écriture. Edith me l’a dit qu’il avait une voix à se pâmer. Il faudra que je l’écoute en VO.
    Bonne soirée Missy !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 01/03/2012 à 18h24

    bonjour

    j’ai débuté la lecture de Nord et sud à la suite de ton conseil mais je suis partagée alors je suis venue sur ton site pour voir ton billet .c’est vrai que ce roman te transporte 2 siècles en arrière dans un monde complètement différent mais ce qui me gène c’est le côté religieux , on sent que l’auteur est fille et femme de pasteur néanmoins le livre ne me déplait pas pour sa vision du monde ouvrier plus que pour l’histoire d’amour ; il faut croire que mon romantisme en a pris un coup avec l’âge mais je n’en suis qu’à la page 270 il m’en reste autant pour tomber amoureuse de Mr thornton je te donne mes impressions finales dans une semaine sans doute

    bon dimanche

    evalire
    Commentaire n°24 posté par evalire le 11/03/2012 à 18h52

    Evalire,
    Ton avis est intéressant car je n’ai pas été importunée par le côté religieux. Ce n’est pas la foi qui est mise en doute, mais surtout ce que l’Eglise demande à ses hommes. Ce n’est qu’au début, juste une introduction, un prétexte pour la suite…
    Es-tu allée lire les billets d’autres lectrices que j’ai mis en lien ?
    Je peux me montrer très midinette, elles le seront peut-être moins et aborderont d’autres aspects qui te séduiront.
    Je te laisse à ta lecture en espérant que tu y trouves du plaisir…
    Bise à bientôt
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 11/03/2012 à 19h47

    bonjour

    C’est amusant comme on peut avoir des visions différentes sur un même livre , si j’ai du mal à comprendre le poids de la religion sur les personnages du livre c’est que je ne suis pas croyante et que j’ai été élevée sans religion .Mais je te remercie pour ce conseil de lecture c’est effectivement un beau portrait de femme qui m’a permis de sortir de mes lectures habituelles plus contemporaines .

    bonne soirée

    evalire
    Commentaire n°25 posté par evalire le 20/03/2012 à 20h56

    Je suis plus attirée par les romans historiques et en ce moment, je vais naviguer entre les siècles ! J’ai une envie de 19ème…
    Ton avis sur ce livre fait réfléchir et ouvre un autre horizon.
    A bientôt sur tes lectures…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 20/03/2012 à 21h06

    Eh bien voilà, je suis passée lire ton billet mais je n’ai lu qu’en diagonale pour me garder les surprises de l’histoire originale. J’adore le challenge « Je suis volage » !! Maman est en train de lire le livre avant moi, j’ai l’impression qu’elle le dévore !
    Commentaire n°26 posté par Anne le 22/06/2012 à 22h12

    Je viens d’avoir ma mère au téléphone et elle m’a dit : « Dis-moi… c’est quoi le livre que tu as donné à U. ? Elle a adoré et ne l’a pas lâché de la journée !!! »
    Ca résume ce que tu me dis de ta maman !
    J’ai beaucoup aimé la série, mais j’ai préféré le livre.
    De belles heures de lecture Anne !
    Bise
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/06/2012 à 10h29

  2. Je l’ai reçu hier !!! Haaaa, je dois résister et ne regarder le film que quand j’aurais lu le livre ??? Je ne tiendrais jamais !!! 😆 D’ici dimanche je n’ai pas le temps, comme ça c’est réglé mais je vais en trouver, je vais finir Armitagée tu crois ??? 🙂

    • Je te conseille de lire le livre avant et moi je suis plus Darcynienne que Armitagée. Tu verras où ton coeur balance.
      Tu vas te régaler avec l’un et l’autre…

    • Oui, cela se lit facilement et malgré le nombre des pages, je l’ai fini dans une journée. Il y a une belle romance et la condition ouvrière va t’émouvoir. En ce qui concerne le style, l’écriture est assez moderne pour un livre du XIXème.
      Je te souhaite d’aimer et de passer de belles heures entre ces pages…

  3. Ping : Des livres et un tag | Thé, lectures et macarons

    • Un livre que j’ai lu deux fois depuis. Quant à la version BBC, je l’ai vu autant de fois que j’ai pu !!! c’est à dire, chaque fois que je recevais des copines qui ne connaissaient pas.

    • Tu as voyagé dans mes billets Miss Pendergast !!!
      J’ai vu la série après et je préfère car elle a été un complément à ma lecture que j’ai ADORÉE !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s