Mystérieuse Alathéa

Je vous présente un livre de la collection « Les romans préférés de Barbara Cartland », tiré du haut de mes étagères couvertes de poussière.


.
.
.
Mystérieuse Alathéa

Elinor Glyn

Quatrième de couverture :

« Février 1918…
Dans son splendide hôtel parisien, sir Nicholas Thormonde vit des jours douloureux. Revenu du front gravement blessé, lui, le bel officier intrépide, se sent humilié, inutile.

Sur le conseil d’un ami, il décide d’écrire, mais il lui faut une secrétaire.
Miss Alathéa Sharp se présente : toute jeune et pâle dans une pauvre robe, le visage caché par des verres fumé, mais parfaite secrétaire.
Cependant, Nicholas s’irrite : à toute question, à toute parole aimable, elle se dérobe, glaciale.
Un jour, par surprise, Nicholas découvre son vrai visage, d’une rare distinction, son regard d’un bleu intense. »

J’ai commencé cette lecture avec une petite joie emplie de nostalgie. Trente années séparent ma première lecture de cette re-lecture. J’étais alors une petite adolescente au début des années quatre-vingt, un peu honteuse de lire ce genre de roman, consciente que la comparaison ne souffrirait pas des autres histoires qui me faisaient fantasmer ; Jane Eyre, Le Grand Meaulnes, les Claudine…
J’ai ouvert ce livre qui sent la poussière et dont les pages jaunies ont l’aspect rêche du vieux papier. Je me suis retrouvée dans l’appartement parisien, décoré avec richesse, de Nicholas. Son humeur est sombre, dépressive, presque suicidaire. Grièvement atteint dans ses chairs, il fait défiler le temps sous sa plume, sur les pages de son journal intime.

« Ma vie ne vaut plus la peine d’être vécue. La guerre m’a ravi en pleine jeunesse toutes les joies qu’un homme peut attendre de l’existence.
Je me contemple avant de replacer le sinistre couvre-oeil sur mon orbite gauche. Borgne, avec une épaule déjetée et la jambe droite amputée au niveau du genou… »

Ce soldat mutilé, désœuvré, solitaire, une gueule cassée, est une image follement romantique pour une Super Midinette. Plus il souffrait, plus j’aimais ! Ce n’est pas de l’insensibilité, nous sommes dans un roman sentimental, nous savons que notre héros ne restera pas longtemps anéanti… Lorsqu’arrive Miss Alathéa, la rencontre n’est pas très chaleureuse. La demoiselle est un épouvantail tiré à quatre épingle ; vieux chapeau, habits démodés, lunettes à triple foyers, cheveux prisonniers d’un chignon sévère… Nicholas note : « Insignifiante petite Miss Sharp ». Insignifiante ? Vraiment Nicholas ? Pas pour longtemps…
Les sirènes retentissent, les obus tombent, la place Vendôme est brisée. La guerre n’est pas terminée… nous sommes en février 1918… A la fin du roman, nous sommes le 11 novembre, c’est l’armistice, les canons grondent mais de liesse, et Nicholas étreint sa bien-aimée en récitant les vers d’un poème :
« Lorsque nos fortes âmes, vainquant leurs réticences,
Sauront n’en plus faire qu’une, enfin et pour toujours ! »

Ai-je ressenti l’exaltation de mes treize ans ? Non, mais je m’y attendais. J’ai donc entamé cette lecture avec beaucoup d’indulgence et le sourire ne m’a pas quitté. Le style est très désuet, il date de 1922, mais l’intrigue est indémodable. Un homme démoli, riche, une femme mystérieuse, hautaine, pauvre, le chat qui guette la souris, un mariage arrangé, l’amour qui frémit mais qui reste secret…

Je ne relirai plus cette collection, mais dès que je retournerai chez mes parents, j’écumerai les coins du grenier à la recherche des autres livres. Je ne serai plus embarrassée et  je vais leur trouver (ou faire) une parcelle vide sur les étagères de ma petite bibliothèque, en mémoire de mes heures passées à rêver.



Portrait d’Elinor Glyn

Challenge d’Antoni
.
.
.
.
.
.

3 réflexions au sujet de « Mystérieuse Alathéa »

  1. Commentaires
    ça fait du bien ces lectures nostalgiques où on retrouve un peu de nos 13 ans !
    Commentaire n°1 posté par George le 07/06/2011 à 07h53

    La nostalgie m’attriste toujours, mais là, c’était sympa ! Bonne journée !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 10h15
    bon il va falloir que tu nous trouves un peu plus « chaud » que ça pour la prochaine fois ;-D
    Commentaire n°2 posté par Sandrine(SD49) le 07/06/2011 à 08h06

    Si tu as des propositions… Je vais voir aujourd’hui ce que les filles vont dévoiler… Bisous Sandrine !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 10h18
    De temps en temps ces romans sont faciles à lire
    Commentaire n°3 posté par Christine le 07/06/2011 à 08h19

    Bonjour Christine, Oui, ils étaient plaisants à une époque, mais ils ont vieilli. Dans la romance « eau de rose », les histoires ont évolué. A bientôt…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 10h14
    Finalement ta lecture n’était pas si honteuse que ça 🙂
    Commentaire n°4 posté par Aymeline le 07/06/2011 à 10h33

    Avec le recul, non. Ca fait niaiseuse !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 12h30
    Hi hi sympa comme démarrage. J’aime aussi une petite lecture à l’eau de rose de temps à autre 😉
    Commentaire n°5 posté par Stephie le 07/06/2011 à 10h42

    C’est un début pianissimo. Il faudrait que je m’extériorise un peu plus !!! Osons…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 12h10
    Ah oui, ça a l’air… vintage on va dire !
    Commentaire n°6 posté par L’Irrégulière le 07/06/2011 à 11h34

    C’est le charme ! Mes livres vont devenir collector ! Ca ne t’a pas émoustillé ?
    Comme Sandrine dit… Peux mieux faire !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 12h06
    je ne sais même pas si j’en ai encore un qui traîne ! Pour te dire combien j’étais déjà sérieuse à 13 ans !! Et pourtant j’en ai lu dont je ne suis pas fière !! Lesquels ? Pff…Mais n’est-ce pas le propre des jeunes filles d’être romanesque ?? Et ça nous prépare à autre chose, le résumé sent la poussière mais les histoires d’amour n’ont guère changé !! 😉
    Commentaire n°7 posté par Asphodèle le 07/06/2011 à 11h45

    Oui… Tu sais qui me les a fait découvrir ? Une religieuse responsable de la bibliotèque du collège Ste Catherine de Sienne. Elle passait ses journées dans un placard-couloir, elle était aussi blanche que son vêtement, mais elle était adorable ! Une amoureuse… dans le style d’Irrégulière ? Peut-être bien !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 12h04
    Pour mes 13 ans, je voulais avoir lu toutes les pièces de Racine – et je l’ai fait. J’ai toujours les deux volumes du théâtre complet. Par contre, j’ai attendu mes 17 ans pour lire tout Molière.
    Très classique, moi ? Oui, j’assume. J’ai tout de même lu, vers l’âge de dix ans, des romans de Barbara Cartland (enfin, deux).
    Commentaire n°8 posté par Sharon le 07/06/2011 à 13h25

    Tu étais plus précoce que moi ! Molière (sauf les lectures imposée du collège) je l’ai découvert vers les 18 ans. J’avais adoré le film « Les foudreries de Scapin »…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 13h58
    Irrégulière ? Une religieuse qui se cacherait derrière l’amoureuse ? Oh My God !! Ah ah ah ! là je suis morte de rire, elle aussi si elle repasse par ici !! Cela dit, ça mérite d’être creusé, je vais suivre ses billets et essayer de dénicher la bonne soeur qui dort en elle… 😀 A mon avis elle doit être moins blanche et poussiéreuse que ta religieuse quand même !! 😉
    Commentaire n°9 posté par Asphodèle le 07/06/2011 à 18h06

    Nooon ! Ce n’est pas ce que je voulais dire ! Je disais que la soeur, derrière son habit et son air hommasse (elle devait bien atteindre les deux mètres, ses bras étaient des cuisses et ses mains des battoirs (je me demande si elle n’avait pas en prime un poil au menton)) pouvait cacher un tempérament dans le style d’Irrégulière. Durant une année, elle m’a conseillée tous les bouquins sentimentaux de son placard. Je garde un souvenir ému de cette femme qui était très gentille (les autres étaient des dragons).
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 18h14
    tu ne peux que monter crescendo maintenant!
    vivement le mois prochain!!
    Commentaire n°10 posté par lasardine le 07/06/2011 à 18h16

    Je veux bien corser mes lectures. J’ai un mois pour choisir !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 18h54
    Si, si tu as fais une association d’idée entre ta bonne soeur romanesque et Irrégulière (c’est freudien Madame !!)… J’ai eu la chance que mes parents me laissent dans un pensionnat de « jeunes filles » (tu parles les jeunes filles !!) mais pas religieux, trois ans, je n’aurais pas tenu !! Et pour ça, on ne surveillait pas nos lectures, Dieu bénisse !! 😀
    Commentaire n°11 posté par Asphodèle le 07/06/2011 à 18h30

    Avec 6 kilos de saucisses… Chez nous on dit « Dieu la bénisse avec 6 kilos de saucisses ».
    Moi, c’était bien, on faisait opération bol de riz, des retraites…
    Tu vois où mène le défi de Stéphie… droit au couvent.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 18h53
    AH ah ah !! décidément tu me fais rire !! je ne connaissais pas la suite !! Booon… pour le couvent, tu passes d’abord et si vraiment tu t’ennuies, je te rendrais visite !! (vous me direz trois pater et un ave ce soir !)
    Commentaire n°12 posté par Asphodèle le 07/06/2011 à 18h57

    Mais d’abord j’irai à con-fesses.

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 18h59
    ouiii, tu peux rougir va !! ha ha ha !! je suis morte de rire !! Merci Syl… Pauvre curé, avec toi, il va faire une attaque, va avoir une érec…(non j’ai rien dit !) ou pour une fois il va rigoler !! 😀
    Commentaire n°13 posté par Asphodèle le 07/06/2011 à 19h08

    Berk ! berk ! berk !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 19h28
    Haahaa !! J’en ai mis quelques uns cartons de ces romans !! Avec les mêmes couvertures cultissimes !!
    Commentaire n°14 posté par sandy le 07/06/2011 à 19h19

    J’ai vu la dernière fois, ta collecte que tu avais ramenée de ta chambre de jeune fille… Il y avait « Le cheik ». Un bon souvenir !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 19h30
    Ouiiihiii !! Trèèès bon souvenir Le Cheik ! Je le relirais quand je pourrais rouvrir le carton ! :o)
    Commentaire n°15 posté par sandy le 07/06/2011 à 19h34

    Bientôt, ta belle bibliothèque, dans ta belle maison…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 20h26
    vade retro satanas…De tels commentaires sont shocking (dit elle outragée en montant sur ses ergots).

    La religieuse qui lit barbara cartland c’est effectivement l’anecdote à savourer. Imagine la même trente ans après qui lit les romans à l’eau de rose modernes…ciel elle ne s’en remettrait pas.

    Cartland et Delly ont bercé mon enfance et mon adolescence. Par contre je ne me rappelle pas avoir lu de cartland se passant au XXe siècle. Ceux que j’ai lu étaient plutôt XIXe (et peut être XVIIIe)

    je vais aller lire les billets de tes co lectrices pour voir ce qu’elles ont trouvé de plus « hot »
    Commentaire n°16 posté par scor13 le 07/06/2011 à 19h44

    Scor, et si elle lisait des trucs à base de vampires et de garous !!!
    Ce livre n’a pas été écrit pas Cartland, c’est Elinor Glyn.
    C’est sûr mes copines du défi ont « Osez »… Faudrait que moi aussi ; là, je fait un peu rosière.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 07/06/2011 à 20h25
    Toi au moins tu es restée soft hein…, ce n’est pas le cas de tout le monde ! 😉
    Commentaire n°17 posté par Noukette le 07/06/2011 à 23h12

    Bonsoir, J’ai bien ri à lire certains billets ! Je n’ai pas le talent de certaines. Il faudra quand même que je progresse…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 08/06/2011 à 17h41
    Regarder la couverture suffit, pas besoin de lire….
    Bon, je sais que tu peux faire mieux ! tu vas nous trouver du hot et plus vite que ça !
    Commentaire n°18 posté par somaja.over-blog.com le 08/06/2011 à 11h16

    Mais comment faire So ? Help !!! Je vais choisir au hasard un livre à couverture rouge passion ?
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 08/06/2011 à 17h17
    pas participé cette fois-ci par faute de temps (et puis j’avais eu le nanar du siècle 15 jours plus tôt avec Béa de Capri à Carnon… mais j’y songe pour la prochaine fois !
    Commentaire n°19 posté par Liliba le 09/06/2011 à 17h39

    Il va falloir quant à moi, que je pimente mes lectures. Cela sera un peu plus olé-olé que Cartland et beaucoup moins que Béa à Capri !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 09/06/2011 à 18h22
    coucouc,
    oh là là ! bol de riz et retraite …deux années de mon adolescence terrrrrrrrribles! Bon moi je lisais Sarn de mary Webb alors autant dire que j’étais déjà trop sérieuse ?!!! Ben bon courage pour trouver du « hot », je ne saurais même pas si on me le demandait ! (vais faire un tour chez les autres, ça m’intrigue !!!)
    moi j’aime ce petit billet tout « rétro-poussièreux  » !
    A plus tard
    Commentaire n°20 posté par Jeneen le 10/06/2011 à 23h05

    Moi aussi, je suis un peu embarrassée ! Le hazard fera la sélection. Bon week-end !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 11/06/2011 à 11h26

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s