Le passage des Lumières, Espoirs – Tome I

Un livre prêté par Somaja.

Le passage des Lumières
Espoirs, Tome I
Catherine Cuenca

.
.
A vingt et une heures, Zélie, adolescente de quinze ans, a rendez-vous avec son oncle, dans le jardin en friche, d’une maison en ruines. Rien ne rassure la jeune fille qui attend…

C’était à Noël, son oncle Frédéric, historien à l’université, lui avait raconté en confidence une étrange aventure. Passionné par l’Histoire et les légendes, il avait toujours une anecdote dans sa gibecière, mais ce jour là, le sujet était fantastique ! Il serait possible de voyager dans le temps… Propriétaire d’un vieux manuscrit acheté chez un bouquiniste, il est détenteur du témoignage du père Joseph Aubry, prêtre de la paroisse de Basmont-en-Argonne, au 18ème siècle ; en 1780, du bétail disparaissait. Les faits étaient assez anormaux et incompréhensibles pour être rapportés dans un livre, source d’informations sur le siècle des Lumières. Oncle Fred, après de nombreuses recherches, en avait conclu qu’un champ électromagnétique pouvait ouvrir une porte sur des dimensions spatio-temporelles. Passé et présent pouvaient se croiser et… il en avait fait l’expérience !!!

La pleine lune éclaire les arbres aux branchages menaçants. Oncle Fred avait dégagé un passage qui menait à une grotte. Lasse de patienter, Zélie la curieuse, avec son sac à dos, s’engage alors dans la cavité pour ne découvrir que du vide. La plaisanterie devait cesser et elle était prête à rentrer chez elle. Mais lorsqu’une voix l’interpelle, elle est loin de se douter que son retour à la maison ne se fera que dans un mois, par une nuit de pleine lune… "A l’intérieur, rien. Elle ressort. Dehors, la lune brille toujours, mais la maison en ruines est maintenant en parfait état."

"- Vous êtes Zélie, la nièce de Frédéric Latour ! lâcha-t-il soudain.
- Quoi ? bredouilla Zélie. Et vous, vous êtes qui ?
- Le père Joseph."

Mercredi 11 mars 1789…
Dans le presbytère du père Joseph, où elle est conduite, Zélie fait la connaissance de la gentille Albine, la bonne de la maison. Un peu saisie par l’évènement, elle est partagée entre la peur et la fascination. Ce n’est pas un rêve, c’est une réalité !
Elle sera Marie-Azélie, une jeune fille qui revient des îles et qui avant de rentrer au couvent, a été confiée par son père Frédéric Latour, parti visiter les Indes, à son parrain le père Joseph.

Un mois en complète immersion dans un monde proche de la Révolution Française, trente jours dans cette vie valent trente minutes dans l’autre… Le voyage va se révéler fort passionnant.
.

J’ai beaucoup aimé ce livre.
Premier tome d’une série en cinq volumes, je l’ai lu avec une impatience très enfantine. J’ai été charmée par l’histoire, les personnages, le style, les informations historiques… et les dialogues, vivants, plein d’humour et de finesse. L’auteur nous offre des portraits fort en caractère, sympathiques, attendrissants et pour certains, vraiment odieux. Zélie se confronte avec une époque qui a ses us et coutumes. Quelques passages font sourire, d’autres grimacer (l’hygiène et les abus de pouvoir). La petite ado, insolente, hardie, se heurte à l’autorité et n’hésite pas prendre part aux discussions, même les plus politisées.
Il est plaisant aussi de lire le régime alimentaire à base de pain bis, fruits secs, choux, pois, beaucoup de légumes, soupe, tourte… car il n’est pas sûr que nos jeunes apprécieraient !
Ce tome raconte 1789. Les Etats généraux vont bientôt se rassembler. Le cahier de doléances prend les vœux des villageois, du Tiers état, pour être transmis au roi. L’éducation des enfants est un sujet important.
Parmi les personnages que Zélie rencontre, il y a Léandre, un jeune homme de dix-huit ans, qui fait son apprentissage chez son oncle, notaire à Basmont. Léandre est charmant et il a de beaux yeux… Une romance pimente l’histoire… bien compliquée avec trois siècles d’écart, mais on la souhaite heureuse !

J’ai hâte de lire la suite et je remercie Somaja.

.

Autoportrait d’Elisabeth Vigée Lebrun

Des billets chez Somaja, Hérisson,
.
.
.
.
.
.
.

About these ads

20 réflexions sur “Le passage des Lumières, Espoirs – Tome I

  1. Hi hi, Syl ! Ton billet regorge de références personnelles pour moi, à commencer par la tourte dont je dois te livrer la recette pour le challenge ^^ et la période historique qui me passionne ! Bon dimanche, bizz !

  2. je ne lis jamais de romans jeunesse mais je crois que je devrais de temps en temps aller voir de plus près ce qu’il s’y passe, celui-ci a l’air fort sympathique en tout cas

    • Je ne lisais pas avant mon blog (2 ans) des lectures dites jeunesse. Et j’ai découvert une autre littérature qui m’a enchantée. Depuis, j’écume les étagères de mes fils et je me régale ! Tu vois… tu as encore des terres inconnues qui s’ouvrent à toi.

  3. Ca me fait penser à Opération Marie Antoinette que j’ai lu il y a quelques temps : voyage dans le temps, révolution…
    Tu me donnes envie, je ne sais pas résister à une histoire de voyage dans le temps
    et j’adore Vigée-Lebrun :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s