Le croque-mort est bon vivant

Lecture commune avec Manu,
l’avant-dernière de cette série

Défi de Mia

Tome 1 – Le croque-mort à la vie dure
Tome 2 Le croque-mort préfère la bière
Tome 3 – Le croque-mort à tombeau ouvert

.
Le croque-mort est bon vivant
Tim Cockey

.
Rappel du premier billet :

L’entreprise des Pompes Funèbres Sewell et fils, dans les quartiers de Baltimore, près du port, est dirigée par un sémillant croque-mort, Hitchcok Sewell, trente-quatre ans, un mètre quatre-vingt dix, corps d’athlète, visage d’ange, et sa tante Billie, une dame douce et malicieuse.

.
Lors d’une cérémonie funèbre, Ray chuchote à Hitch que Libby est revenue…
Six ans plus tôt, cette amoureuse l’avait laissé pour épouser un ancien fiancé éconduit. A cette époque, Hitch, jeune divorcé, n’était pas prêt pour fonder une famille et c’est vers un autre que Libby avait projeté ses ambitions conjugales et maternelles.
Lorsqu’il se présente à sa porte, il retrouve Libby avec deux petits enfants. La jeune femme est toujours aussi belle, mais elle ne peut cacher son angoisse.
Son mari, Mike, substitut du procureur général d’Annapolis, promis à un brillant avenir, fait l’objet d’une enquête interne et risque d’être radié du barreau. Dans cette tourmente, il s’est montré violent et Libby a fuit leur domicile. Cependant, si elle a souhaité revoir Hitch, ce n’est pas pour lui raconter ses déboires matrimoniaux. Elle s’inquiète de la disparition de la jeune fille au pair, Sophie, qui s’occupe de ses deux enfants et demande à Hitch de l’aider à la retrouver.
Sophie a vingt-deux ans et est originaire de Hongrie. Sa soudaine absence n’est pas normale car la jeune fille est une personne sérieuse et responsable.
Hitch est légèrement dubitatif, mais face à une femme en détresse, il ne peut que se montrer chevaleresque et lui promettre de s’intéresser à l’affaire.
C’est sur son répondeur téléphonique, qu’il reçoit un premier indice par la voix enrouée de Libby… On a retrouvé Sophie au fond de la Severn River.

Fin de l’enquête ? Et non… Hitch ne veut pas s’arrêter au premier constat de police qui aimerait bien clore le dossier par un « suicide ». Surtout qu’à l’autopsie, on apprend que Sophie était enceinte.
Dans la chambre de la défunte, Hitch en retire les premières évidences. Sophie aimait l’acteur Gary Cooper, des dizaines de photographies ornent les murs, elle appartenait à une église fondamentaliste, l’ARCH, des tracts sont éparpillés sur son bureau, et sur un petit coffret à bijoux repose une alliance. A la stupéfaction de Libby, il est facile de comprendre que l’anneau ne lui est pas inconnu.

« Je me retournai vers Libby. Plus une goutte de sang n’irriguait son visage.
– La bague, Hitch. Cette alliance.
– Oui, quoi ?
Il lui fallut un moment pour arriver à faire le point sur mes yeux.
– C’est celle de Mike. »

La recherche d’informations se poursuit à travers son ancienne école, ses employeurs, l’église, ses amis et toutes les personnes qui seraient susceptibles de donner le plus infime des indices. Sophie était timide, naïve, effacée mais aussi enjouée et merveilleuse.
Qui a voulu détruire ce petit ange, un angyalkam (mot hongrois) ?

Quatrième épisode de cette série, je n’ai pas trouvé l’essence humoristique qui m’avait séduite dans les précédents. La particularité de ces polars était surtout l’écriture taquine, ironique, vitriolée qui relevée l’histoire. J’aimais lire les réparties de notre croque-mort et les situations burlesques où il s’empêtrait. Son cœur d’artichaut le rendait vulnérable et charmait la lectrice. Dans ce volume, je l’ai senti désabusé et fatigué. Alors que le titre annonçait « Le croque-mort est bon vivant », je m’attendais à une suite de chapitres loufoques, frétillants, piquants et singuliers. J’aurais pu me rabattre sur l’intrigue policière, et là, déconvenue… Presque trois cents pages à raconter, chercher, de façon languissante… Seules les dernières pages ont pimenté le livre, mais elles étaient tardives ! Je suis navrée, j’éreinte une de mes séries fétiches et je suis très curieuse de connaître l’avis de Manu qui m’a accompagnée dans cette lecture.

Je peux ajouter que j’ai appris un mot… Evatonné. Ce dit d’une personne évatonnée quelqu’un de désinvolte, de dégagé et d’évaporé. Ce passage du début est digne de Hitch. Il est irrésistible ! Il m’en aurait fallu d’autres Monsieur Cockey !

Comme je ne veux pas vous laisser avec cette note de déception, je vous laisse un extrait où Hitch rencontre Mike, un homme qui l’insupporte. Toujours dans ces cas-là, quand il est énervé, Hitch se surpasse :

« Mike lança une jambe par-dessus la chaise et s’y abaissa comme sur une selle. Les vieux cow-boys ont la peau dure. Il tendit la main par dessus la table et tenta de me broyer les doigts.
– Comment tu vas, Sewell ?
– Oh, je vais… à pied, en voiture, ça dépend.
– Ça fait une paye, hein ? J’imagine que tu gagnes toujours ta croûte en enterrant les gens ?
– Voui m’sieur, absolument. J’en ai planté un ce matin même, d’ailleurs. Rien de tel pour se sentir bien vivant, tu vois ce que je veux dire ? »

Je vous dis à bientôt pour le dernier tome… « Le croque-mort enfonce le clou ».
Une série que je vous recommande, à lire ++

.


Magritte

Billets de Manu : Tome 1Tome 2Tome 3Tome 4
.
.
.
.

Une réflexion au sujet de « Le croque-mort est bon vivant »

  1. Commentaires

    Moi, j’ai toujours autant apprécié. Peut-être te lasses-tu d’une formule un peu répétitive ?

    On devrait peut-être reporter la dernière lecture à beaucoup plus tard ?
    Commentaire n°1 posté par Manu le 25/09/2011 à 14h03

    Non !!! J’égratigne, mais je veux continuer. Surtout qu’elle est en novembre, nous avons le temps ! Je n’ai pas lu ce tome avec la même frénésie que les autres. Il y avait moins de peps, peut-être que l’auteur veut faire réfléchir Hitch sur sa condition d’éternel célibataire, sur la fuite du temps, sur le sérieux de la vie… De plus, tu as dû le remarquer, il y a un petit nouveau Darryl Sandusky qui est prêt pour la relève. Je n’ai pas lu d’autres critiques que les notres, il va falloir que j’aille sur la blogo pour voir un peu si je suis la seule à avoir eu ce sentiment.
    Bises Manu, passe une bonne fin de journée. A bientôt…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/09/2011 à 14h17

    J’ai la série, je me lancerai un jour. Bon, celui-ci semble moins te plaire mais visiblement, tu conseilles la série quand même, alors je note. Dis, ça s’est bien passé ta journée peinture ?

    biz
    Commentaire n°2 posté par Jeneen le 25/09/2011 à 15h52

    Manu a aimé. Je n’ai pas précisé que l’auteur avait une belle écriture.
    La série, oui ! elle est très bien, mais bon, c’est juste une petite baisse qui ne concerne que mon avis.
    Mon après-midi gribouillage ? Oui, on a bien ri car mes copines s’imaginais être retournées à la maternelle. On a plus papoté que peinturluré.
    Et toi ? Sateen ? On en parlait avec Aspho tout à l’heure…
    Biz
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/09/2011 à 16h00

    Haan ! t’as vu la réponse à Jeneen prend toute la page, Over-Blog a des baillements ?^^ On sent bien ta déception mais tu ne l’éreintes pas ! Loin de là ; c’est vrai que dans l’extrait que tu mets à la fin, il y a moins de mordant que dans ce que j’ai lu dans le premier… Mais je le reprends dès que possible, entre deux qui m’ennuient ce sera bien ! 🙂

    T’as vu j’ai un nouveau clavier ultra supersonique, je suis contente et ma souris est mimi comme tout, je vais éviter de lui donner du gruyère…
    Commentaire n°3 posté par Asphodèle le 26/09/2011 à 14h43

    Je viens de remédier à la chose. Merci.
    L’auteur m’a habituée à des jeux de mots. Dans celui-ci, il y en a moins.
    Tu m’étonnes que cela ne fonctionnait pas ! Tu nourrissais le matériel !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/09/2011 à 15h47

    ah la la cette vendéenne, du fromage à sa souris, forcément !!! Mais bon, maintenant, elle va écrire plus vite que son ombre, on a întérêt à suivre, repose-toi !!! biz
    Commentaire n°4 posté par Jeneen le 26/09/2011 à 23h09

    Je l’imagine face à son clavier entrain de lui parler… Oh ! toi t’es beau !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 27/09/2011 à 10h11

    « clavier, mon beau calvier, suis-je la plus rapide de la blogo ? » ….
    Commentaire n°5 posté par Jeneen le 27/09/2011 à 10h17

    Malheur ! Tu cherches là !!!!
    Déjà que je lui ai dit qu’elle avait des yeux noirs comme ceux d’une strega !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 27/09/2011 à 10h22

    strega ? (sorcière ou mégère?eheh) t’es foooollle, Syl ! Courage,je suis avec toi, tu vas te faire…é-tri-per !!! (j’ai rien fait moi, môdame )
    Commentaire n°6 posté par Jeneen le 27/09/2011 à 11h07

    Sorcière. En fait c’est toi ! Tu amorces et tu laisses faire la naïve que je suis.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 27/09/2011 à 11h30

    mince, tu m’as découverte… A plus tard, je vais préparer le repas des quelques enfants qu’on m’a confiés en ce jour de grève…Biz
    Commentaire n°7 posté par Jeneen le 27/09/2011 à 12h11

    J’espère que ta journée fut agréable…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 27/09/2011 à 18h01

    oui, elles s’occupent (que des filles !) et je bosse, plein de copies ! et toi ?
    Commentaire n°8 posté par Jeneen le 27/09/2011 à 18h03

    Ici, il y a eu cours. Donc, j’ai passé mon après-midi au patchwork.
    Tu as déjà des copies ? Il faut que je dise à JB de bien réviser ses sciences, il y a du contrôle dans l’air. Normal ! Nous sommes déjà fin septembre.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 27/09/2011 à 20h14

    Qaund je pense que je n’ai pas encore commencé le 1er…il faut que je m’y mette !

    Mais comment je pourrais me concentrer sur des lectures alors que je sens poindre l’ombre féroce d’une nouvelle guerre, à peine l’autre étouffée dans l’oeuf, et tout ça pour une pauvre souris vendéenne qui ne demande qu’à vivre, même mal, bourrée de fromage et de mojette !
    Commentaire n°9 posté par somaja.over-blog.com le 27/09/2011 à 20h42

    Parle muettement !!! Aspho ne vient pas dans ces commentaires. Il n’y aura aucune vindicte. Bisous
    La mojette ça plombe. Si tu aimes, j’en ai dans le congel.

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 27/09/2011 à 20h54

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s