A comme Association, Là où les mots n’existent pas – Tome V

Lecture commune avec Nahe

.
Tome 1 – La pâle lumière des ténèbres
Tome 2 – Les limites obscures de la magie
Tome 3 – L’étoffe fragile du monde
Tome 4 – Le subtile parfum de soufre

.
.
Là où les mots n’existent pas
A comme Association – Tome 5
Erik L’Homme

.
Introduction d’un précédent billet :

 L’Association recrute des jeunes qui ont des capacités paranormales. Au 13, rue du Horla, Mademoiselle Rose s’occupe de l’accueil, le Sphinx de l’armurerie et au sommet de cette organisation, Walter en est le directeur. Le but de l’Association est de gendarmer les mondes des Anormaux, des Paranormaux avec celui des Normaux, le tout en une secrète autorité. DISCRETION est le mot clé car 99,9 % des humains ne savent pas qu’un monde parallèle les côtoie.

Jasper et Ombe ont commencé par être stagiaires, et, au fil de leur formation, ils deviennent de plus en plus indépendants…

« Take a long holiday, let your children play
If ya give this man a ride, sweet memory will die
Killer on the road,… »

Jasper s’accroche à Ombe. Sur la moto pilotée par la jeune fille, ils sont tous les deux des chevaliers, des oiseaux, l’air, la liberté, ils s’évadent.
Il est heureux, il se chante « Riders on the storm » des Doors, il fait nuit, c’est Noël, les lumières de la ville deviennent des faisceaux, il est avec la fille la plus formidable, elle pourrait être son amie de coeur, sa soeur, son complément.
C’est ça le bonheur.

« Riders on the storm, riders on the storm,
Into this house we’re born, into world we’re thrown
Like a dog without a bone, an actor out on loan.
Riders on the storm. »


« Bip. Bip. Bip…
Je suis dans un lit. Un lit blanc. Tout est blanc autour de moi.
Au-dessus de ma tête, une poignée se balance mollement. Des appareils clignotent. Une aiguille est plantée dans mon bras. »

… Riders on the strom…
« The world on you depends, our life will never end.
Le monde dépend de toi, jamais notre vie ne finira ».
Le bonheur n’est plus, mais il reste la vengeance.
Que les ombres qui fracassent les espérances sur le bitume se terrent profondément ! Aucun asile, pas même une morgue, ne pourra les protéger.
.

Ce billet sera différent des autres. Je ne veux pas vous en dévoiler l’essence. Je vous dirai seulement que ce tome chagrin est très beau. Nous le commençons avec beaucoup de sensibilité et des pensées vers les auteurs.
Jasper va mener une enquête grâce à des sortilèges et la magie prendra une dimension importante dans ce volume. Le jeune stagiaire devient un justicier sans pardon, comme un Clint Eastwood dans « Impitoyable »… Il semblerait que les formules n’aient plus de secret pour lui.
Cavalier solitaire, il parvient à faire corps et âme avec un esprit qui l’aidera dans sa combativité et sa constance. Au 13, rue du Horla, Walter et Mademoiselle Rose se retrouvent désemparés et lancent sur les traces de Jasper, deux jeunes recrues.
La série devient plus tragique et renvoie le lecteur à une intrigue bien plus sombre qu’il ne l’aurait imaginée. Une organisation part en croisade comme au temps de l’inquisition.

Je terminerai par un passage du livre… Jasper face au danger et Ombe qui lui dit :

« – Renonce à ta vengeance. Passe la main à Walter.
– J’y ai songé, vois-tu. Ces dernières heures, j’ai eu moult occasion de cogiter !
– Et alors ?
– Tu te rappelles ces films dans lesquels le héros tient, à la fin, entre ses mains, le salaud qui a tué sa femme ou son fils ou son meilleur ami ? Et qui l’épargne, au nom de je ne sais quelle morale à la con ?
– Je me les rappelle très bien.
– Eh bien, ces films m’ont toujours énervé.
– Pareil pour moi !
– Alors tu vois, je ne sais pas pourquoi mais j’imagine très
bien Walter dans le rôle du héros débile pardonnant l’impardonnable. (…)

Un Agent qui marche va plus loin qu’une Association assise. »

A bientôt pour le sixième, Série à recommander +++
Nahe, copine de lecture : Tome 1Tome 2Tome 3Tome 4Tome 5

Impitoyable

Billets : Bladelor , Sharon,
.
.
.
.
.

Publicités

Une réflexion au sujet de « A comme Association, Là où les mots n’existent pas – Tome V »

  1. Commentaires

    J’ai lu en parallèle, il faut décidément que je me procure cette série. Que de choses à lire, il me faudrait 24h de plus dans la journée !
    Commentaire n°1 posté par Eiluned le 23/01/2012 à 14h39

    On ne va pas s’en sortir ! Je voudrais bien t’encourager, mais comment faire ? Pour cette série, elle se lit vite. Tu peux prendre à ta bibliothèque les bouquins, tu mettras 1h30 à lire un tome. C’est jouable ! Bonne soirée Eiluned
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/01/2012 à 20h14

    J’ai très envie de découvrir cette série ! J’espère que ce sera pour bientôt 🙂
    Commentaire n°2 posté par Luna le 23/01/2012 à 15h15

    Je te le souhaite. C’est charmant, plaisant, puis… au 4ème ça se corse et le 5ème, c’est waouh ! A bientôt !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/01/2012 à 20h12

    De plus en plus difficile de rédiger ces billets sans en dire trop ^^ A quand la suite ? Bizz
    Commentaire n°3 posté par Nahe le 23/01/2012 à 15h46

    Dès que je l’achète, je le lis. Je te le dirai. Je t’embrasse.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/01/2012 à 20h11

    Elle ressemble à une secte ton Association !!! Je n’aurai jamais le temps de lire tout ça mais tes billets me laissent rêveuse à chaque fois (quand je me dis que je n’aurai pas le temps de lire tout ça…) Bises ma jolie♥♥♥
    Commentaire n°4 posté par Asphodèle le 23/01/2012 à 16h29

    Je te dirai l’histoire ce soir… Bisous♥
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/01/2012 à 20h10

    Mon tome préféré.

    J’ai déjà pré-commandé le tome 7.
    Commentaire n°5 posté par Sharon le 23/01/2012 à 16h31

    Egalement, mon tome préféré, même si l’humour est bien moins présent. Justement, j’étais très émue en le lisant, à la limite des larmes que je m’empêchais de laisser couler.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/01/2012 à 20h09

    Cela gagne en profondeur, non ?
    Commentaire n°6 posté par Manu le 23/01/2012 à 20h11

    Oui, très ! C’est poignant dès la première page. Tu lis, tu te chantes l’air des Doors comme Jasper et tu te dis… Ouille ! ça va barder ! Ca ne tarde pas… page suivante on morfle.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/01/2012 à 20h20

    Oh que oui il est beau ce roman-chagrin comme tu le dis si bien…
    Commentaire n°7 posté par bladelor le 23/01/2012 à 21h29

    En février, le dernier est édité… On va se jeter dessus ! ♥
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2012 à 08h28

    Un tome chagrin en plus ? Nope pas pour moi. Moi je veux des tomes sourirs…

    Mais quand même, un jour je commencerai cette série…
    Commentaire n°8 posté par Cess le 24/01/2012 à 11h26

    Mais tu adorerais !!! N’attends pas que S. ait 10 ans pour lui piquer ses bouquins ! Commence-lui ses étagères « livres » !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2012 à 11h40

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s