Charly 9

Quatrième participation au challenge d’Enna, dans la catégorie « Prénom ».


.
.
.
Charly 9
Jean Teulé

.
.
Un soir, peu avant le 24 août 1572, Charles IX, roi de France, fils de Henri II et de Catherine de Médicis, écoute patiemment sa mère, son jeune frère et ses conseillers.

Dans une confidence un peu tardive, Catherine de Médicis, la Florentine, lui dévoile être à l’origine de la tentative d’assassinat commise sur l’amiral Gaspard II de Coligny, conseiller, mentor et père spirituel de Charles.
Charles est outré, surtout que sa mère l’informe que l’opération sera réitérée très prochainement, et qu’elle souhaiterait, après cet aveu, avoir son aval. Les conseils préconisés par de Coligny, chef du parti protestant, vont à l’encontre des papistes car une guerre contre « la dévote Espagne reviendrait à engager la France du côté des Huguenots. »
Le jeune roi, âgé de vingt-deux ans, est faible et trop indulgent envers sa mère et son frère qui le tarabustent toute la nuit jusqu’à ce qu’il leur concède les meurtres de ses amis, de Coligny, La Rochefoucauld et Andelot.
Aussitôt, les conseillers profitent de cette faiblesse en demandant l’autorisation d’étendre le chiffre à six morts. Mais six, serait-ce suffisant ? Dix, alors ? Non, il y aurait les femmes aussi. Cent ? C’est peu ! Les femmes et les vieillards… Mille ? Peut-être ! Les femmes, les vieillards, les enfants et les infirmes. Tous des protestants.
L’idée de ce carnage est atroce, Charles se révolte…
« – Jamais, je n’ordonnerai ce que vous me réclamez. J’aimerais, mieux que mon corps soit traîné dans la boue des rues de Paris ! »
Traité de poltron par son frère, harcelé par sa mère et endoctriné par Gondi, Nevers et les autres conseillers, toute la nuit, Charles endure leurs paroles extrémistes et leurs boniments de gloire et de sainteté. Lassé, usé, dans un élan de colère, il accepte à une condition… les tuer tous.
« – Tuez-les tous, tous ! Je ne veux jamais voir un seul visage, entendre un jour une voix qui me le reproche !
– Et… l’aide sa mère comme on fait à un petit garçon apprenant sa leçon.
– Et donnez-y ordre promptement !
Sitôt tous dans le couloir, on entend crier :
– Le roi le commande ! C’est la volonté du roi ! C’est son commandement ! Le roi le veut ! Tuez-les tous ! »

Une date est décidée. Cela sera pour la Saint-Barthélémy, des milliers de morts dans Paris et d’autres villes de France. Les rapaces se gaveront des cadavres à la santé du roi et les rues seront des rivières de sang.

Le soixante-et-unième roi de France est aussi le roi de la Saint-Barthélémy. Jean Teulé nous offre sa version dans un langage imagé, fleuri (affectif envers son frère ! : Fot-en-cul,blasphématoire : Par la cervelle de Dieu, Par les couilles du Christ…), cocasse et moderne. Il retrace la dernière année du règne de Charles IX, entre guerres de religion et misère du pays. D’un roi bon et sensible (ça reste à voir !), mais aussi faible, naïf et immature, il nous raconte comment, il bascule dans la folie, en prenant des décisions irréfléchies, se cherchant des excuses quand sa conscience le tourmente, disparaissant dans les bois, fuyant des lueurs de lucidité, dans des parties de chasses sauvages et étranges, stigmatisant dans sa chair, jusqu’à sa mort, les massacres exécutés en son nom.
L’interprétation historique de Jean Teulé, entre horreurs et drôleries, se laisse lire avec plaisir et sans ennui. Outre la famille royale, les princes de sang, les chefs de guerre, on y côtoie des hommes illustres, tels que Pierre de Ronsard et Ambroise Paré.
A lire…

.

Charles IX, portrait par François Clouet, 1571, pierre noire et sanguine

.
.
.
.
.
.

3 réflexions au sujet de « Charly 9 »

  1. Commentaires
    J’adore Jean Teulé et je compte bien acheter ce livre
    Commentaire n°1 posté par Laure le 23/03/2011 à 08h39

    Salut, c’est un petit livre qui se lit très facilement. Teulé a une verve qui passionnerait les récalcitrants de l’Histoire. A bientôt Laure, pour notre découverte de Khadra…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/03/2011 à 08h54
    trop récent pour moi !!!!!!

    (en histoire, ma période était le haut moyen-âge !!!)
    Commentaire n°2 posté par Lystig le 23/03/2011 à 08h50

    Tu plaisantes ??? Tu es sérieuse ? Tu ne te complais que dans cette période ? Bon, je me fie à tes points d’exclamation… Bonne journée avec ton soleil provençal !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/03/2011 à 08h57
    ce n’est pas une blague, je me spécialisais en haut moyen-âge, puis (pour partir étudier à l’étranger), j’ai bifurqué vers le Danemark contemporain !!!!
    Commentaire n°3 posté par Lystig le 23/03/2011 à 09h17

    Mais c’est très très intéressant ! Tu as chroniqué des livres qui traitent de cette époque ? J’aime beaucoup le Moyen-Age aussi.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/03/2011 à 09h49
    j’en chronique un très bientôt…
    Commentaire n°4 posté par Lystig le 23/03/2011 à 10h06

    Merci, je surveille… Je viens de recevoir un message pour ton dernier billet. Je vais voir…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/03/2011 à 10h10
    J’ai toujours « Le Montespan » qui m’attends dans ma PAL, mais je ne l’ai pas encore ouvert. Je ne sais pas si je vais apprécié cet auteur. Il fait un peu dans le trash, parfois, non ? Bon, faudra que je me lance, quand même ! Et puis tu as l’air satisfaite de ta lecture, c’est le principal !
    Commentaire n°5 posté par vilvirt le 23/03/2011 à 11h10

    « Le Montespan » est bien. C’est marrant de rencontrer le Monsieur de Madame… « Charly 9 » n’est pas si horrible que ça ! C’est normal, je viens de lire Thilliez… C’est assez sobre, sauf dans la truculence des mots. Biz
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/03/2011 à 12h11
    J’aime bien Teulé en général. Je te demanderai peut-être un jour de me le ressortir de tes étagères.
    Commentaire n°6 posté par somaja.over-blog.com le 23/03/2011 à 11h23

    Oui, je te le garde. Je viens de l’offrir à Mister B. mais il m’a laissée la primeur de le lire avant. Bisous, à bientôt…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/03/2011 à 12h12
    je pense me le procurer dès samedi à la librairie !
    Commentaire n°7 posté par Anne Sophie le 23/03/2011 à 11h44

    Alors, je te souhaite une bonne lecture. J’aime le ton léger et la gouaille que Teulé emploie, même si le contexte historique n’est pas joyeux ! Je surveille ton billet !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/03/2011 à 12h14
    J’ai repéré cette sortie aussi ! J’aime beaucoup Jean Teulé, surtout sur les parties historiques, je le lirais quand il sera sorti en poche !
    Commentaire n°8 posté par sandy le 23/03/2011 à 20h10

    Il devrait remanier les livres d’histoire pour les écoliers ! Bonne nuit…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 23/03/2011 à 21h42
    Je viens de lire Le magasin des suicides, il y a un petit moment j’ai lu Mangez-le si vous le voulez, j’aime beaucoup cet auteur que je trouve très original, ses romans me marquent beaucoup. Je note celui-ci.
    Commentaire n°9 posté par amaryllis le 24/03/2011 à 09h13

    Oui, je suis allée voir ton article qui m’a décidée à le prendre. Cela doit être très spécial et j’aime. Je n’ai lu de cet auteur que « Charly » et « Le Montespan ».
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/03/2011 à 13h35
    Les rares roman que j’ai lu de lui m’ont enchanté alors je note celui-ci. « Mangez-le si vous voulez » m’a scootché. De savoir que c’était une histoire vraie…pffff….
    Commentaire n°10 posté par san-tooshy le 24/03/2011 à 15h18

    Je n’en ai lu que deux. Mais « Mangez-le… » est trop « trop » pour moi ! J’aime les thrillers avec des descriptions dégoutantes, mais j’ai feuilleté ce roman de Teulé et j’ai été écoeurée. Par contre j’ai vu chez Amaryllis « Le magasin des suicides » et j’ai très envie de le lire.
    Bises San-Tooshy !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/03/2011 à 15h45
    Oui je confirme c’est trop. La réalité dépasse parfois la fiction. Moi je tenterai bien  » je, François Villon ». Villon, c’était un sacré personnage quand on y pense.
    Commentaire n°11 posté par san-tooshy le 24/03/2011 à 16h08

    A la sortie de ce bouquin, j’avais écouté une émission radio sur Europe1. C’était passionnant. Je ne sais plus qui était le journaliste (cela fait un moment !), peut-être Franck Ferrand, mais je me rappelle de l’enthousiasme de Teulé !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/03/2011 à 16h30
    Oui il est toujours passionné dans ces propos. Il sait captiver son public et puis il a une gouaille… Un prof comme ça m’aurait aidé dans mes études je crois.
    Commentaire n°12 posté par san-tooshy le 24/03/2011 à 16h42

    C’est ce qu’on s’est dit avec Mister B. Mes garçons ont eu de la chance d’avoir des profs dans ce style. Passionnés par leurs matières, ils donnent du rêve aux enfants.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/03/2011 à 16h54
    Je n’ai pas très envie de lire ce livre, parce que j’ai eu ma période « Catherine de Médicis » et que j’ai lu beaucoup d’ouvrages historiques sur cette période.
    Commentaire n°13 posté par Sharon le 25/03/2011 à 19h52

    Dommage ! Je pense que c’est un beau complément à tout ce que tu as pu lire ! Si tu le trouves dans ta bibliothèque Verne ou ton CDI, embarque-le, il se lit vite…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/03/2011 à 20h56
    je me promène sur ton blog (en douce…pendant qu’il n’y a personne, hi hi !!) et ce livre m’a fait très envie à sa sortie, je l’avais vu à La Grande Librairie et je l’avais trouvé provoc mais très drôle, je l’ai revu hier (pas pour ce livre) et il me botte toujours autant !! Il est noté dans un coin de ma tête…^^
    Commentaire n°14 posté par Asphodèle le 27/05/2011 à 21h41

    Tu as vu Jean Teulé à la Grande Librairie, c’est un personnage plaisant à écouter… Je suis arrivée après pour les propositions estivales des libraires. Ce livre se lit très vite et sans déplaisir, mais je ne sais pas si l’Histoire en est ravie !!!
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2011 à 09h17

  2. J’avais un peu été dégoûté par certains passages dans d’autres romans de cet auteur, notamment le cannibalisme. Ce qui n’est apparemment pas le cas ici.

    • Alex, C’est vrai que l’avant-dernier « Mangez-le… », je n’ai pas pu le lire. Celui-ci, est très soft ! un peu de folie, une modernité qui dénote pour l’époque, ce livre se laisse lire sans une difficulté ou nausée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s