Fièvre noire, Tome I et Fièvre rouge, Tome 2

Maintenant, les filles, vous pouvez chanter « Elle est des nôotres, elle a lu Barrons comme nous auotres ! ».

.
.

Les chroniques de
MacKayla Lane

Fièvre noire et Fièvre rouge
Tomes 1 et 2
Karen Marie Moning

.
.
De nos jours, en Irlande, un féroce combat s’échafaude entre les faës Unseelies et Seelies. Des êtres venus d’une autre galaxie sont parmi nous. Ils aspirent notre énergie, nous rongent et nous dessèchent, laissant derrière eux notre enveloppe charnelle, confit dans une peau ratatinée, aussi fragile que du papier de soie.

Juillet, Géorgie, États-Unis

Au bord de sa piscine, MacKayla Evelina Lane apprend la mort de sa sœur aînée, partie étudier en Europe. Lorsque, par téléphone, on lui annonce le décès, c’est son univers qui sombre. Plus rien n’a d’importance et mécaniquement, avec beaucoup de mal, on essaie d’absorber l’air pour survivre à la disparition d’un être aimé. Elle seule a vu le cadavre rapatrié d’Alina à la morgue, un corps torturé. Quelques jours plus tard, elle consulte la messagerie de son téléphone portable et entend la voix de sa sœur…
« – Mac ? Réponds, je t’en prie ! J’ai besoin de toi ! Je suis tombée directement sur ta messagerie. Pourquoi as-tu encore éteint ton portable ? Rappelle-moi dès que tu as mon message. C’est urgent. Urgent, tu comprends ?…
– Mac, ça ne va pas du tout. Je croyais savoir ce que je faisais… Je croyais qu’il voulait m’aider. Comment ai-je pu être aussi naïve ? J’étais amoureuse de lui… mais il est l’un d’entre eux. L’un d’entre eux, Mac !
– Il faut que je te parle, Mac. Il y a tellement de choses que tu ignores. Tu ne sais même pas qui tu es !… j’espérais pouvoir te protéger de ce qui nous menace… Oh, non ! Le voilà ! Ecoute-moi, Mac ! Il faut absolument que nous trouvions le Sinsar Dubh… »
Sans demander l’avis de ses parents, Mac décide de partir en Irlande pour mener son enquête. Qu’est-il arrivé à Alina ? Qui a-t-elle rencontré ? Qu’est-ce que le Sinsar Dubh ?

Juillet, Dublin, Irlande

Sur les traces de sa sœur, Mac hante les pubs, le campus universitaire, les rues de Dublin, inspecte les recoins de son appartement, fouille ses affaires, questionne ses professeurs et cherche des réponses au-près de l’inspecteur O’Duffy, le policier chargé du dossier.
La ville est étrange, le fog étouffe l’air, le soleil apparaît rarement, l’obscurité est souvent maîtresse du jour.
Un soir, dans un café, découragée de ne trouver aucune information sur le singulier mot « Sinsar Dubh », elle imagine Alina attablée avec des amis, en train de boire, de rire, de vivre sa vie d’étudiante… Son regard erre sur les personnes qui l’entourent, lorsque soudain un homme, sublimement beau, entre. Sa virilité et sa perfection sont troublantes, presque inhumaines. Mac l’observe et curieusement perçoit un malaise qui titille ses nerfs, provoquant même des frissons de répulsions. Le scrutant un peu plus intensément, elle commence à distinguer une deuxième physionomie. Comme dans une mascarade, l’homme commençait à se dévoiler et prendre l’apparence d’une créature des enfers. L’altération de ses traits offrait une vue et une odeur de pourriture, se dématérialisant et apparaissant comme un monstre de putrescence.
Incompréhension, torpeur, frayeur, Mac refuse cette vision et la met sur le compte d’une hallucination passagère.

C’est dans la boutique « Barrons – Bouquins & Bibelots », un collectionneur d’antiquités, libraire, qu’elle trouvera quelques explications. Le monde dans lequel nous vivons risque de connaître un bouleversement radical. Il existe des dimensions et des peuples que l’on ne perçoit pas, sauf ceux qui ont la « Vision vraie », comme Mac qui découvre qu’elle est une Sidhe-seer, une tueuse de Unseelies, des faës sanguinaires.

Sidhe-seer, Faës, Traqueurs, Unseelies, Seelies, Haut Seigneur, Vampires, Druides…
Mac n’a qu’une obsession, trouver le meurtrier d’Alina. Pour cela, elle a besoin de l’aide de Barrons qui lui demande une contrepartie ; accomplir certaines actions assez périlleuses. C’est un homme énigmatique et mystérieux, d’origine picte, qui ne vit que pour retrouver le Sinsar Dubh, un manuscrit mythique et magique que de nombreux nababs souhaiteraient déterrer.

« Barrons et moi avions notre façon à nous de communiquer. Nous tenions des conversations silencieuses lors desquelles nous pouvions exprimer par le regard tout ce que nous ne formulions pas à haute voix, et nous nous comprenions à la perfection.
Vous êtes le personnage le plus imbu de lui-même que j’aie jamais rencontré ! ne m’exclamai-je donc pas.
Si vos massacrez un autre de mes tapis de collection, j’aurai votre peau, s’abstint-il de rétorquer.
Je ne peux pas vous empêcher de fantasmer, ne répliquai-je pas.
Je n’ai que faire d’une gamine comme vous dans mon lit, mademoiselle Lane, garda-t-il pour lui.
Rassurez-vous, ne répondis-je pas. Même si c’était le seul endroit dans tout Dublin à l’abri du Haut Seigneur, je ne voudrais pas y aller ! »

Entre des journées passées derrière le comptoir de la librairie à jouer les caissières et les nuits à chercher des objets cabalistiques pour Jéricho Barrons, Mac aborde toutes sortes de créatures et se transforme en Sidhe-seer.Sollicitée par la reine des Seelies, des faës pacifiques, elle craint de lui accorder sa confiance et ne se laisse pas corrompre. Maniant le bout de sa lance avec dextérité sur des Unseelies, Mademoiselle Lane exécute sa vengeance, ne souhaitant qu’être face au Haut Seigneur, archange de la mort. .
.
.
Mon avis… Après un début de sourire, de rire, car certains passages sont croustillants de drôlerie, dès qu’un prince faë apparaît (postures délicates pour Mac, n’est-ce pas !), je me suis immergée dans l’histoire. J’ai passé de très agréables moments de lecture. Des âmes tourmentées, espèces de fantômes venues d’une autre planète, prennent une apparence humaine et se mêlent à nous, visitant notre terre avec leurs guides touristiques, tour-operator. Ils sont des Visiteurs et nous servons de base alimentaire. L’évolution de Mac, jeune fille de vingt-deux ans, blonde, simple, coquette, aimant les couleurs claires, le rose fushia, la chaleur, le soleil, en une walkyrie justicière, souvent habillée en noir, est surprenant. Son émancipation progresse à toutes pages. Nous fréquentons le fantastique. Quant à Barrons… l’incarnation des fantasmes d’une midinette, est irrésistible ; grand, musclé, beau, mystérieux, fort, protecteur, et vous ajoutez un « TRES » à tous ces adjectifs. Toutefois, il mériterait quelques fessées… Sous un vernis de vieille éducation, de politesse surannée, dans ses retranchements, il peut être d’une goujaterie !!!! (et très animal…).
Le troisième et quatrième volume sont sortis, je m’attellerai à leur lecture dès la semaine prochaine.
J’ai toujours eu peur de l’obscurité, une hantise de petite fille, mais après ces deux tomes, j’ai décidé de me balader les nuits avec une lampe torche accrochée à ma taille et un gyrophare sur la tête !

Voilà Mesdemoiselles, vous me parliez de Barrons par ci, par là, me faisiez saliver, me disant qu’il devait être une priorité… Et bien c’est chose faite ! Il va falloir le partager avec moi, laissant  V’lane à Clarabel.

Retrouvez quelques chroniques chez Sandy, Cécile, Bladelor, Clarabel, Karine, Mlle Pointillés, Chrestomanci, Lily,
.
.

Dessin à la mine de plomb de Klimt
.
.
.
.
.
.
.
.

3 réflexions au sujet de « Fièvre noire, Tome I et Fièvre rouge, Tome 2 »

  1. Commentaires
    j’ai bien peur de ne jamais pouvoir chanter en coeur avec toi ! 😉
    Commentaire n°1 posté par George le 24/01/2011 à 13h25

    Bonjour, Tu n’as pas l’oreille musicale ? Ou es-tu allergique à ce genre de littérature ? N’empêche que je me suis amusée !!! Bonne semaine…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 13h29
    MDR j’ai la chanson en tête maintenant c’est malin !
    Mais YEAH !!!! En-fin !!! 😀

    Vive BARRONS !!! 🙂
    Commentaire n°2 posté par Lily le 24/01/2011 à 14h08

    Toi aussi, tu as lu la série ??? J’arrive…

    Lily et non Liliba ! j’ai lu trop vite. Biensûr que tu as lu les « Fièvre » !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 14h10
    Bah oui !
    Tu m’as même mis en lien ! lol
    Commentaire n°3 posté par Lily le 24/01/2011 à 14h11

    Ouiche ! désolée, j’ai expliqué la bévue sur ton blog dans un commentaire…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 14h25
    Je lis rapido, je devrais le commencer ce soir 😉 Je sais, j’avais dit tout de suite après Soulless (adoré) mais je voulais lire autre chose entre, je ne voulais pas comparer! Je lis donc ton billet en diagonale.
    Commentaire n°4 posté par Karine:) le 24/01/2011 à 15h03

    Je ne dis pas grand chose. L’extase de Barrons, tu connais déjà !
    Quant à moi, je devais commencer Sans Ame après le premier tome de Fièvre, et finalement j’ai lu le deuxième dans la continuité.
    Pense à moi pour les passages avec V’lane !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 15h10
    Pour moi, ce ne sera pas avant le 1er février. Pour l’instant, je lis les rédactions de mes 6e, de mes 5e et les DM de mes 4e (oui, là, je sais, je me suis octroyée une petite pause).
    Commentaire n°5 posté par Sharon le 24/01/2011 à 15h42

    Berk ! Mais pourquoi donnes-tu des devoirs à tes élèves ? Tu te fais du mal ! J’espère que certains te dérideront… Tu dois lire de sacrées perles !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 17h00
    Hiiiiiiiiiiiiiiii Huuuuuuuuuuuuuu Hooooooooooo ♥♥♥.
    Ahhh trooop bon l’extrait Syl: les conversations silencieuses entre Mac et Barrons sont EXCELLENTES! J’aime, j’adore. Contente que tu sois rentrée dedans !
    KARINE TU LE LIS MAINTENANT !!! SUFFIT DE REPORTER !!!
    Commentaire n°6 posté par Cécile le 24/01/2011 à 16h14

    Moi aussi, j’adore ! J’ai le troisième sur mon chevet qui me fait les yeux doux, mais j’attendrai le quatrième.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 17h07
    houuuhouuu !! Moi je chante avec toi ! Elle est des nôôôtreees, elle a lu Barrons comme les auuuutreeees !! ;o)
    hiiihiii, c’est bon hein ?! C’est ma série de l’année 2010 !
    Au fait… c’est justement le côté animal de Barrons qui nous émoustille ! ;o) On aime ça les brutes au coeur tendre !
    Commentaire n°7 posté par sandy le 24/01/2011 à 17h11

    Une horreur ! En lecture, oui, mais dans la vie réelle, des baffes !
    Et tu te souviens lorsqu’il se vautre sur Mac dans la cave, à deux pas du cadavre décapité de Mallucé ? Et lorsqu’il l’attache pour la tatouer ? Violent, sauvage… et nous : « Encore, encore… »
    Coeur tendre vraiement ? Ouais, quand il croit que Mac va mourir et qu’il enfouit son visage dans son cou… Rentre la langue Sandy, tu baves !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 17h21
    mais heu !! oui je bave ! Justement, j’adore quand il l’attache ! ;o) Attends que ce soit à nouveau mon tour dans la roulotte, ça me donne des idées… huhu, on va se marrer ! J’en trépigne d’avance ! ;o))
    Commentaire n°8 posté par sandy le 24/01/2011 à 17h26

    Fais-toi un petit délire et n’attends pas la roulotte. Jette sur le blog une petite histoire, très très comme on veut… Tu mets ça sur une page en annexe et tu brodes tous les jours.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 17h29
    Si le début des aventures de Mac t’a fait rire, moi c’est ton billet qui me met le sourire aux lèvres !!!
    Commentaire n°9 posté par bladelor le 24/01/2011 à 17h27

    Il est débile, hein ? Parfois je me trouve caricaturale !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 17h40
    Syl… tu ne crois pas si bien dire ! ;o)
    Commentaire n°10 posté par sandy le 24/01/2011 à 17h36

    Je passe commande et je saurai être patiente.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 17h41
    Non pas débile mais drôle, j’aime ça !!
    Commentaire n°11 posté par bladelor le 24/01/2011 à 17h55

    Moi aussi ! Cela me change de mes lectures d’avant. Je peux dire qu’il y a eu un avant et un après blog, depuis octobre de l’année dernière. Et cela, grâce à vous ! Merci…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 24/01/2011 à 18h35
    Tu m’étonnes qu’on se souvient lorsqu’il se vautre sur elle à côté de Mallucé : TROP bon ce passage !
    Sinon : DANSE DE LA JOIE :
    J’ai reçu SHADOWFEVER ! Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!
    Commentaire n°12 posté par Cécile le 24/01/2011 à 21h14

    Tu lis l’anglais comme le français ? Tu me diras ? Dès que tu sauras… Mais laisse-moi le mystère Barrons. JE NE VEUX PAS SAVOIR. Je veux seulement que tu répondes OUI ou NON à la question suivante… Fin heureuse ?
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/01/2011 à 08h35
    moi, pas encore !

    (je viens juste d’acheter le premier twilight !)
    Commentaire n°13 posté par Lystig le 24/01/2011 à 22h32

    Twilight, c’est mignon comme série. Bonne lecture…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/01/2011 à 08h36
    Je peux déjà te répondre à cette question ah ah.
    Sinon je galère à mort pour la lecture de ce livre. Horrible je lis des passages entiers sans comprendre. Il fait 600 pages il est ENORME et je capte rien. Voilà un livre que je vais pas lire en 2 jours !!
    Commentaire n°14 posté par Cécile le 25/01/2011 à 09h48

    Et alors ?
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/01/2011 à 10h33
    Elles convertissent tout le monde ! Je suis en train de lire le tome 1 🙂
    Commentaire n°15 posté par Touloulou le 25/01/2011 à 18h36

    C’est une folie ! Et je rigole lorsque tu dis « Elles convertissent tout le monde »… Je viendrai mettre mon petit commentaire à ton billet.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 25/01/2011 à 18h45
    j’ai pas autant salliver sur Barons que sur Bones mdrrr.

    Le début j’ai aps trop accroché mais au fur et à mesure sisisi,j’adore Mac,mais Barons bof bof .
    Commentaire n°16 posté par strawberry le 16/04/2011 à 16h28

    Tu sais quoi ? Il faut le crier tout haut… Je pense que tu es la première à dire ça !!! Tu n’aimes pas peut-être son côté dur, secret, insensible, sa relation avec Mac… Il faut que tu lises la suite et tu comprendras… En fait, Barrons est… euh… très doux. Il ne le montre pas mais c’est un tendre, un calinou très renfermé et il sait bien s’occuper de Mac par la suite… (((Il est aussi très très viril))). Je n’en reviens toujours pas !!!! Bof-bof ???? Miss Strawberry vous êtes étonnante !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 16/04/2011 à 16h40

  2. Ping : Fièvre Faë, Tome III et Fièvre Fatale, IV | Thé, lectures et macarons

  3. Ping : Fièvre d’ombres, Tome V | Thé, lectures et macarons

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s