Le cauchemar de l’Epouvanteur, Tome VII

Voyage en Angleterre organisé par Lou, Cryssilda et Titine7ème billet
Lecture commune avec Eiluned et Somaja

.
Tome 1 – L’apprenti EpouvanteurTome 2 – La malédiction de l’Epouvanteur
Tome 3 – Le secret de l’EpouvanteurTome 4 – Le combat de l’Epouvanteur
Tome 5 – L’erreur de l’EpouvanteurTome 6 – Le sacrifice de l’Epouvanteur

.
l'apprentiépouvanteur7Le cauchemar de l’Epouvanteur
Tome 7
Joseph Delaney

.
Petite introduction tirée du premier billet :
Thomas Ward est un jeune garçon de treize ans dont les parents habitent une ferme ; le père est paysan, la mère, d’origine grecque, est accoucheuse. Etant le septième fils d’un septième fils, Tom peut prétendre recevoir l’éducation d’un apprenti Epouvanteur. Sa mère, consciente de ce fait, a envoyé une missive à Monsieur Gregory, l’Epouvanteur de Chipenden. Prophétie, aspiration ou conviction, elle souhaite que Tom quitte sa famille et soit initié à une autre vie.
« J’ai donné le jour à un petit garçon. Il est le septième fils d’un septième fils. Son nom est Thomas J. Ward, et c’est le cadeau que je fais à ce comté. Dès qu’il aura l’âge requis, je vous enverrai un mot. Je compte sur vous pour le former. Il sera le meilleur apprenti que vous ayez jamais eu, et le dernier. »

.

La guerre qui sévissait au sud du pays, progresse impitoyablement vers le nord. Des villages en feu périssent et sont désertés. Les villageois cherchent des terres d’accueil et s’éparpillent sur tout le territoire du Comté et même au-delà des rives…
Depuis son retour du voyage en Grèce, avec Alice, John Gregory et les chiens de Bill, Griffe, Sang et Os, Tom a conscience que les temps paisibles font place à une époque coléreuse et guerrière.

Alors qu’ils marchaient vers Chipenden, des soldats les surprennent et ils sont obligés de fuir vers une forêt où ils se terrent toute la nuit. Un cauchemar tourmente l’Epouvanteur. Il rêve que Lizzie l’Osseuse, la mère d’Alice et la plus dangereuse des sorcières de Pendle, arrive à s’échapper de la fosse où elle est maintenue prisonnière depuis près de trois ans.
Le lendemain, on lui annonce la terrible nouvelle… Une troupe ennemie a pillé et incendié plusieurs maisons dont celle de John Gregory ; la demeure avec son inestimable bibliothèque…
« La bibliothèque de mon maître était détruite ; tous ces mots écrits par des générations d’épouvanteurs, héritage d’innombrables années de lutte contre l’obscur, avaient été dévorés par les flammes.
Je perçus un sanglot. Je me détournai, gêné. Lui ? Il pleurait ? »
Dans la poussière des cendres encore chaudes, ils découvrent seulement le bestiaire à la couverture roussie. C’est une désolation, une vie de recherches détruite. Mais le plus dramatique, c’est la tombe de Lizzie vide. Le cauchemar de l’Epouvanteur prend vie dans la réalité.

Ils doivent trouver refuge ailleurs et la décision est prise d’aller au vieux moulin de Bill. Cependant, les campagnes et les villes sont assiégées et des troupes débarquent par la mer continuant l’invasion du nord.
C’est dans l’île de Mona, qu’ils pensent trouver l’hospitalité. Sur cette terre, l’Epouvanteur commence à énumérer les créatures qu’ils pourront étudier, dont une cruelle qui glace les sangs… le buggame.
« Le buggame est une catégorie de démon qui fréquente les ruines. Il prend le plus souvent la forme d’un taureau ou d’un homme velu, bien qu’il puisse choisir une autre apparence en fonction de ses besoins. On a observé que, sur les sols marécageux, il se transforme en énorme ver. »

Après avoir débarqué, ils reçoivent sur la plage un accueil peu chaleureux car les réfugiés sont rejetés et parfois tués. Toutefois, ne pouvant aller autre part, il est impératif de trouver un asile et c’est en le recherchant qu’ils retrouvent le capitaine de La Céleste. Les retrouvailles sont vite abrégées car Alice et Tom sont faits prisonniers. Les îliens ont découvert une embarcation avec des cadavres aux pouces coupés, laissant supposer qu’une sorcière rode dans les parages.

Au Fort de Greeba Keep, la tour Tynwald tient lieu de prison. On y enferme les sorcières et les supposées-sorcières,Pernicieuses, Bénévolentes, Inconscientes et Faussement Accusées, pour leur faire subir des tests.
L’eau, la presse, le tonneau, puis le bûcher ou le buggame, appelé aussi le broyeur car il dévore les chairs, boit le sang, broie les os et aspire l’âme du supplicié.
Ce démon est sous la férule du gouverneur de l’île, lord Barrule, un homme cruel et possédé par le jeu. Transformant sa forteresse en arène, il force des chiens, des hommes et des femmes à combattre jusqu’à la mort.

Barbare, inhumain, sanguinaire… mais pas autant que Lizzie l’Osseuse ! C’est ce que les résidents de l’île de Mona découvriront pour leur plus grand désespoir !
Alors qu’à quarante ans Lizzie voit ses pouvoirs croître, ceux de l’Epouvanteur s’amenuisent avec l’âge. Tom, aidé d’Alice, devra délivrer Mona de la domination de Lizzie, se surpasser et solliciter les puissances de l’obscur sans que cette influence le détruise.

J’ai beaucoup aimé cette série.
Je n’ai pas pu attendre pour lire la suite du sixième. Ce tome est le dernier traduit de la série, et d’après Sharon, il y en a encore trois autres en plus des hors-séries.
C’est en tripotant le livre pour une dernière fois (jusqu’à la prochaine, qui j’espère ne tardera pas trop), en caressant les reliefs de la couverture et son grain particulier, que j’ai remarqué les annotations… « Pour lecteurs avertis… Cet ouvrage comporte des scènes susceptibles de heurter la sensibilité de trop jeunes lecteurs. » C’est certain ! J’ai encore dans la tête des images bien dégoûtantes… supplices, puanteur, bave, hémoglobine…

L’histoire cette fois-ci est moins grave que la précédente, mais tout aussi captivante et animée. Lizzie, sortie de sa fosse, est en pleine forme et toujours friande de sang, de pouces et de maléfices implacables ! Les créatures ? Supeeer ! bien écumeuses, effrayantes, avides de grignotage humain… J’aurais été déçue du contraire !
L’auteur sait saisir le lecteur et l’appâte avec une belle composition d’épouvante.

Tom et Alice sont inséparables, dépendants l’un de l’autre et le duo est de choc ! John Gregory persifle sur cette tutelle de façon goguenarde, mais c’est à la fin du roman qu’il connaîtra la raison. Cette justification changera ses convictions et lui fera prendre une décision surprenante… contacter Grimalkin et lui proposer une association.
C’est dans cette expectative que je me retrouve en rangeant mon dernier volume de la saga, bien malheureuse de quitter le Comté, Alice, l’Epouvanteur et son apprenti.

N’attendez plus ! Rentrez dans l’univers de Tom Ward et combattez les forces du Malin.
A bientôt…

Eiluned : Tome 1Tome 2Tome 3Tome 4
Somaja : Tome 1 – Tome 2Tome 3 – Tome 4

Billets chez Sharon,
.

 Mithra
Mithra, peinture murale
.
.
.
.
.

 

Une réflexion au sujet de « Le cauchemar de l’Epouvanteur, Tome VII »

  1. Commentaires

    La traductrice de la série fait un très bon travail, en tout cas. Je crois qu’elle écrit elle-même, ceci explique sans doute cela.
    Commentaire n°1 posté par Sharon le 09/01/2012 à 11h08

    Elle doit être passionnée par son travail. Heureusement pour nous !
    Biz
    PS : C’est dégueu les bouches cousues hein ? et en plus pas avec du fil de soie !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 09/01/2012 à 12h19

    Je veux dire qu’elle est elle-même écrivain.

    Note : un film sur l’épouvanteur, baptisé Le septième fils, est en pré-pruduction depuis trois ans.
    Commentaire n°2 posté par Sharon le 09/01/2012 à 11h34

    3 ans ? Waouh ! Ils ont intérêt à ne pas gâcher l’esprit de la série !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 09/01/2012 à 12h16

    Et te voilà à jour ! J’applaudis des deux mains ! 😉

    Vais-je sortir cette série du fin fond de ma PAL en 2012 ???!
    Commentaire n°3 posté par bladelor le 09/01/2012 à 11h58

    Merci Bladelor ! Mais je pense que tu pourrais lire la fin de la série en deux semaines. C’est tellement prenant, que je n’avais pas l’impression de lire. Je visionnais un film « grand spectacle » ! Il suffit que tu plonges le nez quelques minutes pour être embarquée dans un autre monde. Alors OUI ! je parie que tu vas les lire en 2012. Je te ferai une piqûre de rappel à la sortie du huitième tome traduit ! Et en plus Sharon va lire en anglais le 9ème et 10ème épisode… Bonne semaine
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 09/01/2012 à 12h15

    Non mais ça va durer encore longtemps ces épouvanteaux !!! Je ne pense pas que je lirai cette série sauf si je vais passer quelques jours chez toi, ha ha…qui sait, me laisserais-je tenter ? et convaincre surtout, parce que dans les brumes berrichonnes, je vais avoir les jetons moi !!!
    Commentaire n°4 posté par Asphodèle le 09/01/2012 à 12h42

    Autant de temps que les Elémenteaux et autres feront des bêtises !
    Tu crois que tu lirais chez moi ? Prévois alors un mois !
    J’habite à côté de la Mare au Diable…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 09/01/2012 à 15h38

    Tu crois que tu vas pouvoir attendre la suite ? Sinon, mets-toi à l’anglais ! Trouve-toi une petite chose rose et soyeuse à lire maintenant pour te sortir de tes monstres baveux. Bises pas baveuse, je sais me tenir, moi !
    Commentaire n°5 posté par somaja.over-blog.com le 10/01/2012 à 16h50

    Parfois les monstres sont émouvants ! Bon… pas le buggame ! En taureau, il passe, mais en gros lombric rampant, couleur crème luisante… berk !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 10/01/2012 à 18h51

    tu ne vas pas le croire, mais je suis raccord avec la vendéenne ! ben oui, ils ont pris possesssion de ton esprit ces épouvanteaux !!! bon, tu as l’air tellement enthousiaste, je note dans un petit coin de mon cerveau mais 7 tomes….oh la la……….pas prête….plein de biz venteuses
    Commentaire n°6 posté par jeneen le 10/01/2012 à 17h28

    Finalement, c’est mignon comme lectures ! J’aime les livres jeunesse car ils m’emportent où je veux. Pas encore pour Jen… c’est balaise quand même !
    Chez moi, le temps est clément malgré le brouillard qui a persisté pratiquement toute la journée. Bises
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 10/01/2012 à 18h46

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s