La Cité des Jarres – Tome I

.
.
La cité des Jarres
Arnaldur Indridason

.
.
La police criminelle de Reykjavik envoie son inspecteur Erlendur sur les lieux d’un crime. On a retrouvé le cadavre d’un vieux monsieur de soixante-dix ans, chez lui, dans son salon, mort d’un coup porté sur la tête. On suspecte un cendrier en pierre d’être l’arme.
La scène du meurtre est nette et sans désordre. Seul un mot bien calligraphié est posé en évidence… « Je suis lui. »
Assisté de son collègue Sigurdur Oli qui pense à un meurtre gratuit « bête et méchant » dans le style islandais, Erlendur va mener son enquête et fouiller le passé de ce paisible retraité.
« – N’avons-nous pas affaire à un meurtre typiquement islandais ?
– Hein ? répondit Erlendur, absorbé dans ses pensées.
– Un truc dégoûtant, gratuit et commis sans même essayer de le maquiller, de brouiller les pistes ou de dissimuler les preuves. »

Serait-ce un jeune garçon que les voisins ont croisé dernièrement ? Il avait une mine patibulaire, portait des treillis et des rangers. Un cambrioleur ? Un rôdeur ? Et cette photo ensevelie au fond du tiroir d’un bureau, représentant la stèle tombale d’un enfant ? Erlendur sait qu’elle est le début de l’énigme. Une histoire bien plus sombre qu’on pourrait le supposer.
Dehors, le vent glacial de l’automne crie. Le ciel est chargé de nuages noirs, gris, bleus, des couleurs de nuit précoce, de froid et de pluie. Caché dans son manteau, un chapeau rabattu sur les yeux, l’inspecteur parcourt différents lieux, Keflavik, Njardvik, en quête d’une histoire vieille de quarante ans ; un viol, une enquête bâclée, un acquittement, la mort d’une petite fille à l’âge de quatre ans, le suicide de la mère, une autopsie, la disparition d’un organe… le magasin des horreurs dans la cité des jarres… et la vie ignominieuse de Holberg, le vieil homme assassiné.

Erlendur, malgré ses cinquante ans, son corps usé par des nuits d’insomnie, son coeur et ses poumons brûlés par la nicotine, malgré l’inquiétude incessante pour sa fille Eva Lind qui se drogue et qui se détruit chaque jour sous son regard, Erlendur s’investit à fond dans une intrigue honteuse et infâme. Le dénouement sera amer.

Un livre aux sons et aux teintes de l’Islande. Une écriture sobre et violente dans la rancœur des êtres déchirés, de la noirceur et de l’abject chez des gens ordinaires, bourgeois, représentants de l’ordre ou monde médical. La trame a l’envergure simple d’un fait divers alliée à celle d’une fiction futuriste et inquiétante, celle du marché du génome.
Livre captivant. Je continuerai mon aventure-découverte avec le second tome des enquêtes de Erlendur, avec « La femme en vert »…

.

Peinture de Jóhannes Sveinsson Kjarval

Billets chez Sharon, Lasardine, Louise, Asphodèle,
.
.
.
.
.

Une réflexion au sujet de « La Cité des Jarres – Tome I »

  1. Commentaires
    Je suis heureuse que ce livre t’ait plu. Le suivant est encore meilleur.
    Commentaire n°1 posté par Sharon le 01/04/2011 à 09h31

    J’espère que ses douleurs de poitrine ne sont pas graves ! Je trouve cet inspecteur charmant. Il ressemble à un chevalier des temps obscurs.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 01/04/2011 à 09h46
    j’ai prévu de lire « la femme en vert » mais j’espère que le fait de ne pas avoir lu le premier de la série ne va pas me gêner dans la compréhension.
    Commentaire n°2 posté par san-tooshy le 01/04/2011 à 15h47

    Je ne pense pas. Il faut que tu sois informée de sa vie misérable…
    Divorcé, père de deux enfants, une fille et un garçon, tous les deux drogués. La fille plus que le fils qui ne paraît pas dans ce premier volume.
    Sa fille vient de lui apprendre qu’elle était enceinte, mais elle a du mal à décrocher de sa dépendance. Elle est comme un zombi.
    Il ne parle plus à sa femme depuis des années. Il l’appelle La vieille.
    Il a 50 ans. Fume comme un volcan et aspire la fumée. Il a des douleurs à la poitrine qui l’inquiètent mais il n’en parle à personne. Il laisse traîner.
    Il aime ses enfants, mais est un homme assez froid. Bon, c’est normal, avec les gosses qu’il a !
    Je pense que je t’ai résumé le personnage…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 01/04/2011 à 16h32
    Wouahhhh ça donne envie ! Bon je finis mon pavé « le prince des marrées » et après je vois si j’enchaîne avec ça.
    Commentaire n°3 posté par san-tooshy le 01/04/2011 à 16h50

    Ca te donne envie ? Le fait qu’il ait des enfants tordus, qu’il soit limite cancéreux-cardiaque, qu’il fasse noir, froid, glauque tous les jours en Islande… T’es pas un peu bizarre comme moi, toi ?
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 01/04/2011 à 17h30
    Je l’avais lu quand le film est sorti et j’en garde un bon souvenir. Je n’ai pas poursuivi avec les autres romans de l’auteur pour l’instant, je me demande pourquoi.
    Commentaire n°4 posté par Adalana le 01/04/2011 à 20h47

    Bonsoir, Je continue ses romans en lecture commune. C’est sympa !
    Bon week-end !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 01/04/2011 à 20h57
    J’aime beaucoup arnaldur indridason que j’ai découvert dans le désordre pour ma part avec la voix et la femme en vert. Celui ci est dans ma lal pour le moment

    bonne lecture pour le prochain
    Commentaire n°5 posté par scor13 le 01/04/2011 à 22h26

    Bonjour, Comme tu l’as remarqué, je dois lire « La femme en vert », lecture prévue ce WE ! Mais aujourd’hui il fait si beau, si chaud, que je vais repousser cette lecture ! Suite au prochain… j’irai lire ton billet.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 02/04/2011 à 13h37
    Il me reste beaucoup de livre d’Indridason à lire car j’ai aimé Erlendur aussi dans la femme en vert que j’ai beaucoup apprécié !

    Le tableau que tu as mis en illustration est très beau je ne connais pas cet artiste !

    Bon dimanche !
    Commentaire n°6 posté par Didi le 03/04/2011 à 12h11

    Moi aussi, c’est une découverte. Un artiste Islandais. Google est génial ! Comment faisait-on avant ? Bon dimanche à toi aussi, et surtout bonne semaine à venir ! Biz
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 03/04/2011 à 13h41
    Pour moi c’est grâce aux blogs que je fais ces belles découvertes !
    Les sites sont en langue islandaises sur ce peintre j’avoue j’ai un peu de mal :-O
    Bon dimanche !
    Commentaire n°7 posté par Didi le 03/04/2011 à 14h39

    Je suis passée par wikipédia. J’ai tapé « Peintres islandais ». C’est vrai que les blogs élargissent par culture.
    A++
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 03/04/2011 à 16h32
    chouette que tu nous rejoignes!!
    « La femme en vert » est encore meilleur je trouve!!
    RDV le 25 alors pour le suivant! et d’ici là, bonnes lectures 😉
    Commentaire n°8 posté par lasardine le 04/04/2011 à 19h23

    Merci Lasardine. J’ai une lecture de retard et j’ai bien noté le prochain rendez-vous. A bientôt et passe une bonne semaine.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 04/04/2011 à 19h30
    il est dans ma PAL « urgente » au pied de mon lit !
    Commentaire n°9 posté par Lystig le 13/04/2011 à 08h45

    C’est super bien ! Sobre et captivant.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 13/04/2011 à 11h46
    De cet auteur j’avais plutôt, mais sans réellement plus, La femme en vert, bon polar, quoi qu’un peu longuet et glauque.
    Commentaire n°10 posté par Nico le 15/04/2011 à 21h26

    Bonsoir Nico et bienvenu sur ce blog. « La femme en vert » est ma lecture du moment. J’en suis qu’au début, lorsqu’on découvre le cadavre dans les fondations. Glauque ? Oui, c’est certain ! surtout quand on commence par une petite fille de un an qui machouille un os humain. Je poursuivrai avec « La voix » pour une lecture commune.
    Je te souhaite un bon week-end… A bientôt ! Merci d’être passé…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 15/04/2011 à 21h43
    La cité des Jarres pose les bases des personnages des aventures d’Arnaldur Indridason. Même si ce n’est pas mon préféré de la série, ce roman nous plonge déjà au coeur de l’Islande.
    Commentaire n°11 posté par Sloopy le 30/06/2011 à 17h21

    Bonjour, J’espère que l’Islande est plus gironde que ça !!!
    « La cité des jarres » et « La voix » sont mes préférés pour l’instant.
    A bientôt…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 30/06/2011 à 18h09

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s