Le livre perdu des sortilèges

Livre lu dans le cadre du challenge « Summer PAL » de Bleue et Violette et le challenge de Choukette « Fang’s addict »

. . . Le livre perdu des sortilèges
Au commencement étaient la peur et le désir
Deborah Harkness

.

Dans la salle de lecture Duke Humfrey de la célèbre bibliothèque Bodléienne d’Oxford, le Docteur Diana Bishop, demande à son ami Sean, une liste de livres qu’elle souhaiterait consulter ; parmi eux, un vieux manuscrit maculé. Dès qu’elle l’effleure, des  murmures de « voix étouffées » la plongent quelques secondes dans une catalepsie. Spécialiste en histoire des sciences et particulièrement dans la chimie du XVIIème siècle, Diana est aussi une sorcière, avec une affiliation illustre. Elle est la dernière de la lignée des Bishop-Proctor et porte le nom de la première femme de Salem exécutée pour sorcellerie en 1692. Orpheline à l’âge de sept ans, elle a été élevée par sa tante et la compagne de celle-ci. Refusant ses dons, son héritage, elle cherche à s’affranchir de ses semblables et souhaite mener une vie simple vouée à l’étude et aux vieux livres, sans sortilèges ou autres manifestations surnaturelles. Essayant d’ignorer son état, elle essaie de canaliser son énergie en faisant du sport et du yoga. Cependant, face à ce livre, l’Ashmole 782, elle se sent presque piégée. Un souffle de magie s’en dégage. Lorsqu’elle ouvre le petit fermoir qui ferme le journal de l’alchimiste, les pages en vélin soupirent. Elles s’offrent à Diana dans un palimpseste obscur et ensorcelé. Les enluminures sont fastueuses et leurs teintes encore lumineuses, malgré quelques petites incohérences dans les illustrations. Ne pouvant poursuivre l’expertise et approfondir les textes, elle se résout à le rendre et à le renvoyer dans les confins des rayonnages. Seules quelques petites annotations rappelleront l’existence de ce grimoire. Un jour, peut-être, elle pourrait le redemander…
« Intrigant. Légendes allant du XVème au XVIIème, illustrations principalement du XVème (…) Descriptions de la fabrication de la pierre philosophale, naissance/création alchimique, mort, résurrection et transmutation (…) »
Le lendemain, toujours entre les murs de la Bodléienne, profondément investie dans ses recherches, elle discerne une présence qui lui glace le dos. La présence est inhumaine. Ce n’est ni un sorcier, ni un démon… mais un vampire. Il est venu pour elle. Il la dévore du regard.
« Quand une sorcière en épie une autre, le contact de son regard vous chatouille. Mais les sorcières ne sont pas les seules créatures à se partager le monde avec les humains. Il y a aussi des démons – des êtres créatifs et artistes qui sont toujours sur la corde raide entre folie et génie (…) Et il y avait aussi les vampires, race ancienne et belle, qui se repaissent de sang et vous tenaient sous leur charme quand ils ne vous tuaient pas. Quand un démon me jette un regard, je sens un léger et troublant baiser. Mais quand un vampire m’observe, c’est une intense et menaçante sensation glacée. »
Voici, l’homme en question : « Celui-ci était grand – largement plus du mètre quatre-vingt-trois (…) Épaules larges, hanches étroites, cuisses musclées et nerveuses. Ses mains étaient étonnamment longues et agiles, signe d’une délicatesse physique qui vous faisait vous demander comment elles pouvaient appartenir à une homme de cette carrure (…) Son visage était vraiment frappant, tout en angles et en biseaux, avec de hautes pommettes. Le seul endroit ou s’exprimait la douceur était sa bouche, aux lèvres pleines, aussi saugrenue que ses longues mains. Mais le plus troublant chez lui n’était pas sa perfection physique. C’était le sauvage de puissance, d’agilité et d’intelligence qu’il exhalait. »
La fuite ; la seule issue sont les escaliers. C’est en dévalant les marches qu’elle arrive toute essoufflée dans les bras du vampire. Les présentations sont inévitables ! Il présume qu’elle est l’honorable Docteur Bishop, et se présente, il est Matthew Clairmont, membre de la Royal-Society, professeur de bio-chimie à l’université d’Oxford.
Il sent la girofle, la cannelle et l’encens. Ses bras puissants, son torse protecteur, son regard envoûtant, froid.
Les premiers jours, Diana cherchera à le fuir, mais sa nature et sa personnalité seront une protection qu’elle sollicitera contre l’arrivée de personnes qui chercheront à la tourmenter. Il semblerait que l’apparition récente de l’Ashmole 782 génère la convoitise des sorciers et des démons. Aux dires du professeur Clairmont, ce livre retracerait la genèse et l’évolution des quatre créatures terrestres : Les humains, les démons, les sorciers et les vampires. Il détiendrait le secret de l’immortalité. Ensorcelé, seule Diana peut le retrouver et briser le sort. Il serait temps qu’elle renoue avec ses racines et apprenne à s’accepter, à se découvrir.

Un livre aux senteurs multiples… Odeurs de bibliothèques, de vieux papiers, de vieilles pierres, de boiseries vermoulues, de feux de cheminée, d’automne, de rivière, d’encens, de musc, de sang… de viande crue, de tanins, de raisins fermentés, de tisanes, de cookies… effluves de sorcières, de démons et de vampires. Un livre qui nous captive, qui nous enchante. Premier tome d’une série (serait-ce une une trilogie ?), l’auteur situe le roman à Oxford, puis nous fait voyager en France et en Amérique. L’intrigue parle d’Histoire, de spiritualité, d’engagement, de chimère et d’amour. Le fantastique devient un conte ; il était une fois une sorcière et un vampire qui s’aimaient… et des personnes qui voulaient les séparer.
(Reproche ! J’ai trouvé des passages très longs) .

.
.
Peinture de Goya, Le sabbat  Conseillé par, billets chez Cécile, Mélo, Simi.

.

.

.

.

3 réflexions au sujet de « Le livre perdu des sortilèges »

  1. Commentaires
    Une partie du livre que j’ai lu aujourd’hui faisait référence à la Bodléienne. Coïncidence…
    Je ne suis pas tentée, je ne veux plus me lancer dans des séries à la longueur indéterminée.
    Commentaire n°1 posté par Sharon le 22/06/2011 à 18h50

    J’avoue que j’en ai marre moi aussi. J’ai acheté ce livre pensant qu’il était avec un point final de chez final. Et non ! Bises
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 22/06/2011 à 19h12
    Ce livre me fait vraiment envie mais vu le prix j’ai du mal à céder même si je l’ai mis dans mes priorités à tester ^^
    Commentaire n°2 posté par Ida le 22/06/2011 à 19h05

    Tu as raison… attends la sortie en poche ou demande à ta biblio de faire l’achat !!!
    Biz
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 22/06/2011 à 19h09
    Ca me fait penser à Charmed, ton histoire !! Ca commençait bien et puis il y a eu le mot…vampire !!! Arrgh non, je passe !! En plus, si c’est encore un truc en 10 volumes, arrrgh je trépasse !! Je sors avec ma gousse d’ail en bandoulière…
    Commentaire n°3 posté par Asphodèle le 22/06/2011 à 19h08

    Hi-hi-hi…
    Je n’ai jamais vu Charmed.
    Note ce livre, il pourrait plaire à ta nièce. On traverse l’Histoire. Je pense moins dans le premier que dans le futur livre à venir… Car, il va y avoir un voyage dans le temps.
    Bisous Aspho

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 22/06/2011 à 19h39
    Il est dans ma PAL depuis peu, j’ai hâte de le commencer. Tant pis si cette une série, mais c’est vrai que ça commencer à me peser un peu.
    Commentaire n°4 posté par DeL le 22/06/2011 à 21h58

    Alors bonne lecture Del ! Le livre est lourd. Des passages auraient dû être écourtés, mais cette lecture se lit avec plaisir. Certains personnages sont… charmants (surtout Mathieu !).
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 22/06/2011 à 22h14
    Ah, je ne savais pas non plus que c’était une série !
    Bon, en tout cas, il est dans ma PAL, je le lirai sans doute prochainement.
    Commentaire n°5 posté par Adalana le 23/06/2011 à 00h49

    Bonne lecture Adalana.
    La fin de ce premier opus est tolérable. Nos héros ne sont pas entre la vie et la mort comme dans certains bouquins ! te laissant en apnée.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/06/2011 à 07h56
    Je l’ai noté mais pour la faire lire (ma nièce) c’est pas gagné !! Il faudrait que je la morigène plus souvent… 😉 Bisous tentatrice !!^^
    Commentaire n°6 posté par Asphodèle le 23/06/2011 à 10h43

    Aspho, la lecture est une passion qui n’est pas partagée par tout le monde. T’es une gentille tata !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/06/2011 à 11h59
    Sur ma PAL aussi, suite à un billet plus que tentant chez MyaRosa et Cécile (pleins d’autres encore mais je me rappelle plus) une bonne lecture détente pour l’été mais j’espère qu’il n’y aura pas plus de trois tomes (après, ça devient vraiment lassant)
    Bonne journée
    Commentaire n°7 posté par l’or des chambres le 23/06/2011 à 12h26

    D’après Cécile, cela va se résumer à 3. Bonne lecture ! tu vas passer un agréable moment. Bonne soirée.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/06/2011 à 18h25
    Il me semble que ce sera 3 tomes en effet…
    PAr contre je n’arrive pas à savoir / comprendre si tu as aimé ou si tu es mitigée ?
    Commentaire n°8 posté par Cess le 23/06/2011 à 14h55

    J’ai bien aimé (je vais le préciser). Mais il y avait des longueurs que l’auteur aurait pu éviter. Sinon, dans l’ensemble c’est très bien.

    PS : Je viens de voir que dans mon avis, j’ai mis « un livre qui nous enchante et nous captive ».
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/06/2011 à 18h17
    Il est dans ma LAL. Je veux réduire ma PAL avant de l’acheter et m’y plonger dedans 🙂
    Commentaire n°9 posté par belledenuit le 24/06/2011 à 13h33

    Oh ! que je comprends la chose !!! J’ai 3 PAL, et maintenant une 4ème avec la Summer PAL. Cette trilogie attendait depuis fort longtemps. A bientôt !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/06/2011 à 17h08

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s