Le château de Cassandra

Repéré sur le blog de Karine.

.
.
le-chateau-de-cassandraLe Château de Cassandra
Dodie Smith


.
Dans les années 30, dans une demeure vétuste du temps de Charles II, bâtie sur l’empreinte d’un château de XIVème siècle, sur les terres champêtres et vallonnées du Suffolk, vit la famille Mortmains. La plus jeune des filles Cassandra, dix-sept ans, nous raconte sa vie et celle de sa famille, dans les pages de son journal ; trois petits cahiers intimes écrits dans un langage codé, sténographié, pour économiser le papier et la place que tiennent les mots.
L’écriture est sa passion et sa survie.

Mois de mars, dans son cahier à six pence, elle présente sa parenté. Son père, écrivain, n’a écrit qu’un livre qui a connu un immense succès. Depuis, cet homme égoïste et absent végète dans sa tour. Le Vieux-Beau-au-Bois-Dormant, entre dépression et fainéantise, suspendu entre notoriété et oubli, est dans l’incapacité de produire. Sa belle-mère Topaz, muse et égérie de peintres renommés, est un être fantasque. Toutefois, malgré son apparence fragile, diaphane, elle est devenue le pilier, la mère, la confidente et la gestionnaire de la maison. Elle est la douceur et l’harmonie. Son petit frère Thomas, quatorze ans, est un feu follet diablotin, malicieux. Sa soeur Rose, vingt-un ans, est délicate, très belle, rêveuse, elle espère le prince charmant et se lamente sur leurs conditions. Puis, Stephen, un ange blond. Dix-huit ans, fils d’une ancienne domestique décédée, il sert de valet de ferme, d’homme à tout faire et de soutien financier pour les Mortmains, car… la famille est ruinée.
L’existence pourrait être terne, odieuse et désespérée, mais chacun s’emploie à trouver des petits plaisirs simples et se force à maintenir une consonance bienheureuse entre les vieux murs du château et les herbes folles qui le couronnent.
Un jour, deux jeunes américains viennent au château se présenter, Simon et Neil Cotton. Ils sont les nouveaux voisins, héritiers du manoir Scoatney Hall et du château qui héberge charitablement les Mortmains. Les deux frères sont charmants et deviennent vite des convives très appréciés et convoités. Ils sont intelligents, agréables, beaux et riches !
Cassandra narre l’effervescence, l’énergie et la liesse qui s’empare de sa famille, les hissant hors de la misère morale et intellectuelle. Peut-être qu’un jour, l’indigence se transformera en aisance.

Jusqu’au deuxième cahier…Mois d’avril et de mai, un cahier à un shilling.
Jusqu’au troisième cahier… Mois de juin à octobre, un cahier à deux guinées.

Cassandra est une apprentie romancière très prometteuse. Ces nouveaux venus insufflent un air vivifiant et encouragent la jeune fille dans ses écrits. Elle relate avec une vision très romanesque (en faisant souvent référence aux « Hauts du Hurlevent », « Jane Eyre » ou à « Orgueil et Préjugés ») son quotidien qui devenait monotone. Elle nous conte des épisodes cocasses avec Rose qui est une personne changeante et capricieuse et qui l’embarque dans des situations farfelues. Elle donne vie à des objets, des légendes, joue les entremetteuses… observe, prend note et grandit. D’un journal d’adolescente où l’angélisme et l’humour ravit le lecteur, on passe à des pages que la maturité teinte d’amertume et de désillusion.
« Amour, amour, n’est pas bien sage, Amour, amour, je t’aime tant. » (complainte de Peau d’Ane, chanson de J. Demy) Tous, espèrent et prévoient l’amour, dans ce tableau campagnard et idéaliste.

Un livre de la littérature jeunesse qui se lit sans ennui. Les sentiments sont exaltés et le pragmatisme a bien du mal à s’implanter ! J’ai été sensible à certains personnages secondaires, Stephen, le pasteur, Thomas… Ils ont la sincérité des âmes nobles.

.

Le-Chateau-de-Cassandra_2230953-M

.
.
.
.

Une réflexion au sujet de « Le château de Cassandra »

  1. Commentaires
    Tu as l’air satisfaite de ta lecture ! C’est un titre qui m’intrigue depuis pas mal de temps, un livre plein de rêves, de jeunesse et d’apprentissage. Bonne semaine !!
    Commentaire n°1 posté par vilvirt le 28/03/2011 à 09h21

    Bonjour Vilvirt ! Avec le mauvais temps, elle s’annonce belle ! Je vais pouvoir lire et non jardiner ! Tu as très bien résumé ce livre. C’est un apprentissage et une transition.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/03/2011 à 09h24
    Je note ! Il y a de l’amouuuuuur ??? 🙂
    Commentaire n°2 posté par Cécile le 28/03/2011 à 11h07

    Que ça !!! Mais attention ! Comme Karine le dit dans sa conclusion, c’est un roman doudou-amer… Mais il y a des scènes adorables ! Elles vont te plaire. Surtout une, dans un train !
    A lire…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/03/2011 à 11h15
    Mais ça finit bien ????
    Commentaire n°3 posté par Cécile le 28/03/2011 à 11h17

    Nous passons sur la messagerie maintenant…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/03/2011 à 11h18
    LOL ok
    Commentaire n°4 posté par Cécile le 28/03/2011 à 11h19


    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/03/2011 à 11h30
    Repéré (et noté) aussi chez Karine… Mais ce n’est pas pour l’immmédiat, j’ai bien trop de projets lectures pour l’instant… J’ai vu que tu t’étais inscrite pour le RAT, génial… Moi aussi… Je me réjouis d’avance de cette journée de folie !!! Bonne journée Syl, bises
    Commentaire n°5 posté par l’or des chambres le 28/03/2011 à 13h54

    On va se marrer ! Il faudra que l’on établisse un planning repos-ordi. J’espère que tu tiendras un journal de bord. Avec Somaja, on se contactait toutes les 3 heures. Ca aide la solidarité mais surtout cela rajoute du dynamisme à la chose. Je vais songer à me liste de livre… Chouette !!!
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/03/2011 à 14h00
    Ce livre à l’air intéressant !
    Merci d’être passée 🙂
    Commentaire n°6 posté par Luna le 28/03/2011 à 14h22

    Merci à toi ! Bonne semaine Luna…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/03/2011 à 16h01
    Coucou Syl

    celui-là il m’attire .

    Les blogs sont des pièges à livres à chaque fois un titre et nouvel auteur interessant.
    Gros bisoux.
    Commentaire n°7 posté par strawberry le 28/03/2011 à 14h29

    Tu aimeras, j’en suis certaine !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/03/2011 à 16h01
    ton billet me permet une piqûre de rappel pour ce roman beaucoup croisé à un moment en librairie et que je ne vois plus ! donc je le (re)note !!!
    Commentaire n°8 posté par George le 28/03/2011 à 14h34

    George, C’est une charmante lecture avec un petit air nostalgique des années rétro d’avant guerre. Avec des douces descriptions d’un village et d’une campagne british de carte postale.
    Je me suis inscrite au RAT.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/03/2011 à 16h00
    Je prends note moi aussi de ce livre. Il a l’air très intéressant.
    Commentaire n°9 posté par Sharon le 28/03/2011 à 20h14

    Bonjour Sharon, C’est un livre que tu peux conseiller à tes élèves filles aussi. C’est très romantique avec des références littéraires. Cela pourrait les orienter vers certaines écrivaines… Austen, Brontë… Je ne sais pas si tu sais, mais l’auteur est la maman des « 101 dalmatiens ».
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 29/03/2011 à 09h04
    Je suis contente qu’il t’ait plu. J’avais énormément aimé, surtout pour ce regard d’adolescente exalté et en amour avec l’amour. Doux-amer mais j’ai adoré!
    Commentaire n°10 posté par Karine:) le 04/04/2011 à 15h40

    Tu as fabriqué ta fin je pense ? Tu penses qu’ils se mariront ?
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 04/04/2011 à 15h43
    Heu… tu parles de qui, toi?? ;)) Parce que bon, j’ai décidé qu’elle grandirait et qu’elle deviendrait raisonnable et qu’elle tomberait en amour avec les gens plutôt qu’avec l’amour et qu’ils se reverraient et qu’elle prendrait le bon. voilà! ;))
    Commentaire n°11 posté par Karine 🙂 le 04/04/2011 à 16h16

    Je te parlais de Cassandra. Tu penses qu’elle est trop jeune et qu’elle aimait être amoureuse ? Je pense moi que Simon reviendra pour elle. Il était amoureux de l’image de Rose mais la fille qui lui correspondait était Cassandra. Qu’elle grandisse, qu’elle devienne un peu plus mûre, mais si elle sera toujours aussi rêveuse et fantasque, et elle sera irrésistible. En plus la guerre va se profiler, elle vieillira tout le monde…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 04/04/2011 à 16h26

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s