L’homme du lac – Tome IV

Lecture commune avec Sharon et Lasardine
Suite des enquêtes du commissaire islandais Erlendur Sveinsson

La cité des Jarres, tome I
La voix, Tome III
.
.
L’homme du lac
Arnaldur Indridason

.
.
En faisant des relevés de mesures hydrauliques, une scientifique de la Compagnie de Distribution d’Énergie trouve un squelette enseveli dans les fonds limoneux du lac Kleifarvatn. Aussitôt, elle appelle la police. On charge l’équipe du commissaire Erlendur de cette enquête…

Suite à un tremblement de terre, des fissures lézardent le fond du lac. L’eau s’échappe par les failles, l’asséchant très rapidement. Dans cette terre argileuse, toute la moitié ancrée d’un squelette ressort, le crâne fendu ou troué, le corps attaché à un émetteur radio.

1. Ce n’est pas un accident.
2. Qui est cet homme de trente-cinq/quarante ans ?
3. Le crime a-t-il une relation avec l’émetteur radio d’origine russe ?
4. Depuis combien de temps hante-t-il les fonds sablonneux ?
5. Sa disparition a-t-elle été signalée ?

C’est son ancienne collègue et supérieure, Marion Briem, qui l’oriente vers la piste éventuelle du temps de « la guerre froide », des histoires d’espionnage des années soixante et de l’enrôlement des jeunes étudiants Islandais.

L’histoire est ponctuée par les souvenirs de Tomas… étudiant islandais venu à Berlin et à Leipzig faire ses études ; ses amitiés, ses idées politiques et utopiques, la découverte de l’amour avec Ilona une hongroise, ses désirs, son désenchantement, ses appréhensions, ses peurs et l’anéantissement de ses rêves.
On parle de la police secrète allemande, la stasi, de surveillance permanente, de délation, de la scission entre l’Est et l’Ouest et d’un début, une esquisse, d’émancipation qui verra un dénouement en 1989.
L’évocation de son passé dévoile peu à peu l’intrigue, nous laissant supposer des scénarios et mener l’enquête en parallèle de celle d’Erlendur.

Entre les pages… Marion Briem, atteinte d’un mal incurable, survit sous oxygène. Elinborg fait éditer son livre de recettes de cuisine. Sigurdur Oli est harcelé au téléphone par un suicidaire. Eva Lind, la fille, est hospitalisée pour une énième cure de désintoxication. Sindri, le fils, demande l’hospitalité et essaie de comprendre le père absent, déserteur. Valgerdur, l’hypothétique amante, se questionne ; doit-elle quitter son mari ?… Quant à Erlendur, il revoit dans ses pensées les lieux de son enfance, la maison familiale délabrée, s’imaginant à la recherche de ce frère disparu, quarante ans plus tôt.
Tous sont présents, perdus, à la recherche d’un fantôme, d’un équilibre et d’une paix intérieure.

Quatrième livre avec le duo Indridason-Erlendur et toujours une immersion entière en Islande. Cette fois-ci, pas de neige ! Il y a même un barbecue chez Sigurdur Oli.
Le thème abordé est une parenthèse à la vie politique des pays de l’Est durant la guerre froide. Après les années 40, l’Union Soviétique établit son règne sur ces pays et étouffe tout mouvement insurrectionnel (Hongrie – 1956). Je me suis rappelée certains films d’espionnage comme « Espion, lève-toi » avec Lino Ventura, où je respirais l’angoisse, les doutes et les soupçons. C’est le seul reproche que je peux faire… je n’ai pas vécu tout cela dans ce livre. Mais peut-être que l’auteur l’a voulu ainsi. Je pense que le vrai sujet est la disparition d’un être aimé : Pour une femme de soixante-dix ans c’est le fiancé qui ne viendra jamais au rendez-vous, pour un fils et une fille, c’est le père absent qui a rejeté ses devoirs parentaux, pour un couple, c’est le bébé qui ne naîtra pas, pour un jeune étudiant fougueux et idéaliste, c’est la jeune hongroise enlevée un après-midi… pour un jeune garçon, c’est le petit frère qui s’est égaré dans la neige…
A travers cette histoire, c’est la quête obsessionnelle d’Erlendur qui transparaît.

Un bon livre qui m’incite à continuer l’aventure avec Sharon et Lasardine. Allons voir ce qu’elles en ont pensé…

.

Peinture de Rebeyrolle – Paysage


Billets de la lecture commune chez Sharon, Lasardine
Autres billets chez Theoma,
.
.
.
.
.

Une réflexion au sujet de « L’homme du lac – Tome IV »

  1. Commentaires
    Là tu me donnes vraiment envie de connaître enfin cet auteur !! Depuis le temps que j’en lis de bonnes critiques un peu partout, j’ai vraiment envie de le lire. Barbecue en Islande ? Ouaich, en ce moment, effectivement ils ont pas besoin de ça les pôvres… 😉
    Commentaire n°1 posté par Asphodèle le 25/05/2011 à 09h14

    C’est vraiment bien, mais ce ne sont pas des thrillers. C’est souvent dans la psychologie sauf quand Erlendur se met en colère… Il n’est plus alors l’homme usé de cinquante ans.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 09h46
    contente de voir que tu continues l’aventure avec nous!!
    perso ce titre est de loin celui que j’ai le moins aimé, l’enquête ne m’a pas emballée, même si je l’ai trouvée bien ficelée, et je me suis sentie frustrée de ne pas en apprendre plus sur les personnages… j’espère que le suivant saura « redresser » tout ça!!
    RDV le mois prochain alors!! 😀
    Commentaire n°2 posté par lasardine le 25/05/2011 à 09h16

    Salut Lasardine. Je comprends. L’enquête est pratiquement survolée, moins approfondie que les autres. Elle nous conduit sûrement à l’obsession pathologique de notre commissaire. Mais j’ai appris un truc… Erlendur est vieux, triste, éteint, étriqué. Je l’imaginais un peu plus glamour !!! Bon pour le prochain…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 09h34
    Si tu me parles aussi de psychologie dans le thriller, tu m’appâtes vilaine !! Et effectivement, si à 50 ans on est tout aigri et « désillusionné » où va-t-on ??^^C’est peut-être ça qui te plaît chez lui, tu as envie de le consoler… 😉
    Commentaire n°3 posté par Asphodèle le 25/05/2011 à 10h00

    Tu plaisantes, mais c’est ça. Erlendur fuit et s’interdit de vivre pour une bonne raison (qu’il croit). Il se néglige et fume trop. Le premier livre qu’il faut lire, début de la série, c’est « La cité des jarres ». Ce n’est pas un thriller.
    Le consoler… oui, même si parfois je lui botterais les fesses…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 10h14
    Hé hé je suis, qu’est-ce que tu crois ? J’en ai noté sept la dernière fois et dans l’ordre que tu m’avais donné !! Je suis pas sortie de l’auberge…^^
    Commentaire n°4 posté par Asphodèle le 25/05/2011 à 10h44

    Comment faire ? Moi aussi, j’ai une LAL gloutonne. Elle veut des titres, des titres… Tu sais ce qu’on va faire ? Rester dans cette auberge et trinquer.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 12h26
    Tu as raison, le véritable thème est la disparition d’un être aimé. L’enquête n’est qu’un prétexte ici. Mais j’avais aimé quand même.
    Commentaire n°5 posté par somaja le 25/05/2011 à 10h58

    Oui, c’est qu’on s’attache…
    Je t’embrasse.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 12h28
    comment ça « bon pour le prochain trois-petits-points »??? tu nous laches??
    Commentaire n°6 posté par lasardine le 25/05/2011 à 11h10

    Nooon !!! Ca voulait dire « Bon pour la prochaine lecture commune »… j’en ferai partie… je serai des vôtres… à plus tard… Moi, je suis bien avec vous.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 12h29
    Ma maman a aimé et doit me l’envoyer dans un prochain colis, vivement !
    Commentaire n°7 posté par Adalana le 25/05/2011 à 12h03

    Je te souhaite une bonne lecture.
    J’ai pensé à toi hier. J’ai une copine qui a acheté des tissus japonais de toute beauté pour faire un patchwork.
    Bisous
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 12h31
    ouf! 😉
    Commentaire n°8 posté par lasardine le 25/05/2011 à 13h08

    Un seul être vous manque et tout est dépeuplé…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 13h34
    J’aime beaucoup cette série et le personnage principal, que je trouve très attachant avec toutes ces failles…
    Et les polars de cet auteur ont une ambiance assez particulière que je ne retrouve qu’avec lui!
    Commentaire n°9 posté par Eiluned le 25/05/2011 à 13h56

    Premier auteur islandais que je lis donc je ne peux pas faire de comparaison. J’ai une vision assez sombre de ce pays. A bientôt…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 15h33
    Récemment j’ai lu « la femme en vert ». J’ai trop aimé l’enquête parce que j’avais l’impression que c’étaient des débutants qui ne savaient pas ce qu’ils faisaient et les problème familiaux d’Erlendur m’a un peu soûlé mais j’ai bien aimé l’histoire autour. Donc je tentais peut-être celui là pour voir.
    Commentaire n°10 posté par san-tooshy le 25/05/2011 à 15h09

    Tu as lu « La voix » ou « La cité des jarres » ? Tu préfèreras.
    Merci pour ta carte… j’ai envoyé un mail. Elle est trop trop belle. Bisous
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 15h39
    Je découvre seulement ton billet – c’est vrai que le barbecue est un moment de détente unique dans la série (du moins jusqu’ici).
    Commentaire n°11 posté par Sharon le 25/05/2011 à 19h06

    Bonsoir Sharon, Le lunch qui fête le livre d’Elinbor n’était pas très chaleureux.
    Bonne nuit… à demain.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/05/2011 à 19h20
    Historiquement, j’ai trouvé cette enquête intéressante, d’autant que j’y ai retrouvé ma jeunesse. Eh oui !
    Commentaire n°12 posté par Le Papou le 25/05/2011 à 21h05

    Bonjour Monsieur Papou, J’ai eu une petite déception sur l’intrigue. J’aurais souhaité plus de palpitations et de noirceur. Cela m’a donné l’envie de lire des livres sur l’espionnage.
    Cette époque revient à la mode, cela fait vintage !
    Je vous souhaite une bonne fin de semaine.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/05/2011 à 08h33
    Super grâce à ton article je viens de me rendre compte que j’ai la cité des jarres, et l’homme du lac dans ma PAL. Elle explose tellement ces temps ci que je ne recense même plus. Je vais pouvoir les enchaîner.
    Commentaire n°13 posté par scor13 le 26/05/2011 à 06h12

    Scor13, Lorsque tu entameras la série, prends-la de façon chronologique.
    1. La cité des Jarres
    2. La femme en vert
    3. La voix
    4. L’homme du lac
    5. …
    Je t’adresserai les livres qui te manquent.
    Biz
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/05/2011 à 07h45
    Coucou Syl

    il a l’air pas mal ce policier je ne connaissais pas et je devrais lire plus d’enquêtes policières.
    Passe un bon jeudi bisouxxx
    Commentaire n°14 posté par strawberry le 26/05/2011 à 07h47

    Merci Strawberry, toi aussi. Le jeudi, c’est création chez toi. Je vais venir voir…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/05/2011 à 08h29
    Je le mettrais dans la journée j’ai du retard….
    Commentaire n°15 posté par strawberry le 26/05/2011 à 09h40

    Je viendrai faire la critique artistique…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/05/2011 à 15h43
    Malheureusement j’ai entamé la série dans le désordre. J’ai commencé avec la voix puis la femme en vert. Je vais donc la reprendre dans l’ordre (mais je zapperai ceux que j’ai déjà lu)

    merci beaucoup pour ton offre en tout cas.
    Commentaire n°16 posté par scor13 le 26/05/2011 à 18h16

    De nada Scor… Bonne soirée
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/05/2011 à 19h11
    Syl, si tu veux que je t’envoie Les lieux infidèles, n’hésite pas à me le dire. Par contre, j’aimerai attendre d’aller mieux avant de le poster.
    Commentaire n°17 posté par Sharon le 26/05/2011 à 20h34

    Avec grand plaisir. Lorsque Somaja a dit qu’elle te l’avait déjà renvoyé, je n’ai plus osé ! Je viens de t’envoyer un message par mail…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 26/05/2011 à 20h51
    dans ma PAL, bien sûr !
    Commentaire n°18 posté par Lystig le 27/05/2011 à 15h57

    L’inverse aurait été surprenant ! Bon WE…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 27/05/2011 à 16h38
    Un auteur que je dois encore découvrir !
    Commentaire n°19 posté par Manu le 29/05/2011 à 21h27

    Alors, commence par le début « La cité des jarres ». De bonnes lectures.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 30/05/2011 à 13h26

    J’ai trouvé ce roman un peu ennuyeux (surtout l’intrigue du présent). Les ingrédients d’Indridason rappellent trop Mankell. Dans le même genre d’histoire, j’ai largement préféré Saison sèche, bien plus fluide.
    Commentaire n°20 posté par Nico le 23/01/2012 à 18h16

    Bonsoir Nico, J’avoue qu’il n’est pas mon préféré. Je n’ai pas lu « Saison sèche ». J’ai regardé de quoi il en retournait et je l’ai noté. Un livre pour quand je n’aurai plus de PAL !!! A+
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/01/2012 à 20h08

    N’hésite pas si tu souhaites faire de nouvelles découvertes en termes de polars, c’est le genre que je connais le mieux!
    Commentaire n°21 posté par Nico le 23/01/2012 à 21h36

    Merci Nico ! Je viendrais m’inspirer…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2012 à 08h22

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s