Un dernier verre avant la guerre

Lecture commune avec Flo, Anne, Edith et Scor13 
et tout l’été, nous écumerons cette série, jusqu’au titre final.
Challenge thriller de Cynthia

.
.
Un dernier verre avant la guerre
Dennis Lehane

.
.
Boston,

Patrick Kenzie a délaissé son jean et ses baskets pour un complet Armani. Il a rendez-vous au Ritz Carlton avec des politiciens, les sénateurs Sterling Mulkern et Brian Paulson. Une connaissance, Jim Vurnam, joue les intermédiaires pour lui proposer une affaire ; retrouver des documents importants qu’une femme de ménage aurait emportés avant de disparaître.
L’enquête semble débonnaire et Patrick accepte de retrouver Jenna Angeline, femme noire d’un quartier pauvre de Dorchester, Boston.

« – Jenna était la femme de ménage qui faisait mon bureau. Celui de Brian aussi. Pour des foncés, je n’avais pas à me plaindre.
Mulkern était le genre de type qui disait « foncés » quand il n’était pas assez sûr de ses interlocuteurs pour dire « nègres ».
– Jusqu’à ce que…, ai-je repris.
– Jusqu’à ce qu’elle disparaisse, il y a neuf jours.
– Des vacances impromptues ?
Mulkern m’a regardé comme si je venais d’avancer que les matches de basket-ball inter-universités n’étaient pas truqués.
– Lorsqu’elle a pris ces « vacances », Pat, elle a aussi emporté ces documents avec elle.
– Un peu de lecture facile pour la plage ? Ai-je suggéré. »

Patrick est détective privé et a pour associée son amie d’enfance, Angela Genaro. Tous deux ont leur bureau dans le clocher de l’église Saint-Barthélémy.
Le jour, où ils retrouvent Jenna, les présentations sont un peu houleuses. Aux mots « documents, papiers », Jenna lance un regard froid, ironique et plein de rancœur. Elle est prête à leur donner un dossier si justice sera faite, car Jenna conserve encore un espoir, une toute petite confiance en l’humanité. Accompagnée de Patrick, elle va chercher l’enveloppe précieusement conservée dans le coffre d’une banque.

« – J’avais pas fumé depuis dix ans – jusqu’à quelques jours. (Elle s’en est allumé une et a recraché une bouffée de fumée qui a embrumé la petite pièce.) C’est pas des documents, monsieur Kenzie. Vous comprenez ? C’est pas des documents.
– Alors qu’est-ce que…
– Vous savez, monsieur Kenzie, tout le monde qui me cherche, qui embauche des gens comme vous, qui essaye de trouver Jenna, de parler à Jenna, d’avoir ce que Jenna a… Personne va avoir ce que j’ai. Vous m’entendez ? Personne. Sauf celui à qui je décide de le donner. C’est moi qui prend la décision… Et ce que j’ai n’est pas à vendre.
– Alors, c’est pour quoi ?
– La justice, a-t-elle dit à travers un flot de fumée. Et à hautes doses. Il y a des gens qui vont souffrir, monsieur Kenzie. »

Pat et Angie se doutent bien que l’histoire qui s’amorce est bien plus complexe qu’elle ne semblait le paraître. Elle sent le souffre, la corruption et le sordide. Cette méfiance sera confirmée, lorsque Jenna, juste après avoir remis les documents compromettant à Patrick, meurt en se faisant cribler de balle par une arme automatique.
Bientôt, une loi contre « Le terrorisme de rue » doit être votée et des gangs de voyous sont sur le sentier de la guerre. Affaire politique ou simple vengeance, ça va trinquer !

Ce livre est le premier de la série Patrick Kenzie et Angela Genaro. Je n’ai qu’une chose à vous dire… Si vous ne l’avez pas encore lu, n’hésitez pas et faites-le ! Je suis une fan absolue de cet auteur. Ce fut une ré-lecture… suite à un billet de chez Anne sur la sortie du dernier livre « Moonlight Mile », Flo a proposé de reprendre toute la série. Ce que j’ai fait avec bonheur. Cette histoire raconte l’impunité que certains hommes de pouvoir s’autorisent. Face, ils sont des hommes louables, généreux, parfois héroïques, pile, ils sont pervers, violents et malhonnêtes. Lehane a un style d’écriture percutant et allie à la noirceur de l’intrigue beaucoup d’humour. C’est vivant, imagé et jamais caricatural (sauf peut-être pour Bubba !!!). Son monde est celui de la rue, des quartiers de Boston, un mélange de société, un brassage de nationalités et de races, irlandaise, italienne, polonaise…, noire, blanche, métisse… Souvent, dans le plus sombre des tableaux, l’auteur arrive à nous faire sourire, alors que ses histoires sont les pires que l’homme peut imaginer et croyez-moi, cela aide à tourner les pages.
Nous retrouverons dans les autres lectures Patrick, Angela, Bubba, Devin, Richie Colgan, Phil et bien d’autres personnages. Il est très important de les lire dans l’ordre chronologique car ils évolueront au fil des histoires.

Voici des extraits pour lier connaissance…

Bubba Rogowski, homme bulldozer, arsenal et terreur sur jambe.
« Bubba est un anachronisme absolu à notre époque – il déteste tout et tout le monde à l’exception d’Angie et de moi-même, mais, à la différence de la plupart des gens animés d’inclinations similaires, il ne perd pas de temps à y réfléchir. Il n’écrit pas de lettres aux rédacteurs en chef ou de courrier haineux au président, il ne forme pas de groupes, n’organise pas de manifestations… Bubba a autant de conscience de soi qu’un carburateur, et il remarque encore moins les autres – à moins qu’ils ne lui fassent obstacle. Il mesure 1,90 m pour 105 kilos d’adrénaline brute et de colère discordante. Et il tuerait quiconque me ferait un clin d’oeil torve. Je préfère ne pas examiner cette loyauté de trop près, ce qui ne gêne pas Bubba. Quant à Angie, disons que Bubba a promis une fois de couper chacun des membres de Phil et de les remettre en place – à l’envers – avant que nous l’en dissuadions… »

Phil, le mari d’Angela, violent, un conard.
« Angie, Phil et moi avons grandi ensemble. Angie et moi, meilleurs amis. Angie et Phil, meilleurs amants. Ca se passe comme ça, parfois. Un jour, il y a quelques année, Angie est arrivée au bureau avec les lunettes de soleil et deux billes de huit à la place des yeux. Elle avait aussi une jolie collection de bleus sur les bras et le cou…
Phil le conard. Je ne l’avais pas vu depuis le jour où je l’avais envoyé à l’hôpital, trois ans plus tôt. Il avait meilleure mine qu’alors – allongé par terre à se tenir les côtes, à cracher du sang sur la sciure du sol -, mais il avait toujours l’air d’un connard. »

Richie Colgan, journaliste.
« Tout le monde sait que Richie Colgan et moi sommes amis. Nous nous sommes rencontrés sur le joyeux campus de U-Mass/Boston, quand nous étions tous les deux en licence de Spade Invaders, option « bonnes manières au pub ». Maintenant Richie est le plus grand chroniqueur du Trib, et c’est un vrai teigneux s’il pense que vous participeez d’un des trois grands maux : élitisme, sectarisme ou hypocrisie… Tout le monde adorait Richie Colgan – jusqu’au jour où ils ont publié sa photo sous sa signature. Un nom bien irlandais. Un bon garçon irlandais. Qui traquait les gros manitous corrompus à la mairie et à la Chambre. Et puis ils ont publié sa photo, et tout le monde a pu voir que sa peau était aussi noire que le coeur de Kurtz… ».


.
.
Boston

Billet chez les copines de lecture : Scor13, Edith, Flo et une participante Mathilde
.
.
.
.

Une réflexion au sujet de « Un dernier verre avant la guerre »

  1. Commentaires
    Les extraits que tu as donnés donnent vraiment envie de le lire 🙂
    Commentaire n°1 posté par Aymeline le 01/07/2011 à 13h07

    Comme je le disais à Eiluned, je vous conseille la série vivement…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 01/07/2011 à 13h43
    Ça m’a l’air un peu sombre, mais pourquoi pas ! Je note le titre et l’auteur, pour trouver ça à la bibliothèque !
    Commentaire n°2 posté par Eiluned le 01/07/2011 à 13h27

    Oh ! oui, c’est à lire. (Et dans l’ordre). Tu ne peux qu’aimer ! Ce livre n’est pas trop dur comparé aux autres.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 01/07/2011 à 13h43
    Je te rejoins pleinement dans ton avis et j’aime particulièrement ta présentations de quelques personnages récurrents (mais t’es pas sympa pour Bubba 😉 C’est quand même un bon copain pour Patrick et Angie !). J’y aurais rajouté le duo Devin/Oscar.

    Je ne sais pas si les autres seront convaincues mais au moins les deux relectrices sont enchantées 😀

    A dans 15 jours !
    Commentaire n°3 posté par Flo le 01/07/2011 à 18h26

    Mais j’aime Boubba ! Enfin… lorsqu’il est dans de bonnes dispositions ! C’est un sacré personnage ! Il est attendrissant, lorsqu’il se retrouve à l’hôpital… et quand il reçoit la poupée de Freddy Kruegger…
    Puis pour Devin et Oscar, j’avais bien envie de mettre le duo, surtout qu’ils m’ont bien fait rire avec Phil !!! mais ce matin, j’étais très pressée. La prochaine fois…
    Je suis ravie de les relire car je n’y aurais pas pensé toute seule ! et cela aurait été dommage.
    Bon week-end Flo !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 01/07/2011 à 19h00
    Ouh la la, ton billet me rappelle que je n’ai lu que cette enquête de Kenzie et Genaro, faut que j’embraye !
    Commentaire n°4 posté par Ys le 01/07/2011 à 19h00

    Ys ! C’est génial car tu vas passer d’excellents moments ! Enfin, je ne sais pas si le terme convient, car les histoires sont assez difficiles et les meurtres abominables… Mais tu me comprends, si tu en as déjà lu un. Lehane rend les personnages attachants, humains et compatissants. Si tu veux te joindre à nous, nous lisons tous les quinze jours un livre de cette série…
    15 juillet, 1er août, 15 août…
    A bientôt et passe un bon week-end.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 01/07/2011 à 19h39
    Oh la la tu me fais envie, d’autant que ce Lehane est dans mon carnet LAL depuis un bon moment déjà, c’eût été l’occasion ces relectures comunes, je pense que la médiathèque du Bourg sous La Roche (bien fournie visiblement) les aurait eus, mais là je suis vraiment trop charrette !! Dooommmaaage !! ^^
    Commentaire n°5 posté par Asphodèle le 01/07/2011 à 23h02

    Lorsque tu seras plus disposes… Tu aimeras (c’est presque une certitude).
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 02/07/2011 à 09h48
    J’ai très envie de découvrir cette série, mais plus tard, quand j’aurai terminé mon propre défi de l’été (je le mets en ligne après mon retour du comité de lecture, le 4 juillet au soir).
    Les extraits que tu mets donnent vraiment envie de découvrir cette série.
    Commentaire n°6 posté par Sharon le 02/07/2011 à 12h06

    C’est une très très bonne série. Tu les liras un jour de toutes façons ! J’y veillerai…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 02/07/2011 à 20h37
    voilà ! billet écrit, enfin, du coup, j’ai pu passer te lire : j’aime beucoup tes extraits décrivant les personnages secondaires! On va vraiment se régaler avec cette série ! A plus tard (bises de Jen)
    Commentaire n°7 posté par Jeneen le 02/07/2011 à 21h10

    Je viens…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 02/07/2011 à 21h29
    voilà. je viens d’achever la lecture hier soir et la rédaction du billet ce matin. J’ai adoré cette lecture (même dans les moments insoutenables). Je viens de trouver en occasion Gone et moonlight mile. Il m’en manque encore deux pour que la série soit complète. Mon summer pal challenge en prend un coup mais je me régale….Merci encore de m’avoir sollicité pour cette LC
    Commentaire n°8 posté par scor13 le 03/07/2011 à 09h09

    Je suis ravie ! Ma re-lecture est aussi un plaisir.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 05/07/2011 à 18h14
    Je ne savais pas que c’était celui-ci le premier… mais c’est une série qui me tente eaucoup aussi. J’ai beaucoup aimé tout le reste que j’ai lu de l’auteur.
    Commentaire n°9 posté par Karine 🙂 le 04/07/2011 à 00h09

    Bonsoir Karine, Il est impératif de les lire dans la chronologie, c’est bien plus captivant. Le style est super et heureusement que l’auteur a un bon sens de l’humour, certes noir, cela allège les histoires. A++
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 04/07/2011 à 23h07
    j’avais vraiment beaucoup aimé Shutter Island, nul doute que je relirai l’auteur, surement avec celui ci d’ailleurs! 🙂
    Commentaire n°10 posté par lasardine le 06/07/2011 à 11h00

    Tu vas ADORER ! Vraiment ++
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 08/07/2011 à 20h33

    Mon papa (qui me conseille souvent en matière de lectures) m’a dit beaucoup de bien de cet auteur ! Et ta chronique fait très envie (comme souvent !)
    Commentaire n°11 posté par Touloulou le 24/07/2011 à 18h51

    Merci et je te le conseille aussi !!! franchement c’est trop trop bien. Tu ne seras pas déçue.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/07/2011 à 21h07

    tu m’avais indiqué sur mon blog que tu avais chroniqué ce livre. Mon billet publié hier, je suis enfin venue voir ton avis. Et je suis ravie d’y trouver tant d’enthousiasme aussi ! Cet auteur est définitivement un grand bonhomme. C’est bête, je ne peux pas participer aux lectures communes avec vous, n’en étant qu’au début de la série.. 😦 je lirai vos chroniques en décalé.
    Commentaire n°12 posté par mathilde. / Pages Nuancées le 15/09/2011 à 10h41

    Bonjour Mathilde et bienvenue…
    Je viens lire ton billet et je ne manquerai pas de prendre ton lien. Ta lecture commune aura simplement beaucoup de retard !!! Aujourd’hui, je devais chroniquer le dernier de la série et « Les piliers de la Terre » m’ont vampirisée ! Moi aussi, je vais lambiner, alors que les copines ont sorti leurs billets ce jour !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 15/09/2011 à 16h53

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s