Le livre qui avait un trou

Tout d’abord, je demande votre clémence. Parler de mes lectures est chose facile pour moi surtout si j’ai un bon public. Avec quelques amies, nous pourrions babiller et disserter pendant des heures. La passion de la lecture nous transforme en pies, jacassant avec ardeur et emphase. Mais là… face à cette page… je me découvre muette. Cela me renvoie à une époque scolaire, où les mots abondaient dans ma tête et refusaient de s’en échapper. J’essayais de me gouverner et de structurer mes écrits. Intro, plan, conclusion. Nous y voilà !

Pour mon premier billet,  je mets à l’honneur, ce jour, un livre du RAT.

.
.
Le livre qui avait un trou
Raconté et illustré par Dominique et Jean-Olivier Héron

.
.
Il était une fois une famille de petites souris qui vivait dans un livre. Jules, le fils, découvre un trou mystérieux et veut l’explorer. Panique ! L’intrépidité de Jules, effraie la famille et la divise en deux clans ; les « pour » et les « contre ». Mais Jules, dans la fougue de la jeunesse (Serait-il un ado ?), fait fi de tout et s’engouffre dans l’ouverture… Horreur ! Le pauvre chéri n’est plus !… Attente, angoisse… Le lendemain, c’est la révélation. Il est un monde extraordinaire qui se nomme la réalité. Le fromage a une odeur, l’eau mouille, il existe des vrais monstres poilus ; il a vu UN CHAT. Consternation ! Mais c’est génial !!

Lors d’une expédition avec sa sœur Henriette, l’aventure tourne au cauchemar… Le chat… Il a trouvé le trou, il enfile la pâte à l’intérieur, puis… Je ne vous dévoilerai pas la suite !
Le chat va rencontrer un univers où tout peut arriver, s’imaginer, se créer. Le temps d’une pensée, la création est libre. Trois traits de crayon et le rêve est palpable.

Batailles organisées, stratégies réfléchies, il n’y a pas de temps mort.

J’ai adoré ce livre. Je l’avais acheté pour les illustrations qui sont merveilleuses, mais le conte m’a transportée.

J’ai un conseil à vous donner… Si un jour, vous trouvez un livre avec un trou, posez-vous la question ; Colmater la brèche ou laisser cet espace béant ? Souhaitez-vous partir dans un autre milieu, faire des connaissances pas toujours agréables, avoir des surprises, vivre vos romans ou rester bien sagement dans votre fauteuil, un livre ouvert sur les genoux, l’esprit divaguant au gré des mots, mais les pieds bien ancrés dans la réalité ?

P.S. : J’ai toujours eu un faible pour les contes animaliers. J’ai donc inventé et lu des historiettes à mes garçons. Il y avait toujours de mignonnes petites souris. En conséquence, devenus grands, les garçons, opposent un veto catégorique  à la capture des charmantes bestioles qui gambadent dans le grenier la nuit. Quel dilemme !!!
.
.
.
.
.
.

3 réflexions au sujet de « Le livre qui avait un trou »

  1. Commentaires
    Tu parles très bien de cette lecture en tout cas !
    Je ne lis pas d’album, et je n’ai pas d’enfants à qui en lire, mais tu me donnes envie de le noter dans un carnet pour le futur …
    Commentaire n°1 posté par Céline le 11/10/2010 à 11h54

    Avant d’avoir un mari, deux garnements… Je ne pouvais pas résister aux beaux livres pour enfants. Ceux avec des mondes en 3D, de beaux dessins… Je suis presque plus attirée par les illustrations que par les textes. Et celui-ci, je me le suis pris pour MOI il y a une dizaine d’années, sans jamais l’avoir lu ! Chose étrange, il me ressemble. Une tête avec un peu trop d’imagination, des histoires qui se construisent toutes seules !!! A bientôt…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 11/10/2010 à 12h24
    Bravo pour ton premier billet ! mes enfants sont un peu grands maintenant dommage !
    Commentaire n°2 posté par Sandrine(SD49) le 11/10/2010 à 12h25

    Quels âges ? (Cela me situera un peu le tien !). Les miens 14 et 17. A+
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 11/10/2010 à 12h32
    J’ai 3 ans de plus que toi d’après ce que j’ai vu je ne sais plus où ….. mes enfants ont 19, 15, 14 et 12 .
    Commentaire n°3 posté par Sandrine(SD49) le 11/10/2010 à 13h05

    Une belle famille. Et ça me fait rire… Tu trouves des chaussettes entre le sommier et le matelas ? L’adolescence, une histoire.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 11/10/2010 à 13h38
    voilà un beau premier billet ta Marraine n’est pas déçue !!! et pour mon compte je crois que je filerais dans le trou !!!
    Commentaire n°4 posté par George le 11/10/2010 à 20h48

    Courageuse. Moi non, je suis froussarde !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 12/10/2010 à 08h29
    J’aime beaucoup ce livre 🙂
    Commentaire n°5 posté par herisson08 le 11/10/2010 à 21h20

    Je suis ravie.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 12/10/2010 à 08h30

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s