L’armée furieuse

l-armee-furieuse-fred-vargas-coverL’armée furieuse
Fred Vargas

.
.

Remplaçant un ami sur les lieux d’un décès, le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg de la Brigade criminelle de Paris constate en quelques minutes que la mort de la vieille dame n’est ni naturelle, ni accidentelle. C’est le mari qui après cinquante-neuf ans de mariage, n’a plus supporter la vie commune…

De retour à la brigade, on lui annonce que son ami (et ancien lieutenant) Louis Veyrenc l’attend dans le café de la même rue. Adamsberg le sollicite à nouveau pour qu’il réintègre ses fonctions (voir « Un lieu incertain »). C’est alors que son attention est attirée par une étrange femme d’une soixantaine d’années. Fleur des champs sur le bitume, d’allure campagnarde, indécise et craintive, elle semble attendre une personne. Elle piétine sur le trottoir et sa présence est curieuse, ce qui titille l’intérêt du commissaire. S’approchant d’elle, il lui demande courtoisement si elle a besoin d’aide, tout en ayant l’étrange certitude qu’elle est là pour lui.
« – Vous ne vouliez pas entrer là-dedans ? dit Adamsberg en désignant le vieux bâtiment de la Brigade criminelle. Pour parler à un policier ou quelque chose ? Parce que dans cette rue, à part eux, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire.
– Mais si les policiers ne vous écoutent pas, ça ne sert à rien d’y aller, dit-elle en reculant de quelques pas. Ils ne vous croient pas, vous savez, les policiers.
– Car c’est bien là que vous alliez ? A la Brigade ?
La femme abaissa ses sourcils presque transparents.
– C’est la première fois que vous venez à Paris ?
– Mon Dieu oui. Il faut que je rentre ce soir, ils ne doivent pas s’apercevoir.
– Vous êtes venue voir un policier ?
– Oui. Enfin peut-être.
– Je suis policier. Je travaille là-dedans.
La femme jeta un regard à la tenue négligée d’Adamsberg et parut déçue ou sceptique.
– Vous devez bien les connaître alors ?
– Oui.
– Tous ?
– Oui.
La femme ouvrit son gros sac brun, râpé sur les flancs, et en sortit un papier qu’elle déplia avec soins.
– Monsieur le commissaire Adamsberg, lut-elle avec application. Vous le connaissez ?
– Oui. Vous venez de loin pour le voir ?
– D’Ordebec, dit-elle… »

Valentine Vendermot d’Ordebec en Normandie, vient signaler la disparition d’un homme de son village, Michel Herbier. Ce n’est pas par sollicitude, ni par inquiétude qu’elle informe la police de Paris, mais par frayeur. Si Herbier a disparu, c’est qu’il était mauvais, cruel, peut-être même un criminel. L’Armée furieuse est venue le chercher, elle l’a saisi. C’est Lina, sa fille, qui l’a vu. Et Madame Vendermot a peur pour sa fille.
Adamsberg pense aussitôt à une confrérie de chasseurs, rien de bien transcendant ! et lui propose de revenir un autre jour lorsqu’elle aura les idées plus claires et surtout, d’en parler aux autorités locales…

Le soir, quand Adamsberg rentre chez lui, il voit le lieutenant Violette Retancourt donner quelques consignes à son fils Zerk. Le pigeon découvert dans la journée près de la Brigade, les pattes ligotées avec un fil en nylon, est en sursis et Zerk est chargé des soins.
L’Armée furieuse… Adamsberg repense à la femme… qu’est-ce que l’Armée furieuse ?
C’est son ami Danglard qui répondra à la question.

La légende prend ses racines au XIème siècle. Sur les chemins boisés d’Europe du Nord, le Grimweld, « dans les pays scandinaves, les Flandres, le nord de la France et l’Agleterre », la Mesnie Hellequin, l’Armée furieuse ou la Grande Chasse, passe et fait justice en saisissant les êtres violents et mauvais.
« – Cette vieille armée qui répand son fracas n’est pas intacte. Les chevaux et leurs cavaliers sont décharnés, et il leur manque des bras et des jambes. C’est une armée morte, à moitié putréfiée, hurlante et féroce, qui ne trouve pas le ciel. »
Le seigneur Hellequin commande cette troupe fantomatique et embarque les âmes cruelles, désignant, quelques jours avant, la mort des damnés. Une seule personne par génération a la faculté de les voir ; c’est un passeur.
Lina, la fille de Madame Vandermot, a vu quatre silhouettes, dont trois sont identifiées, Herbier, Glayeux et Mortembot. Les gens d’Ordebec voient d’un mauvais oeil cette prédiction et les détenteurs de cet héritage maudit.

Adamsberg ne peut être indifférent à une telle histoire. Il décide de partir seul, dans le Calvados. Mais avant de se présenter au capitaine de gendarmerie Emeri, il veut s’imprégner de l’atmosphère et part arpenter le chemin de Bonneval dans la forêt d’Alance.  Il y rencontrera Léo, une vielle dame de quatre-vingt-huit ans qui détient tous les secrets de la région. Son séjour ne sera pas bref car un crime et une tentative de meurtre seront commis, le capitaine Emeri sera destitué de l’enquête et Adamsberg, mandaté pour la mener, demandera à son équipe de venir le rejoindre. Les visions de Lina annoncent des jours mouvementés.

Entre-temps, Momo-mèche-courte, un jeune délinquant connu de la police, spécialisé dans la combustion des voitures, est soupçonné d’en avoir brûlé une avec, à l’intérieur, son propriétaire, un homme d’affaire important. Adamsberg partagé entre les deux investigations, confie cette dernière au lieutenant Retancourt, persuadé dès le début de l’innocence de ce petit voyou qu’il apprécie… Les voix du Seigneurs sont impénétrables !… il fera tout pour le disculper, voire même jusqu’à outrepasser ses droits.

.
Dernier livre de Fred Vargas, j’ai été harponnée dès les premières pages. Elle a une belle plume et une grande imagination. J’aime l’esprit fantaisiste de l’équipe d’Adamsberg, des personnages usés, chimériques, aux tempéraments extravagants et très attachants. Dans cette histoire, une série de portraits atypiques nous est présentée… chacun essaie de garder l’équilibre sur le fil d’une lame, et rien ne les effraie. Il y a les gens mauvais d’un côté, que l’Armée furieuse guette, et des gens « gentils » de l’autre, naïfs, innocents et valeureux.
L’histoire est un peu azimutée car le livre recèle trois intrigues ; les deux premières racontées précédemment et la troisième, celle du pigeon torturé… Adamsberg espère bien retrouver le coupable de cette vilénie. La légende de la Horde errante, est un support fascinant. On lit ce policier d’une traite, on est à Ordebec, on cherche les confidences, les liens occultes, on s’attend à voir derrière les arbres le seigneur Hellequin… On est de tout coeur avec Adamsberg, on le soutient… car sa vie n’est pas de tout repos et ses méninges sont un labyrinthe !
Un livre à conseiller, sans oublier « Un lieu incertain » et les autres de la série.

.
6831430
Fresque de Simone Martini
.
.
.
.

3 réflexions au sujet de « L’armée furieuse »

  1. Commentaires
    Moi qui ne suis pas très policier, j’avais bien aimé Vargas. Je lirai sûrement un autre de ses livres, pourquoi pas celui là!
    Commentaire n°1 posté par Cess le 16/06/2011 à 12h11

    Lui ou « Un lieu incertain » ou « Sans feu ni lieu » ou « Pars vite et reviens tard ». Ils sont super ceux-là ! Les autres doivent l’être aussi, mais je ne les ai pas lus. Bisous
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/06/2011 à 12h49
    J’ai prévu de découvrir la plume de Fred Vargas avec « Debout les Morts ». Peut-être découvrirais-je ce titre par la suite si j’apprécie le premier 🙂
    Commentaire n°2 posté par Anne Sophie le 16/06/2011 à 12h18

    Ah ! Je ne l’ai jamais lu, mais je sais que ce n’est pas une enquête avec Adamsberg. Tu vas te régaler avec les autres personnages, vraiment très spéciaux… intelligents, loufoques… Bonne lecture Anne-So !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/06/2011 à 12h44
    Figure toi que je n’ai jamais lu de livre de cette auteur pourtant célèbre ! Ton billet me donne envie, va falloir que je répare ça un de ces jours ^^
    Commentaire n°3 posté par Eiluned le 16/06/2011 à 13h13

    Oui, et essaye de les lire dans l’ordre chronologique… En ce qui concerne la série avec Adamsberg, il y a une évolution dans sa vie et les personnages qui l’entourent progressent aussi. Il vaut mieux connaître leur passé. A++
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/06/2011 à 17h21
    Yes ! J’ai gagné ; je suis trop forte. Je m’épate de temps en temps mais que de temps en temps !!
    Le plaisir que j’ai eu à lire « Un lieu incertain » fait que « L’armée furieuse » sera à moi sans hésiter une seconde.
    Allez, encore de grosses bises ; cela ne fait pas de mal !!
    Commentaire n°4 posté par Depocheenpoche le 16/06/2011 à 13h17

    Non, cela fait toujours plaisir !
    Comme tu le dis, tu seras contente de ton achat !
    Bisous
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/06/2011 à 17h20
    Ton billet fait envie, j’espère le lire pendant les vacances. Etant donné que j’ai reçu ma convocation pour le comité de lectures, j’attends le 4 juillet pour savoir combien de livres je devrai lire.
    Commentaire n°5 posté par Sharon le 16/06/2011 à 13h38

    Tu trouveras bien une petite place. Tu sais que dans le précédent, notre commissaire a une petite aventure sentimentale, et bien dans ce tome, il voudrait bien mais rien ne se passe ! Il est chaste. Sinon, je pense que tu vas aimer, on les retrouve tous… Tous pour un, un pour tous.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/06/2011 à 17h19
    Je n’ai lu d’elle que « L’homme aux cercles bleus » et j’avais beaucoup aimé, il faut que j’en lise d’autres 🙂
    Commentaire n°6 posté par Aymeline le 16/06/2011 à 13h53

    Je suis allée voir de quoi ça parlait. Il m’a l’air pas mal celui-là ! je vais le noter. Je crois que c’est le premier avec Adamsberg.
    Bonne soirée…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/06/2011 à 17h15
    J’ai aimé tous les livres que j’ai lu de Fred Vargas, je ne manquerai pas celui-ci !
    Commentaire n°7 posté par Adalana le 16/06/2011 à 15h01

    Vraiment pas déçue ! et je suis contente !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/06/2011 à 17h11
    Encore rien lu d’elle !! Je sais, je sais, gosse lacune mais j’en ai un dans ma PAL (je ne sais plus le titre présentement), je ne crois pas que ce soit avec Adamsberg, on verra !! PS : merci pour être venue faire la poussière chez moi !! Tu es une perle !! Je ne te l’avais jamais dit ?? Double dose de bisous 😀
    Commentaire n°8 posté par Asphodèle le 16/06/2011 à 16h55

    Merci !!!
    Vargas a un univers très particulier. C’est entre rat des villes et rat des champs. C’est personnages sont dans ces deux mondes. Si tu as un livre de la série avec l’équipe des « Evangélistes », c’est bien aussi ! J’ai lu avec eux « Sans feu, ni lieu » qui est génial. Mes autres lectures sont avec Adamsberg.
    Bises
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/06/2011 à 17h10
    eh « l’homme aux cercles bleus », pas mal pour le challenge de callypso ! Bon ton billet est chouette mais si tu dis qu’il y a un ordre à suivre pour l’évolution du personnage, lequel est le premier ? (j’ai lu ‘sans feu ni lieu » que j’ai adoré)
    A plus tard
    Commentaire n°9 posté par Jeneen le 16/06/2011 à 17h58

    C’était bien hein ? Il y avait de la poésie et de la tendresse dans ce polar.
    Le premier avec Adamsberg… ça ne serait pas justement « L’homme aux cercles bleus » ?
    A++
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/06/2011 à 18h13
    oh là là oui !! J’ai eu peur d’être déçue par un autre et je me suis arrêtée, c’est idiot finallement ! Bon, et bien « l’homme aux cercles bleus « est à la BM, je m’y pencherai. A plus tard
    Commentaire n°10 posté par Jeneen le 16/06/2011 à 18h20

    Je crois bien que je le lirai aussi. Peut-être cet hiver ! Et zou… un autre à programmer !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/06/2011 à 18h23
    Je suis en plein dedans et j’adore ! 😀
    Commentaire n°11 posté par Leiloona le 17/06/2011 à 07h21

    Oh ! Dans l’attente de lire votre billet, veuillez agréer…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 17/06/2011 à 12h56
    Repéré bien sûr, j’ai lu tout Vargas et tout aimé. Celui-là attendra peut-être le passage en poche. Biz
    Commentaire n°12 posté par somaja.over-blog.com le 17/06/2011 à 11h19

    Ou ta visite à la maison…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 17/06/2011 à 12h55
    Il va falloir que je loue un 15 tonnes !!!!
    Commentaire n°13 posté par somaja le 17/06/2011 à 16h17

    Je t’imagine… « – Moi So…, camionneuse au long court ».
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 17/06/2011 à 18h12
    Je ne connais pas cette auteure. Mais le mélange a l’air assez détonnant. Je le lirai par curiosité dans un premier temps je pense.
    Commentaire n°14 posté par scor13 le 18/06/2011 à 13h23

    Je suis plus que certaine que ça te plairait. Toutefois, à lire dans l’ordre !!!
    Tu ne sais pas ce qui m’est arrivé ? Je fais ma liste PAL que je n’ai jamais faite et depuis plus de deux heures je répertoriais le tout. Et ben ma liste plouf ! partie. Ceci est certainement un présage.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 18/06/2011 à 16h33
    L’intérêt d’une liste c’est aussi de ne pas acheter de livre en double (et paf pile moi: je me suis déjà rachetée des livres qui étaient dans ma PAL). Donc ce n’est pas nécessaire d’en avoir une si on a une bonne mémoire, indispensable si on a une mémoire de poisson rouge (comme moi).
    Commentaire n°15 posté par scor13 le 18/06/2011 à 16h36

    Tu as fait ça ??? Moi, j’ai fait pire. J’ai vendu un livre que je n’avais pas encore lu et j’ai été obligée de le racheter car c’était une LC !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 18/06/2011 à 20h04
    Ah celle là effectivement c’est pas mal
    Commentaire n°16 posté par scor13 le 19/06/2011 à 09h29

    Parfois, je me demande pourquoi je fais certaines choses.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 19/06/2011 à 15h51
    J’adore Fred Vargas. J’ai vraiment « trippé » sur ces livres lorsque je les ais découvert. Je la lis un peu moins maintenant, pour des raisons financières, mais sa plume me manque… malgré le côté parisien et les stéréotypes flagrants. XD
    Commentaire n°17 posté par Mascha le 19/06/2011 à 23h25

    Celui-ci était mon 4ème. C’est sûr que tu vas apprécier ! Ils doivent l’avoir en bibliothèque, enfin… j’espère qu’ils l’auront dans celle de ta ville…
    Bienvenue ici, bonne semaine et à bientôt !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 20/06/2011 à 09h32

    Quel beau billet !!!!! (et quel roman génial !)
    Commentaire n°18 posté par Liliba le 19/08/2011 à 16h00

    Merci Liliba.
    Oui, je n’ai jamais été déçue avec Vargas.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 22/08/2011 à 08h49

    • Il faut lire dans la chronologie si tu veux bien connaître ses personnages. Elle a 2 séries. Sinon, si tu ne veux pas tout reprendre, je te conseille ses derniers qui sont très bien ! « Un lieu incertain » et celui-ci « L’armée furieuse » avec le même inspecteur.
      A+ Bianca !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s