Gone baby gone

 

Gone, baby gone
Dennis Lehane
.
.

Dorchester, Boston, 1997

Une petite fille de quatre ans a été kidnappée. Elle dormait bien sagement dans son lit, et au matin, elle avait disparu.

« Dans ce pays, deux mille trois cents enfants sont portés disparus chaque jour.
Parmi eux, bon nombre sont enlevés par un parent séparé de son conjoint (…)
D’autres sont des fugueurs (…)
Et puis, il y a aussi les exclus, ces gosses que l’on chasse de chez eux ou qui s’enfuient, et dont les parents ne cherchent pas à retrouver la trace (…)
Au total, sur plus de huit cent mille enfants portés disparus tous les ans au niveau national, seulement trois mille cinq cents à quatre mille d’entre eux relèvent de ce que le ministère de la Justice nomme les « kidnappings non familiaux » – ces affaires dans lesquelles la police écarte rapidement la thèse du rapt par un proche, de la fugue, du rejet parental ou encore la possibilité que le mineur se soit perdu ou blessé.
Dans cette catégorie, ils sont environ trois cents à disparaître définitivement chaque année (…) Pendant un certain temps, leur souvenir hante les étrangers au courant de ces affaires ; il hante leurs familles beaucoup plus durablement. Sans un corps abandonné derrière eux, sans une preuve de leur décès, ils ne meurent pas. Ils ne font qu’aviver notre conscience du vide.
Et de leur éternelle absence. »

Lionel McCready et sa femme Béatrice souhaiteraient que Patrick Kenzie et Angela Gennaro s’associent à la police pour retrouver leur nièce. Depuis quelques jours, une armada de flics du Boston Police Departement, les médias et des bénévoles cherchent des indices et les pistes qui mèneraient à Amanda.
Au plus les jours passent, au plus l’espoir de la revoir diminue.
Après avoir hésité, désireux de se protéger et de ne plus s’impliquer dans une affaire abjecte, Pat et Angie acceptent et vont collaborer avec le lieutenant Jack Doyle.
« Amanda est terrifiée, j’en suis sûre. Elle a disparu. Et pendant ce temps-là, ma salope de belle-soeur ne pense qu’à se vautrer dans mon salon pour se regarder à la télé et écluser des bières en compagnie de sa grosse vache de copine. Mais qui se soucie de la petite ? Hein ? Qui va lui prouver que sa vie a de l’importance ?
(…) Enfin, Angie a répondu dans un souffle :
Nous, je suppose. »
Dès le premier contact avec Hélène, la mère d’Amanda, ils s’aperçoivent que la jeune femme souffre de carences maternelles. Immature, indigne, alcoolique, droguée, Hélène n’est pas l’image de la mère aimante, inquiète et affolée qu’elle laisse paraître à l’écran lors des émissions télévisées, qui se sont accaparées de l’histoire.

Leur enquête commence dans un bar misérable, puant la crasse, le Filmore. Après une investigation houleuse, des noms fusent, orientant Pat et Angie vers la piste de trafiquants de drogue… Hélène travaillerait pour Cheddar Olamon et aurait subtilisé une importante somme d’argent. Amanda, servirait-elle de monnaie d’échange ?

Patrick et Angela devront à nouveau affronter la noirceur de Dorchester le sombre et le sordide, celle du milieu mafieux des dealers, des hommes en marge de la société, brutaux, criminels, celle d’une perversion immonde qui perd les enfants et les livre à un destin tragique, et celle sournoise des personnes punitives qui s’investissent d’un rôle justicier et répressif. Les séquelles de cette histoire briseront plus d’une âme et les deux enquêteurs ne seront pas épargnés.

Ma série coup de coeur
Encore une fois, ce quatrième épisode s’est lu d’une seule traite. Il nous est impossible d’abandonner l’histoire et de vaquer à d’autres occupations. Nous sommes dans la misère et la déchéance des bas-fonds. C’est bestial. Dans ce livre, l’humour est moins présent, ou bien distillé de façon violente avec des mots grossiers ponctuant l’ambiance. Nous retrouvons Bubba (en peignoir de satin rouge), Richie, Devin et Oscar qui viennent encore en aide à leurs deux amis, brièvement mais pour le premier, toujours aussi intensivement. Le sujet abordé dans ce tome est la disparition des enfants et dans le cas de cette affaire, on se pose inévitablement la question : La négligence est elle synonyme de maltraitance ? Certaines scènes sont atroces et je peux vous avouer que j’ai oublié de lire deux ou trois pages. A cette faune, se mêlent des gens plus sensibles et intègres, mais leur conscience les mène parfois sur des chemins pas toujours honorables ou raisonnables. Lehane a le talent de rendre ses écrits si réels, si imagés que parfois c’est insoutenable. Je ne peux pas vous raconter la fin, mais pour ma part, j’ai refermé ce livre avec un sentiment de doute… Patrick et Angela sont partagés sur le dénouement de l’histoire…  et moi ? A qui des deux donnerais-je mon soutien ? Seul Lehane, dans son dernier livre « Moonlight Mile » qui reprend l’affaire, pourrait me répondre…
Série à conseiller +++

Le prochain de notre lecture commune sera « Prières pour la pluie ».

Ben Affleck a fait jouer son frère Casey dans son film. J’ai été déçue par son adaptation. Je n’ai pas retrouvé Patrick dans sa juvénile physionomie, par contre Angela est bien représentée, même si elle est un peu incolore, presque absente. Quant à l’histoire… les avis sont partagés. J’ai regardé ce film avec des amis qui n’avaient pas lu le livre. Ils ont été captivés par l’intrigue, moi, du début à la fin, j’ai décortiqué les scènes, les personnages et n’ai de ce fait, pas ressenti l’émotion m’étreindre. Ce fut un regret…

 

.
.

2 réflexions au sujet de « Gone baby gone »

  1. Commentaires

    Je n’ai pas vu le film – pas envie, et pourtant j’ai longtemps eu besoin de ma dose de cinéma, comme d’autres ont besoin d’autres choses.

    Avant de lire celui-ci, il faudrait enfin que je me lance dans le précédent.
    Commentaire n°1 posté par Sharon le 15/08/2011 à 16h16

    Bonjour Sharon, Pas le précédent… mais le tout premier. Je vais radoter, mais je te le redis avec plaisir et insistance : « Un dernier verre avant la guerre ».
    Biz
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 15/08/2011 à 16h20

    Chouette billet, on a toutes un peu retenu la noirceur du sujet et l’humour moins présent, les bas-fonds, les réactions différentes des deux héros face à l’indiscible…Par contre, aucune envie de voir le film pour ma part : j’ai vu des photos des deux héros…Et aucun ne correspnd à l’image que je m’en fais !!!

    Pour Sharon, le dilemne est entier, commencer par le n°1 est de fait mieux pour t’attacher aux héros et leur monde (je capitule, c’est indéniable…). Et il vaut mieux bien connaitre les héros et leurs comparses pour aborder ce tome4, très fort mais sous tension!!!

    biz à toutes les deux
    Commentaire n°2 posté par Jeneen le 15/08/2011 à 16h26

    Edith, j’ai beaucoup eu de mal avec ce billet ! Je n’avais pas trop envie de parler de la psychologie des personnages.
    Pat dans le film fait minet. Trop petit, trop étriqué, trop fragile. Grosse déception ! Je ne l’imagine pas aussi costaud que Bubba, mais avec quand même une envergure un peu plus charismatique.
    A bientôt !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 15/08/2011 à 16h37

    Oui, il et grand et costaud, c’est dit dans un des premiers tomes. Et le visage du jeune homme du film fait post-adolescent !!! ça ne colle pas avec le caractère fort de Kenzie. Bon, pas grave !!!

    à bientôt
    Commentaire n°3 posté par Jeneen le 15/08/2011 à 16h58

    J’aurais préféré son frère Ben !!!
    A++

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 15/08/2011 à 17h13

    Tu me donnes envie de relire toute la série, mais il y a tant d’autres choses nouvelles qui m’attendent ! Un jour peut-être, ou avant de lire le tout dernier sorti. Biz

    Commentaire n°4 posté par somaja.over-blog.com le 15/08/2011 à 17h43

    Je te garde le dernier.
    Bon retour !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 15/08/2011 à 18h54

    Je suis bien contente que cette série te plaise autant car même si je vous ai lamentablement abandonné, je lirai toute la série comme prévu initialement. Par contre, je me pose une question : est-ce qu’en arrivant à ce quatrième opus lu en si peu de temps ne fais pas un peu overdose ?
    Commentaire n°5 posté par Anne (De poche en poche) le 15/08/2011 à 19h37

    Je ne sais pas pour les autres, mais pour moi, non. Lorsque je les ai lus la première fois, c’était en une semaine. J’avais attaqué le premier et il a fallu que je file chez Cultura le lendemain en quatrième vitesse pour le reste de la série. C’était un été, les vacances, et j’ai passé une semaine avec Lehane. Les histoires ne se ressemblent pas et nous avons plaisir a retrouver les personnages. Overdose ? Non, vraiment pas. Mais c’est un avis tout personnel.
    J’ai vu que tu avais chroniqué des lectures thrillers, tu as donc la carrure pour lire Lehane ! C’est génial ! Bises Anne
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 15/08/2011 à 19h44

    « Ben », maouais, ce n’est pas mon préféré…! Mais je te trouve bein coquine en ce moment !(texte en F, lectures, comm’ !) Moi je suis plutôt Colin Firth, tu vois !!!!

    Pour Anne, justement si, j’arrive à l’overdose…Et donc je vais laisser un peu de temps, pas parce-que ce n’est pas bien mais parce-que n’ayant pas bcp de temps pour lire, avec les filles, j’avais l’impression de ne lire QUE Lehane…Mais sinon, l'(intérêt reste intact.
    Commentaire n°6 posté par Jeneen le 15/08/2011 à 21h44

    Mais Colin Firth, j’adoooooore !!!!!!
    (Coquine ? mais il m’en faut plus pour m’émoustiller !)
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 15/08/2011 à 21h49

    On a toutes le même ressenti sur ce tome. J’aurais dû voir le film avant de lire le livre. Là c’est impossible. Pour l’overdose, chez moi ce n’est pas le cas non plus. J’avais juste besoin d’une petite pause après celui ci.

    Je mettrais les liens à jour demain matin

    bises
    Commentaire n°7 posté par scor13 le 15/08/2011 à 22h16

    Moi aussi, je fais ma pause ! Je suis dans les pages d’une romance !
    Bisous Scor
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/08/2011 à 09h23

    Vous me redonnez le goût de continuer à lire à Lehane… J’avais bien aimé le film, MAIS je l’ai vu avant de lire le film. Le livre m’avait fascinée. Je ne connais pas trop bien l’auteur alors j’ignorais que c’était une série… Je vais regarder ça de plus près.
    Commentaire n°8 posté par melodie le 15/08/2011 à 23h24

    Mélodie, comme je le dis à tout le monde, ou comme te le diraient Flo, Edith et Scor, il faut commencer la série par le premier volume. Pour connaître l’ordre, (nous les avons chroniqués), tu trouveras les liens sur ce billet. Je te souhaite une bonne lecture et fais-moi un petit signe lorsque tu les débuteras. Bonne journée !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/08/2011 à 09h22

    Bon, promis quend je serais décidée (que j’aurais lu ce qui me fait envie tout de suite déjà) je te ferais signe ! là je vais continuer Fantômette (tu vois que j’ai du mal à avoir UNE HEURE complète devant moi !) si je ne veux pas encore me coucher à pas d’heures ! Biiises 🙂
    Commentaire n°9 posté par Asphodèle le 16/08/2011 à 14h09

    Tu sais déjà que tu ne seras jamais en panne de lecture !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/08/2011 à 17h00

    Je n’ai encore lu aucun livre de Dennis Lehane, pourtant c’est tentant. Lequel me conseillerais-tu en premier ?
    Commentaire n°10 posté par Adalana le 16/08/2011 à 17h33

    « Un dernier verre avant la guerre ». C’est le PREMIER et c’est ESSENTIEL de commencer par celui-là.
    Après :
    2. Ténèbres, tenez-moi la main
    3. Sacré
    4. Gone, baby gone
    5. Prières pour la pluie
    6. Moonlight Mile
    Il faut suivre cette chronologie car des références aux enquêtes reviennent et les personnages évolus. Donc, c’est IMPERATIF !!! et c’est obligé que cela te plaise.
    Bises
    PS : Par contre d’autres livres de l’auteur peuvent se lire à part. Sauf cette série les Kenzi-Gennaro.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/08/2011 à 17h39

    Merci beaucoup pour ta réponse, je note ça de suite !

    Bises 🙂
    Commentaire n°11 posté par Adalana le 17/08/2011 à 04h41

    A bientôt !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 17/08/2011 à 17h19

    Tout d’abord, je ne résiste pas à te dire combien j’ai ri en lisant tes réponses aux coms et ton insistance pour discipliner tout le monde et faire lire la série dans l’ordre 😀 Comme tu le sais, tu as tout mon soutien dans cette entreprise 😉 (nous nous sommes bien trouvées pour cette lecture commune !)

    Tu es sûre que ce n’est pas Richie qui apparaît en peignoir alors que nos amis cassent un peu sa soirée romantique ? (empruntant mes livres à la biblio, je ne peux vérifier mais Bubba en peignoir, ça ne me rappelle rien).

    Sur le fond, bah moi j’y ai trouvé de l’humour (à la relecture hein parce que la première fois, ça m’est passé par-dessus la tête :S ), notamment quand Patrick ironise sur les difficultés de stationnement à Boston. En fait, il y a des traits d’ironie assez nombreux mais accessoires à l’intrigue donc on peut les louper facilement.

    Bubba n’intervient jamais juste pour une bricole, tsss ! 😉 Et en plus il est toujours frustré car Patrick ne le laisse jamais utiliser de quoi raser un quartier histoire d’être sûr que le personnage malfaisant est bien anéanti 😀

    Le dénouement ne m’a pas fondamentalement déchirée. Il m’a fait de la peine pour nos deux héros du fait de leurs positions inconciliables mais, personnellement, je prends les choses comme elles viennent. Par contre, « Moonlight Mile » ne répond pas vraiment à ta question. Amanda donne son avis d’adulte mais je n’ai pas souvenir que Lehane donne une préférence à une de des solutions qui se présentaient dans « Gone… », il se contente de présenter l’avis d’Amanda.
    Commentaire n°12 posté par Flo le 21/08/2011 à 16h42

    Alors, comme ça je te fais rire !!! Et bien je suis ravie. Je le dis encore, tu as eu une belle idée. Pour l’histoire des peignoirs, Richie ouvre en effet à Pat et Angie, en désabillé car il avait pris un jour de vacances pour rester avec sa femme. L’épisode est bien comique. Mais… Je vais aller te chercher le passage avec Bubba… attends !… Voici…
    « Deux heures de l’après-midi, c’est l’heure où généralement Bubba dort du sommeil du juste, et quand il nous avait ouvert, nous avions eu droit à une vision de lui en kimono rouge flamboyant, une expression plutôt irritée sur son visage de chérubin fêlé.
    – Pourquoi que je suis réveillé ? avait-il grondé…
    … Angie avait retiré de son sac les photos de Corwin Earle et de Leon et Roberta Trett, qu’elle avait ensuite déployées devant Bubba encore à moitié endormi.
    – Tu connais ?
    – P’tain, la vache ! S’était-il exclamé.
    – C’est vrai, tu connais ?
    – Hein ? Euh, non. Mais qu’est-ce qu’elle est poilue, cette salope ! Elle marche à quatre pattes et tout ?…
    … Il avait bâillé, puis opiné avant de nous claquer la porte au nez.
    – Ce n’est pas sa compagnie qui m’a le plus manqué quand il était derrière les barreaux, avait maugréé Angie.
    – Non, c’est sa conversation, avais-je répondu. »
    AAAAAh !!! J’adoooooore !!!
    Bubba et les bricoles : Seigneur !!! quel passage chez Léon et Roberta !!! Complètement dégueu. Je n’ai pas tout lu.
    Suite au prochain…
    Biz Flo
    PS : Ca m’a fait plaisir de rechercher ce passage. Je ne dis pas non pour une troisième lecture dans quelques années.

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 22/08/2011 à 09h58

    à une DES DEUX solutions (en français, c’est bien aussi …). Il me tarde de relire « Moonlight Mile » alors même que ma première lecture date d’il y a moins d’un an !

    J’oubliais : pour la lecture d’affilée de toute la série, j’avoue que j’avais eu une overdose lors de ma première lecture et que même si j’étais accro, mon moral avait pas mal souffert 😮
    Commentaire n°13 posté par Flo le 21/08/2011 à 16h45

    Je n’ai pas encore lu la suite, bien qu’il me tarde de le faire ! Cet été, je n’ai pas lu grand chose et je me suis retrouvée en retard sur toutes mes LC.
    A bientôt Flo !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 22/08/2011 à 09h33

    Merci infiniment pour ton dévouement !! 🙂 Bon ça me fait bizarre de voir le texte en français puisque j’ai lu ce tome en anglais mais ça ne m’étonne pas que l’histoire du kimono me soit passée par-dessus la tête car dans cet épisode mon cerveau aura plutôt retenu les répliques de Bubba 😉 Je fais moins attention au decorum dirons-nous 😀

    Ok pour la 3ème lecture dans quelques années !! (par contre, il faudra vraiment qu’entretemps je me sois achetée la série parce que les stratégies de bibliothèque pour avoir le bon tome ça me colle des sueurs froides).
    Commentaire n°14 posté par Flo le 22/08/2011 à 10h34

    Charles ! tu parles d’un dévouement ! Ce fut une recherche plaisante.
    Dans ce cas là, l’image est choquante ! Surtout… imagine… que l’homme est immense, baraqué, certainement poilu, en kimono rouge. Pas noir, non rouge satiné qui accroche la lumière et qui scintille comme un poisson. En plus, le bas du peignoir frôle les genoux et laisse les mollets rondelets et velus visibles. Si ça se trouve il avait des mules roses aux pieds.
    Dis Bubba ? t’es mignon tout plein !
    A ta place, je me les achèterais un de temps en temps.
    Passe une bonne journée !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 22/08/2011 à 13h37

    Euh non, Charles, c’est mon père

    Mais tu me sembles vouer un culte à Bubba !!! Et moi qui semblais la plus accro des deux quand nous discutions chez Anne, je me rends compte que la relecture t’a rendue bien mordue à notre psychopathe préféré (on va bientôt – enfin pour moi, ce n’est vraiment pas tout de suite quand même – se battre pour l’avoir : quel homme ! )

    Cela dit, dans le T5, il y a de chouettes scènes aussi avec Bubba quasi à poil (d’ailleurs tu as une mémoire formidable concernant certains « détails » ).

    Bonne fin de journée (que je te souhaite moins « gluante » que la mienne ).
    Commentaire n°15 posté par Flo le 22/08/2011 à 17h33

    Non ! Il me fait rire, mais je n’en voudrais pas ! Copain et pas plus. J’ai d’autres amoureux dans la littérature… (((A poil ??? Oh… oui… j’aimerais bien l’imaginer !))).
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 22/08/2011 à 21h16

    Ah ben on en apprend des choses ! Tu es polygame ?! et vicieuse !! J’ai écrit « quasi à poil ». Je n’ai pas souvenir avoir jamais flashé sur un personnage, pas « sentimentalement » s’entend.
    Commentaire n°16 posté par Flo le 23/08/2011 à 19h34

    Comme je ne le fais pas dans la vraie vie, je me le permets dans les livres. Ce n’est pas méchant !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/08/2011 à 07h46

  2. Ping : Moonlight mile | Thé, lectures et macarons

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s